Photo: Leur pétrole, notre fleuve - faisons le bon choix!

Le Saint-Laurent ne doit pas devenir une artère pétrolière

La campagne fédérale est déjà bien amorcée, mais les candidats tardent à aborder les enjeux qui nous préoccupent. C'est le moment de prendre l'initiative.
Au cours du mandat du prochain gouvernement, s'ils sont autorisés, les projets d'exportation de pétrole par train, navire-citerne ou oléoduc multiplieront par quatre les quantités de pétrole qui transitent le long du Saint-Laurent. Bientôt, plus de 1,5 million de barils de pétrole transiteront chaque jour le long du fleuve, source d'eau potable pour près d'un Québécois sur deux.

ÉLECTIONS 2015 — Ce que vous pouvez faire cette semaine :

CONTACTEZ VOS CANDIDATS



Il est temps de dire à tous les candidats à cette élection que nous nous opposons à cette invasion qui met à risque notre eau potable et notre fleuve!

Contactez tous les candidats dans votre circonscription et demandez à ce qu'ils s'engagent à rejeter ces projets s'ils sont élus. Pour vous aider, la Fondation a produit cette carte des projets pétroliers qui vous aidera à identifier les projets planifiés dans votre circonscription.

Plusieurs partis se sont déjà engagés à stopper les projets d'exportation de pétrole par la Colombie-Britannique, mais certains n'ont pas encore pris le même engagement pour le Québec. L'industrie compte maintenant faire passer ses projets au Québec avec l'appui du prochain gouvernement fédéral.
À nous maintenant de signifier à tous ceux qui veulent nous représenter que nous n'accepterons pas ici, ce qui a été rejeté en Colombie-Britannique. Notre fleuve ne doit pas devenir la sortie de secours du pétrole albertain.
Contactez vos candidats aujourd'hui.

Le Québec ne sera pas le prix de consolation de l'industrie pétrolière!

27 août 2015

Ajoutez un commentaire

La Fondation David Suzuki n'endosse pas nécessairement les commentaires affichés par le public sur son site Web. La Fondation se réserve le droit de refuser la publication de commentaires qui pourraient être perçus comme offensant ou qui vont à l'encontre des principes directeurs qui régissent les organismes de bienfaisance. Veuillez noter que tous les commentaires sont relus avant d'être publiés.