Affichages récents dans Le Nid du Colvert

Les nouveaux visages de la science et de la communication sur les changements climatiques

Le 21 juin 2017 | Laissez un commentaire
Photo: Les nouveaux visages de la science et de la communication sur les changements climatiques

Cette semaine, la Fondation David Suzuki a remis une bourse d'un an de 50 000 $ à trois éminents chercheurs canadiens qui passeront l'année 2017-2018 à étudier des solutions aux changements climatiques. Il s'agit de Melina Laboucan-Massimo, qui détient une maîtrise en gouvernance autochtone et qui fut retenue comme boursière en connaissances autochtones et changements climatiques, de Brett Dolter, Ph. D. en économie environnementale, boursier en économie des changements climatiques, et de Jérôme Laviolette, M.A. en sciences appliquées, boursier en transports et changements climatiques.

David Suzuki ne cesse de le répéter : les changements climatiques sont l'enjeu le plus sérieux et le plus urgent auquel nous faisons face, et pour aider à tracer la voie et à s'attaquer à la crise climatique imminente, nous devons former la prochaine génération de scientifiques afin que non seulement ils excellent en science dans les laboratoires et sur le terrain, mais pour qu'ils puissent également raconter des histoires et communiquer efficacement, et ainsi mobiliser des masses de gens dans le mouvement mondial vers une économie aux énergies propres.

Continuer »

La baisse du nombre de permis des conduire et son impact sur la planification urbaine

Le 26 mai 2017 | Laissez un commentaire
Photo: La baisse du nombre de permis des conduire et son impact sur la planification urbaine

(Crédit : Petar Petkovski via Unsplash)

Par Sylvain Perron, analyste de politiques publiques à la Fondation David Suzuki

Les données statistiques de la Société de l'assurance automobile du Québec pour l'année 2015 sont surprenantes : le nombre de jeunes de 16 à 24 ans et d'adultes de 24 à 44 ans ayant un permis de conduire est en baisse au Québec.

Tableau 1.png

Alors que plusieurs essaient d'expliquer les raisons pour lesquelles il y a une baisse dans la possession de permis de conduire, je crois qu'il est plus intéressant d'aborder la question des impacts de cette tendance. Comment doit-on s'adapter à cette nouvelle clientèle? Et surtout, sommes-nous conscients que nous devrons changer notre manière de percevoir les déplacements de la population?

Âge des élus municipaux : un frein à cette tendance?
À voir ces statistiques sur les permis de conduire, on pourrait espérer que les villes changent tranquillement leur manière de planifier le territoire afin de répondre au besoin de cette clientèle de se déplacer autrement. Or, peut-on penser que les villes ont conscience de cette situation? Ou encore, que les dirigeants voient cette problématique?

Continuer »

Trump l'emportera-t-il sur le Canada... pour sauver les monarques?

Le 23 mai 2017 | Laissez un commentaire
Photo: Trump l'emportera-t-il sur le Canada... pour sauver les monarques?

Par Jode Roberts, responsable du programme des pollinisateurs à la Fondation David Suzuki

Au cours des 20 dernières années, environ 90 % des papillons monarques qui migraient entre le Mexique et le Canada ont disparu. Dans les années 1990, environ un milliard de papillons réalisaient ce voyage épique multi générationnel du Canada au Mexique. En 2013, leur population avait chuté à 35 millions. Après quelques années d'amélioration modeste, la population de monarques a décru à nouveau de 22 millions l'an dernier.

Aux États-Unis, le gouvernement et les groupes de conservation ont réagi avec vigueur. En 2015, 20 millions de dollars ont été alloués à des projets de conservation et de recherche. Des objectifs régionaux et nationaux ont été fixés, y compris l'objectif ambitieux de restaurer 200 000 hectares d'habitat pour le monarque, du Mexique au Minnesota.

Continuer »

Glyphosate: des inquiétudes scientifiquement fondées

Le 11 mai 2017 | Laissez un commentaire
Photo: Glyphosate: des inquiétudes scientifiquement fondées

Molécule de glyphosate (Wikimedia Commons)

Par Louise Hénault-Ethier, Chef des projets scientifiques

Tout scientifique est à l'affût des nouvelles publications, particulièrement celles qui mettent au défi notre compréhension des choses. La dépêche de l'Agence Science Presse intitulée « Plus d'OGM ne veut pas dire plus d'herbicides » a piqué ma curiosité scientifique. Mais associé ou non aux organismes génétiquement modifiés, le problème de l'usage accru des pesticides demeure inquiétant. Diligemment, j'ai consulté la publication « Tendances à long terme dans l'intensité et la relative toxicité de l'usage d'herbicides » (traduction libre) dans Nature Communications. Quel bonheur de découvrir l'article en accès libre : pas besoin de payer pour le consulter! Merci à l'auteur qui a déboursé 5 200 $ US pour que ce soit ainsi. En fait, on pourrait aussi remercier la dizaine de géants de l'industrie agrochimique qui soutiennent les recherches du Dr Kniss et qui sont dûment énumérés dans la déclaration de conflits d'intérêts de l'auteur, une pratique honorable de la part des journaux scientifiques.

Pour aller plus en profondeur que les simples tonnages de pesticides épandus dans l'environnement, l'auteur se base sur le nombre de traitements au champ et sur les indicateurs de toxicité aigüe ou chronique pour en estimer les conséquences pour la santé humaine. Je vous aurais bien référé au blogue de Jean-François Cliche pour sa bonne vulgarisation de cette étude, quoique son texte comporte quelques éléments qui peuvent être remis en question.

Continuer »

Le ski, c'est fini? Quand le sport et l'environnement se rencontrent

Le 19 avril 2017 | Laissez un commentaire
Photo: Le ski, c'est fini? Quand le sport et l'environnement se rencontrent

(Crédit : Lukas Neasi via Unsplash)

Par Louise Hénault-Ethier, Chef des projets scientifiques à la Fondation David Suzuki et Alex Piche, chroniqueuse sportive

Tandis que le printemps s'installe pour de bon, au grand bonheur des citadins, les amateurs de sports d'hiver amorcent le deuil de la fin de la saison de glisse. Passionné(e)s de sport ou d'environnement se sont rencontrés pour dresser un portrait de cette fin de saison, mais cette fois-ci ils n'étaient pas sur les pistes comme convenu — la pluie ayant entraîné une fermeture impromptue des stations comme St-Sauveur ou Bromont qui défient normalement et habilement le printemps avec leur abondant enneigement artificiel. Est-ce que l'industrie du ski est menacée par les changements climatiques?

On a souvent l'impression que les bancs de neige étaient plus grands quand on était petits qu'aujourd'hui. Selon un article de l'agence Science Presse, ce n'est pas seulement parce qu'on a grandi que l'on a l'impression que les bancs de neige rapetissent. À Montréal, la normale historique serait d'environ 210 cm de neige par année, mais l'année 1970-1971 aurait marqué un record avec 383 cm. Depuis les années 70, c'est la dégringolade comme le confirme le consortium Ouranos : l'épaisseur de neige dans le sud du Québec diminue et la saison enneigée raccourcit.

Continuer »