L'art de vivre chez soi

Cet été, rafraîchissez sans climatiser

Photo: Cet été, rafraîchissez sans climatiser

(Crédit : Angie Harms via Flickr)

Par Liliane Nicolas et Benjamin Zizi d’Écohabitation

Cette semaine, en prévision des grandes chaleurs de l'été, on s'attaque aux climatiseurs et à la climatisation naturelle!

Ceux qui habitent en milieu urbain peuvent être touchés par la chaleur accablante, puisque la température ambiante y est parfois de 5 à 9 degrés Celsius plus élevée que dans les espaces ruraux! Cette différence marquée est le résultat d'une combinaison de facteurs, dont le manque de végétation, la présence en grande quantité de bitume (asphalte), la chaleur émise par les véhicules : c'est le phénomène des îlots de chaleur et un impact réel des changements climatiques. Ironiquement, la présence de climatiseurs qui soufflent l'air chaud extrait de bâtiments ajoute à la chaleur ambiante. Ceci dit, la chaleur peut également incommoder les résidents des banlieues ou de campagnes!

Pour la majorité d'entre nous, la chaleur n'est problématique que quelques semaines par année. Comment donc traverser l'été sans trop souffrir de la chaleur, et sans climatisation? Écohabitation fait un petit tour d'horizon d'actions pour rafraîchir la maison sans recourir à une unité de climatisation... qui refroidit la maison, mais réchauffe le climat!

Continuer »

La vérité sur les boissons froides en été

Photo: La vérité sur les boissons froides en été

(Crédit : Pink Sherber Photography)

Par Écohabitation

D'un côté, nous avons les publicités qui vantent les vertus des boissons glacées en été. De l'autre côté, nous avons ceux qui avancent qu'il faut boire chaud quand il fait chaud, afin de provoquer un phénomène de sudation qui aurait pour effet de dissiper de la chaleur corporelle. Que doit-on penser?

Continuer »

Protégez vos enfants contre les toxines!

Photo: Protégez vos enfants contre les toxines!

(Crédit : Tomas Hellberg via Flickr)

Rédigé par Lindsay Coulter, Fondation David Suzuki

Toutes les substances chimiques ne sont pas nocives.

Mais je conseille à tous — et non seulement aux parents — de visionner Little Things Matter: the Impact of Toxins on the Developing Brain, un document vidéo sur les effets des toxines sur le développement du cerveau commenté par Bruce Lanphear.

« Nous avons découvert que des concentrations extrêmement faibles de toxines peuvent altérer le développement du cerveau », dit-il. « Nous avons également découvert que des changements subtils dans les capacités intellectuelles de chaque enfant ont un effet significatif sur le nombre d'enfants doués ou aux prises avec des difficultés au sein d'une population. »

On ne peut pas ignorer les toxines :

1. Elles ont des répercussions à vie.
2. Même de faibles concentrations affectent le développement du cerveau de l'enfant.
3. Cent pour cent des enfants ont du plomb dans le sang. Il n'existe pas de concentration de plomb dans le sang qui soit sans danger!
4. Cent pour cent des enfants ont des BPC dans le sang (les BPC ont été utilisés dans la fabrication d'appareils électriques, d'échangeurs thermiques et
dans d'autres applications spécialisées jusqu'à la fin des années 1970).
5. Cent pour cent des enfants ont des PBDÉ (des ignifuges) dans le sang.
6. Quatre-vingt-seize pour cent des enfants ont du bisphénol A (un perturbateur endocrinien) dans le sang.
7. Quatre-vingt-neuf pour cent des enfants ont du mercure dans le sang.
8. Notre réglementons les toxines comme s'il en existait des concentrations non toxiques.
9. Nous sommes exposés à de nombreuses substances chimiques, y compris certaines qui n'ont jamais fait l'objet de tests.

Lanphear recommande cinq moyens de réduire la charge corporelle :

1. Consommer des aliments frais ou congelés.
2. Éliminer tous les risques d'exposition au plomb, en particulier dans les maisons construites avant 1960 (p. ex., la tuyauterie).
3. Consommer des poissons à faible teneur en mercure.
4. Nettoyer les planchers et les surfaces et éliminer la poussière domestique.
5. Éviter l'utilisation de pesticides.

Avez-vous trouvé des moyens d'éviter l'exposition des enfants aux toxines comme le plomb, le mercure, le bisphénol et les PBDÉ ?

En savoir plus