Photo: Hommage princier au travail de David Suzuki sur le climat

Le Prince Albert II de Monaco a rejoint les rangs de ceux et celles, toujours plus nombreux à l'échelle internationale, qui rendent hommage au travail de sensibilisation de David Suzuki en matière de changements climatiques et à la recherche de solutions.

monaco_blog_ds-recognition1.jpgLe 7 octobre, à l'occasion de la quatrième cérémonie de remise des Prix de la Fondation Prince Albert II de Monaco, le prince a décerné au Dr. David Suzuki le Prix Changement climatique 2011. Ce prestigieux prix témoigne du soutien international pour une action soutenue envers les changements climatiques au Canada comme dans le monde entier, et reconnaît l'importante contribution de David Suzuki à ces efforts depuis vingt ans.

Depuis 2008, les Prix de la Fondation Prince Albert II de Monaco sont remis à des personnalités qui proposent des solutions à des enjeux cruciaux comme les changements climatiques, la protection des espèces et de leur habitat ainsi que la conservation et la qualité de l'eau.

« J'ai voulu créer ces prix pour apporter mon soutien aux femmes et aux hommes d'exception qui agissent pour sauver notre planète », a déclaré le Prince Albert.

Le Prix Biodiversité 2011 a été décerné à Gretchen Daily, biologiste américaine professeure à la Stanford University. Mme Daily préside le programme Natural Capital, dont l'objectif est d'accorder les forces économiques et la préservation de la biodiversité. Le Prix Eau a été attribué au Hongrois Andras Szollosi-Nagy. M. Szollosi-Nagy est recteur de l'institut UNESCO-IHE sur l'eau et siège depuis 17 ans au Conseil mondial de l'eau.

La Fondation a aussi souligné le travail des jeunes chercheurs du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC).

Parmi les précédents lauréats, on retrouve Jane Goodall et E.O. Wilson pour leur apport dans le domaine de la biodiversité et James Lovelock dans celui des changements climatiques.

20 octobre 2011

Ajoutez un commentaire


La Fondation David Suzuki n'endosse pas nécessairement les commentaires affichés par le public sur son site Web. La Fondation se réserve le droit de refuser la publication de commentaires qui pourraient être perçus comme offensant ou qui vont à l'encontre des principes directeurs qui régissent les organismes de bienfaisance. Veuillez noter que tous les commentaires sont relus avant d'être publiés.