Affichages récents dans La science en action

Les longues heures de travail ont un prix

Le 9 juin 2017 | Laissez un commentaire
Photo: Les longues heures de travail ont un prix

(Source : Wikimedia Commons)

Par David Suzuki

En 1926, le fabricant d'automobiles américain Henry Ford a fait passer la semaine de travail de ses employés de six journées à cinq journées de huit heures sans diminuer leur salaire. C'était ce que réclamaient les travailleurs et les syndicats, et cela faisait suite à des réductions d'heures déjà accordées, car les semaines de travail atteignaient autrefois des sommets de sept journées de 84 heures et même de 100 heures.

Mais cette apparente réponse aux demandes des salariés n'était en fait qu'une décision d'affaires. Ford prévoyait une hausse de productivité et il savait que les travailleurs disposant de plus de temps et d'argent seraient portés à acheter et à utiliser les produits qu'ils fabriquaient. C'était un moyen d'encourager la consommation et la productivité pour accroître ses profits. Et il a réussi. Ford, l'un des plus importants employeurs des États-Unis de l'époque, était avant-gardiste ; la plupart des travailleurs de l'Amérique du Nord et d'autres continents n'ont eu accès à la semaine de 40 heures qu'au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.

Continuer »

La recherche met en lumière le côté sombre du gaz de schiste en Colombie-Britannique

Le 2 juin 2017 | Laissez un commentaire
Photo: La recherche met en lumière le côté sombre du gaz de schiste en Colombie-Britannique

(Image / Source: lesamisdurichelieu.blogspot.com)

Par David Suzuki

Nous savons depuis longtemps que l'extraction de pétrole et de gaz a des conséquences néfastes. L'expansion rapide de la fracturation hydraulique aggrave la situation et ajoute de nouveaux problèmes : usage excessif de l'eau et contamination, tremblements de terre, destruction des habitats et des terres agricoles, émissions de méthane, etc.

À l'heure où les réserves de combustibles fossiles s'épuisent à cause de notre voracité et de notre gaspillage, l'extraction devient extrême et difficile. Nous avons recours aux mines de sables bitumineux, aux forages en mer et à la fracturation parce que les gisements facilement accessibles se font de plus en plus rares. Les coûts et les effets sont encore plus grands que ceux des ressources et méthodes traditionnelles.

La fracturation implique un forage en profondeur dans le sol et l'injection à très haute pression d'un mélange d'eau, de sable et de produits chimiques pour fracturer le schiste et libérer le pétrole ou le gaz. En Colombie-Britannique, les politiciens vantent les mérites du gaz naturel liquéfié comme une manne économique, un produit que l'on peut exporter dans le monde entier pour stimuler l'emploi et la prospérité chez nous. Plus de 80 % du gaz naturel de la C.-B. provient de la fracturation. Comme cette technique est en croissance, cette proportion augmente aussi.

Continuer »

La science participative et l'analyse génétique donnent des résultats positifs

Le 19 mai 2017 | Laissez un commentaire
Photo: La science participative et l'analyse génétique donnent des résultats positifs

Par David Suzuki

Depuis mes débuts comme généticien dans les années 1960, le domaine a énormément évolué. En 1962, James Watson, Francis Crick et Maurice Wilkins ont reçu le Prix Nobel de médecine pour leur découverte de la structure en forme de double hélice de l'ADN. Les chercheurs ont alors « cassé » le code génétique, ouvrant ainsi la voie à des percées dans les secteurs de la santé et de la médecine. C'était une époque vraiment stimulante dans les laboratoires.

En 2003, quelque 40 ans plus tard, un groupe international de scientifiques a réussi à séquencer l'ensemble du code génétique humain. Les chercheurs peuvent maintenant identifier en quelques jours un gène soupçonné d'être la cause d'une maladie, un processus qui prenait des années avant le programme Génome humain. En 2013, on pouvait effectuer plus de 2 000 analyses génétiques sur des problèmes humains. Il y a quarante ans, je ne pouvais même pas imaginer que les scientifiques puissent un jour disposer des connaissances et des techniques manipulatoires que l'on considère normales aujourd'hui.

Continuer »

Aires marines protégées: un morceau clé d'un casse-tête complexe

Le 12 mai 2017 | Laissez un commentaire
Photo: Aires marines protégées: un morceau clé d'un casse-tête complexe

(Crédit : Timothy Neesam via Flickr)

Par David Suzuki

Le gouvernement fédéral a récemment créé deux aires marines protégées dans la région Pacifique et s'est engagé à accroître la zone de protection marine de un à dix pour cent d'ici 2020. Cela suffira-t-il?

Le Canada a le plus long littoral au monde, mais notre pays ne s'arrête pas à ses côtes. En raison de la zone économique des 200 milles marins et de ses obligations internationales, le Canada est responsable de près de trois millions de kilomètres carrés d'océans, soit l'équivalent de la superficie combinée de la Colombie-Britannique, de l'Alberta, de la Saskatchewan et du Manitoba.

Le nombre de kilomètres carrés est impressionnant. Mais, si l'on ne considère que la superficie de cette zone marine, on reste à la surface du problème. L'océan n'est pas qu'une étendue d'eau froide balayée par les vents. Ses diverses couches sous-marines foisonnent de vie, en eaux chaudes et en eaux froides, l'été comme l'hiver.

Continuer »

Le 21e siècle: siècle de lumière ou nouvelle ère de noirceur?

Le 5 mai 2017 | Laissez un commentaire
Photo: Le 21e siècle: siècle de lumière ou nouvelle ère de noirceur?

(Crédit : NASA's Marshall Space Flight Center via Flickr)

Par David Suzuki

Si vous avez un téléphone intelligent, vous avez plus de puissance informatique au bout des doigts que les scientifiques de la NASA qui ont envoyé des hommes sur la lune en 1969 ! Et cela dans un petit appareil qui n'a plus rien à voir avec les énormes ordinateurs qu'utilisait alors l'agence spatiale.

La technologie avance à pas de géant. Comme tous ceux qui sont nés avant l'arrivée de l'ordinateur personnel, des communications téléphoniques transocéaniques, de l'avion à réaction, du satellite, de la transplantation d'organes, de la pilule anticonceptionnelle, du photocopieur, de la calculatrice de poche et du cellulaire, je suis ébahi par la rapidité d'évolution des innovations technologiques et leur influence sur la société. Les appareils deviennent chaque jour plus petits, plus rapides, plus efficaces et plus accessibles.

Continuer »