Photo: L'éolienne : une façon saine de générer de l'énergie

(Crédit : Paul Vincent via Flickr)

Par David Suzuki

Il n'y a rien de gratuit lorsqu'il est question de générer de l'énergie. Même les sources d'énergie les plus propres ont des conséquences sur l'environnement. Les matériaux de chaque centrale ou installation génératrice d'électricité doivent être extraits, transportés, et les infrastructures doivent être bâties, entretenues et éventuellement déclassées. Les éoliennes prennent de l'espace et peuvent mettre la faune en danger. Les barrages hydroélectriques inondent des territoires fertiles et altèrent le cycle de l'eau.

Inscrivez-vous à notre bulletin

C'est pourquoi la conservation est la meilleure façon de réduire les impacts de la consommation d'énergie. Les réductions à la source et les investissements dans des technologies éconergétiques sont si importants que l'International Energy Agency qualifie la conversation de « carburant premier » .

Peu importe à quel point on peut réussir à conserver, nous aurons toujours besoin d'énergie; il faut donc trouver des façons d'employer les technologies les moins dommageables et en réduire les effets néfastes. Nous savons que la méthode la plus courante et la moins coûteuse pour générer de l'énergie — les combustibles fossiles comme le charbon, le pétrole et le gaz — est aussi la plus destructrice, créant de la pollution, les changements climatiques et des dommages de masse sur l'environnement dans son extraction, son transport, son raffinage et son utilisation. De plus, les sources sont de plus en plus difficiles à atteindre et finiront éventuellement par s'assécher.

Parallèlement, l'énergie éolienne ne génère pas de pollution ni d'émissions affectant le climat, est financièrement accessible et [sa source, le vent,] ne s'épuisera jamais. Les améliorations dans la capacité de génération, l'efficacité et le prix vont permettre de faire croître l'importance de l'éolien dans le mix énergétique. Toutefois, nous devons nous assurer que l'emplacement et les méthodes de fonctionnement des turbines permettent de réduire les impacts négatifs sur les humains et la vie sauvage.

Grâce aux recherches et aux tests en cours, l'énergie éolienne a fait beaucoup de progrès, et ce, dans un temps record. Les études comportementales en milieu sauvage, et les améliorations technologiques ont de beaucoup réduit le nombre de chauves-souris et d'oiseaux blessés, et de meilleurs choix d'emplacement ont permis de réduire les impacts sur d'autres espèces et habitats. La génération d'énergie éolienne est beaucoup plus sûre pour les oiseaux, chauves-souris et autres animaux que la combustion d'hydrocarbures.

Qu'en est-il de l'effet des éoliennes sur les humains, un argument clé pour les opposants? Les turbines, en particulier celles qui datent, peuvent faire du bruit, et certains les trouvent laides — quoique je préfère regarder un parc d'éoliennes plutôt que des cheminées fumantes et du smog. Plusieurs problèmes peuvent se résoudre en installant des turbines plus silencieuses loin des zones résidentielles pour en réduire l'impact.

Quant aux effets sur la santé, une étude approfondie menée par Santé Canada confirme les recherches précédentes : même si les gens ont rapporté que les éoliennes les dérangeaient, il n'y a aucune association mesurable entre le bruit d'une turbine et des troubles ou désordres du sommeil, des maladies, des problèmes de santé chronique, du stress ou des problèmes liés à la qualité de vie. Un rapport australien de 2013 conclut que les gens vivant près des éoliennes où des campagnes anti-éoliennes étaient actives étaient plus enclins à signaler des problèmes de santé, suggérant que certains problèmes étaient d'ordre psychologique.

Santé Canada rapporte que plus de recherches sont nécessaires et que nous ne devrions pas négliger le dérangement comme facteur. À nouveau, les améliorations dans la technologie et le choix de meilleurs emplacements permettront de résoudre plusieurs problèmes. Et il n'y a pas de doute que l'utilisation et le développement des combustibles fossiles — des sables bitumineux aux forages en haute mer, en passant par les mines à déplacement de sommet et les gaz de schiste — sont beaucoup plus dérangeants et nocifs pour la santé humaine que l'énergie éolienne et les autres sources d'énergie renouvelables.

L'éolien est aussi plus abordable et plus fiable. Le Danemark tire 34 de son électricité du vent, et l'Espagne 21 , ce qui fait du vent leur principale source d'énergie. Le Portugal en obtient plus de 20 , l'Irlande 16 et l'Allemagne 9 . Tous ces pays ont une densité de population bien supérieure à celle du Canada. En tout, l'énergie éolienne contribue à environ 4 de toute la production d'électricité mondiale.

Les améliorations aux technologies de distribution et d'entreposage signifient que l'éolien et les autres sources d'énergie renouvelables sont de plus en plus intéressants et réalisables, surtout comme les prix continuent de baisser. Investir dans de telles énergies est aussi bon pour l'emploi et l'économie; les coûts de l'énergie sont plus stables que de se fier aux marchés volatils du prix des hydrocarbures.

Les investissements globaux en éolien totalisaient plus de 80 milliards de dollars, créant 670 000 emplois. Selon un rapport de Blue Green Canada, si les 1,3 milliard $ que l'industrie pétrolière reçoit en subventions fédérales payées par les contribuables étaient investis dans le renouvelable, on pourrait créer de 18 000 à 20 000 emplois, contrairement à moins de 3 000 dans le pétrole et le gaz. Enfin, il est difficile d'ignorer les impacts financiers du développement des hydrocarbures, notamment sur le système de santé et les infrastructures.

Pour réduire les émissions de gaz à effet de serre à un rythme et une échelle qui sont en ligne avec les recommandations des experts du climat pour éviter d'empirer les effets catastrophiques du réchauffement climatique, nous avons besoin d'un mix d'énergies renouvelables. L'éolien y jouera un rôle important.

Écrit avec la contribution de Ian Hanington, éditeur-en-chef pour la Fondation David Suzuki.

Apprenez-en plus sur www.davidsuzuki.org

Traduction : Edmond Pelletier

11 décembre 2014

Pour en savoir plus

Ajoutez un commentaire


La Fondation David Suzuki n'endosse pas nécessairement les commentaires affichés par le public sur son site Web. La Fondation se réserve le droit de refuser la publication de commentaires qui pourraient être perçus comme offensant ou qui vont à l'encontre des principes directeurs qui régissent les organismes de bienfaisance. Veuillez noter que tous les commentaires sont relus avant d'être publiés.