Affichages récents dans Élection 2015

Le Canada a choisi le changement

Le 20 octobre 2015 | Laissez un commentaire

Un nouveau gouvernement, de nouvelles idées, de nouvelles perspectives!

Vous vous êtes informés et engagés, vous avez écrit des lettres publiques, participé à diverses activités, regardé les débats, encouragé vos amis et votre famille à voter, partager de l'information sur les médias sociaux et — le plus important dans tout cela — vous avez voté! Comme bon nombre de Canadiens et de Canadiennes, vous avez voulu, par votre vote, apporter un vent de changement. Lorsqu'un nouveau gouvernement est élu, les gens impliqués comme vous ont l'occasion de présenter de nouvelles idées qui feront avancer notre pays.

Continuer »

100 jours pour protéger les bélugas — Réponse du NPD

Le 15 octobre 2015 | Laissez un commentaire
Photo: 100 jours pour protéger les bélugas - Réponse du NPD

À quelques jours du vote, le NPD répond à notre demande de s'engager à désigner officiellement l'habitat essentiel des bélugas et ainsi les protéger dans les 100 premiers jours de leur mandat. Voici leur réponse :

Protègerez-vous les bélugasdans les 100 premiers jours de votre mandat?

Je vous remercie d'avoir communiqué avec moi dans le cadre de la présente campagne électorale.

Le NPD partage votre préoccupation, de même que celle de nombreux Québécois et Québécoises, quant à la diminution de population de bélugas dans le Saint-Laurent. Le NPD a mené l'opposition à la Chambre des communes contre le terminal pétrolier à Cacouna. Nous avons d'ailleurs déposé une motion dans le cadre d'une journée d'opposition, motion à laquelle les conservateurs et les libéraux se sont opposée.

La seule façon de renverser le déclin de la population de bélugas est d'augmenter les taux de survie et de natalité. Nous devons réduire le stress qui pèse sur les baleines dans les secteurs que fréquentent les femelles et leurs veaux.

En 1998, le gouvernement fédéral a entrepris de créer une aire marine protégée dans l'estuaire du Saint-Laurent, mais ce projet n'a pas été mené à bien. Le territoire de l'aire proposée est d'environ 6 000 km2 et englobe l'aire estivale du béluga, la grande majorité des sites utilisés par la population de phoques communs de l'estuaire du Saint-Laurent et l'aire d'alimentation du rorqual bleu. Ce territoire correspond au secteur du Saint-Laurent où les mammifères marins sont les plus menacés, et il englobe les environs du port de Gros-Cacouna.

Des consultations ont été menées en 2004 et en 2005 pour créer l'aire marine protégée, et les participants y étaient favorables. Le territoire visé est adjacent au parc marin du Saguenay — Saint-Laurent, une aire de conservation marine établie en 1998. La création d'une aire marine protégée assurerait la conservation et la protection à long terme des mammifères marins, de leurs habitats et de leurs ressources alimentaires.

Dans notre plateforme on s'est engagé à aller de l'avant avec cette aire marine protégée. Nous allons travailler à concrétiser ce projet afin de pouvoir réellement protéger cette espèce emblématique actuellement en péril. Comme vous le mentionnez, en vertu de la Loi sur les espèces en Péril, le gouvernement fédéral a l'obligation légale de protéger cette espèce.

Les plateformes en un coup d'oeil

Le 15 octobre 2015 | Laissez un commentaire
Photo: Les plateformes en un coup d'oeil

Élections et environnement — Aide-mémoire à la rescousse

La longue campagne électorale tire à sa fin! Depuis son lancement, les partis ont multiplié promesses et déclarations. Vous êtes un peu perdus? Pas de panique, nous avons de quoi vous aider!

Les experts politiques de la Fondation David Suzuki ont passé en revue les programmes des partis en matière d'environnement, et en ont comparé les engagements. Ils en ont tiré un tableau offrant une rapide vue d'ensemble.

Pour télécharger cet aide-mémoire cliquez ici. Quand vous serez prêt à voter, allez-y avec un ami, ce sera plus motivant... et plus utile!

Les images ci-dessous sont trop petites? Cliquez dessus pour les agrandir.

Continuer »

100 jours pour protéger les bélugas — Réponse du Bloc Québécois

Le 14 octobre 2015 | Laissez un commentaire
Photo: 100 jours pour protéger les bélugas - Réponse du Bloc Québécois

À 1 semaine avant le jour du scrutin, le Bloc Québécois répond à notre demande de s'engager à désigner officiellement l'habitat essentiel des bélugas et ainsi les protéger dans les 100 premiers jours de leur mandat. Voici leur réponse :

Madame, Monsieur,

Le béluga est une espèce emblématique du fleuve Saint-Laurent et du Québec. Il est de notre devoir d'en assurer la pérennité et c'est notamment pourquoi le Bloc Québécois s'oppose farouchement au projet d'oléoduc de Transcanada, qui prévoyait construire un terminal pétrolier dans une pouponnière à bélugas.
La protection de l'habitat essentiel du béluga est un incontournable pour permettre le rétablissement de l'espèce. Une partie de cet habitat est couvert par le Parc Marin du Saguenay-Saint-Laurent, mis en oeuvre en collaboration entre le gouvernement fédéral et le gouvernement du Québec. Le Bloc Québécois appuie toute mesure pour resserrer les normes de protection des mammifères marins et pour agrandir le parc afin de couvrir l'ensemble de l'habitat essentiel au rétablissement du Béluga, mais aussi des autres espèces en danger dans le fleuve.

Par ailleurs, le cadre financier du Bloc Québécois prévoit une bonification des sommes investies en recherche scientifiques, particulièrement pour la recherche sur les enjeux environnementaux afin de réparer les saccages du gouvernement conservateur. Les connaissances scientifiques permettront de mieux cibler les secteurs de l'estuaire essentiels à la préservation de l'espèce et de mieux comprendre les causes de son déclin. L'amélioration des connaissances demeure un élément clé pour trouver et mettre en oeuvre des solutions novatrices pour assurer la survie du béluga. Vous trouverez plus de détails concernant nos politiques sur notre site web : http://www.blocquebecois.org/

Nous vous prions, Madame, Monsieur, d'agréer l'expression de nos sentiments distingués.

L'équipe 2015 du Bloc Québécois
3750, Crémazie Est, 5e étage
Montréal (Québec)
H2A 1B4

100 jours pour protéger les bélugas — Réponse du Parti Vert

Le 8 octobre 2015 | Laissez un commentaire
Photo: 100 jours pour protéger les bélugas - Réponse du Parti Vert

1 semaine après avoir lancé Élections : 100 jours pour protéger les bélugas, le Parti Vert répond à l'appel. Voici leur réponse :

Je vous remercie de votre lettre concernant la protection des bélugas.

Même si le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) a désigné les bélugas comme espèce en péril l'an dernier, aucune mesure n'a été prise pour protéger leur habitat essentiel. Alors qu'il reste moins de 900 bélugas, nous devons agir maintenant pour sauver les bélugas.
Le Parti vert renforcera la Loi sur les espèces en péril du Canada et en fera un outil efficace qui protège réellement les espèces en péril et leurs habitats partout au Canada, y compris sur toutes les terres fédérales, provinciales, territoriales, privées et des Premières Nations.

Nous envisageons une loi qui comprend des pouvoirs pour appliquer les mesures prescrites visant à protéger les espèces en péril et mettre fin aux cas de non-conformité. Nous estimons que les scientifiques du COSEPAC devraient avoir le dernier mot en ce qui a trait à la désignation des espèces en péril et leurs recommandations ne devraient pas être assujetties à l'approbation du Cabinet, une condition qui affaiblit grandement le pouvoir du COSEPAC de protéger toutes les espèces en péril.

Nous injecterons 40 millions de dollars par année durant cinq ans pour renouveler le financement de la mise en oeuvre de la Loi fédérale sur les espèces en péril.
Pour sauver les bélugas, nous devons imposer immédiatement un moratoire sur le forage pétrolier et gazier dans le golfe du Saint-Laurent.

Le Parti vert s'engage à réparer des années de négligence et à adopter les mesures qui s'imposent depuis longtemps pour renforcer la protection environnementale et la gérance environnementale responsable.

Je vous invite à examiner notre programme pour prendre connaissance de notre plan pour le Canada. J'espère que vous vous engagerez à voter vert.

Cordialement,


Elizabeth May
Leader // Cheffe

Green Party of Canada | Parti vert du Canada
Facebook | Twitter

info@greenparty.ca | info@partivert.ca
613-562-4916