Photo: Il faut sauver la Biosphère

(Crédit : ragingwire via Flickr)

Par Karel Mayrand, Directeur général pour le Québec de la Fondation David Suzuki

De nombreuses voix se sont élevées au cours des dernières semaines pour demander au Maire de Montréal de sauver la Biosphère, l'un des joyaux de Montréal et un phare de l'éducation relative à l'environnement en Amérique du Nord. En fait c'est l'ensemble de la communauté montréalaise qui devrait s'élever contre la décision arbitraire et idéologique du gouvernement fédéral qui aura pour effet de priver les enfants montréalais d'une infrastructure éducative qui fait l'envie du monde entier.

Dans la foulée du budget 2012 et de son rouleau-compresseur anti-science et anti-environnement, le gouvernement fédéral a récemment annoncé la cessation des activités éducatives et muséales de la Biosphère en décembre 2013. En fait, une bonne partie de son action culturelle et éducative ainsi que des projets internationaux ont déjà cessé, en plus de huit postes qui ont été coupés. Environnement Canada prévoit que, dès la fermeture du Musée en 2013, le bâtiment sera réaménagé pour accueillir des équipes de scientifiques du Centre météorologique du Canada.

Inscrivez-vous à notre bulletin

On aurait tort d'y voir une simple décision budgétaire. La fermeture de la Biosphère fait partie du travail de sape systématique entrepris par le gouvernement fédéral contre tous les organismes qui soutiennent la justice sociale, la démocratie ou la protection de l'environnement. Mais les dernières décisions du gouvernement fédéral inquiètent encore plus car elles s'attaquent à nos institutions scientifiques, et maintenant à l'éducation de nos enfants.

Après avoir pris la science d'assaut en coupant dans la recherche scientifique et censurant la diffusion des connaissances scientifiques, il est déplorable de constater que le gouvernement fédéral s'attaque maintenant à nos enfants en les privant de l'éducation environnementale à laquelle ils ont droit. Sous couvert de compressions budgétaires, c'est l'éducation environnementale de milliers d'enfants qui sera amputée d'une infrastructure essentielle. Par cette décision idéologique, le gouvernement fédéral censure directement l'éducation de nos enfants. Ce gouvernement cultive l'ignorance et l'endoctrinement, soit. Mais le faire aux dépens de nos enfants dépasse les bornes.

Il est aussi inquiétant de penser que cette décision idéologique privera Montréal de l'un de ses attraits scientifiques de calibre international. La Biosphère a été inaugurée à l'occasion du 350ème anniversaire de Montréal. Depuis son ouverture, elle a permis d'éduquer et de sensibiliser des dizaines de milliers d'écoliers, de touristes et de simples citoyens au fonctionnement de notre environnement. La Biosphère a contribué à rehausser les connaissances scientifiques de l'ensemble des Montréalais. Elle est devenue l'un des nombreux symboles de fierté auxquels les Montréalais sont attachés. Il est inconcevable qu'un des legs d'expo-67 et du 350ème anniversaire de Montréal soit abandonné alors que notre ville s'apprête à célébrer en 2017 son 375ème anniversaire. Montréal devrait reprendre la Biosphère et la protéger pour l'avenir.

La première fois que je suis venu à Montréal, à l'âge de dix ans, la Biosphère était abandonnée, inaccessible au public. Je me souviens combien cette sphère futuriste me faisait rêver. Je suis persuadé qu'elle procure toujours le même effet d'émerveillement aux enfants qui ont aujourd'hui la possibilité de la visiter et d'y comprendre comment fonctionne la nature. Si rien n'est fait, les enfants de demain devront se contenter, comme j'ai du le faire il y a trente ans, de la regarder de loin comme un vestige d'une époque révolue : celle où l'éducation n'était pas soumise aux décisions idéologiques et à la censure des politiciens.

20 août 2012

Ajoutez un commentaire


9 commentaires

22 septembre, 2012
15:36

Il faut sauver la Biosphère et conserver l'accès à la culture et à l'éducation à la population en général et aux enfants en particulier par le maintien des institutions comme celle-ci qui offrent un volet populaire.Elles offrent la possibilité à tous de découvrir et comprendre notre univers

12 septembre, 2012
09:42

Comme d'autres personnes, je me demande de quelle manière je pourrais intervenir pour sauver la Biosphère. Pétition ou autre choses ? Merci

31 août, 2012
15:33

Je suis peut-être déjà inscrite. Je ne m'en souviens plus.

31 août, 2012
12:47

Je voulais signer une pétition pour sauver la Biosphère et ne l'ai pas trouvée…

31 août, 2012
10:13

Ce joyau aide en plus les québécois à mieux saisir l'importance vitale pour nous de notre fleuve, pour ensuite mieux le protéger et le mettre en valeur Je croyais trouver ici une pétition en ligne, que j'aurais pu signer et inviter mes amiEs à faire de même Ne serait pas indiqué ici ?

Bonne journée et bonne élection ! (je voterai pour le plus vert des 3 partis qui seront le plus en position changer les choses, et le plus en mesure de faire face à l'arrogance idéologique à Ottawa qui nous fait chaque jour sentir moins «chez nous» dans ce grand pays

31 août, 2012
08:57

Bonjour,

Je suis tout à fait d'accord sur la nécessité de sauver la Biosphère et je vous assure qu'elle exerce effectivement un fascination auprès de mon fils qui aura 6 ans dans quelques jours. Y a-t-il une pétition pour demander sa survie? Y a-t-il d'autres actions entreprises en ce sens auxquelles il est possible de participer?

Merci!

31 août, 2012
08:28

Il faut tout faire pour sauver ce joyau de notre région

31 août, 2012
05:53

Y a-t-il une pétition sur le sujet que je pourrais signer?

25 août, 2012
20:11

Harper perd la boule

La Fondation David Suzuki n'endosse pas nécessairement les commentaires affichés par le public sur son site Web. La Fondation se réserve le droit de refuser la publication de commentaires qui pourraient être perçus comme offensant ou qui vont à l'encontre des principes directeurs qui régissent les organismes de bienfaisance. Veuillez noter que tous les commentaires sont relus avant d'être publiés.