Par David Aimé, Environnementaliste

S'apitoyer sur la dégradation de la mangrove, les villageois sénégalais ne pouvaient l'accepter. Pour rétablir l'équilibre de leur forêt de palétuviers, une vague de reboisement a submergé les deltas du Saloum et de Casamance.

Encadrés par une ONG Sénégalaise, l'Océanium, et soutenus par le groupe alimentaire Danone, 100 000 sénégalais ont accompli un exploit : planter 100 millions de palétuviers. Quand les consciences sont éveillées, la biodiversité reprend ses droits.

19 novembre 2010