La réalité des changements climatiques nécessite un vote pour l'environnement | Le Nid du Colvert | Fondation David Suzuki
Photo: La réalité des changements climatiques nécessite un vote pour l'environnement

(Crédit : Judy/ via Flickr)

J'étais la semaine dernière à San Francisco en compagnie d'un millier de leaders de la lutte aux changements climatiques, réunis pour une formation avec Al Gore, fondateur du Projet de la réalité climatique. Sept ans jour pour jour après l'ouragan Katrina, qui avait éveillé bien des consciences à l'impact des changements climatiques, l'ouragan Isaac s'apprête à frapper la Louisiane, suivant les traces de Katrina. Bien des Américains se demandent maintenant ce qu'ils ont pu faire pour mériter un tel sort. Certains y verront un acte divin, d'autres, la conséquence de dizaines d'années d'inaction face au réchauffement planétaire et les changements climatiques qui en découlent.

Bien entendu, il serait erroné de prétendre qu'un évènement météorologique singulier est la résultante directe des changements climatiques. Cela-dit, le réputé climatologue James Hansen nous explique que les probabilités que des évènements météorologiques extrêmes se produisent sont désormais beaucoup plus élevées qu'il y a 50 ans. Cette nouvelle fréquence peut, quant à elle, être attribuée aux changements climatiques. Pour utiliser les mots du Dr Hansen, nous avons truqué les dés quant à nos chances d'observer des événements météorologiques extrêmes. La nature ne roule plus des 1, 2, ou même des 6! Elle roule désormais des 7, 8 ou même 10! (voir le lien suivant, en anglais seulement).

Inscrivez-vous à notre bulletin

Si cette nouvelle réalité semble plutôt sombre, il n'en demeure pas moins que quelques lueurs d'espoir se pointent à l'horizon.

Porteurs de ce flambeau d'espoir, une centaine de Canadiens et Canadiennes ont récemment été formés à San Francisco par Al Gore afin de donner des conférences sur la réalité des changements climatiques et remettre les pendules à l'heure quant aux nombreux mythes qui y sont associés. Ensemble ils ont rejoint un demi-million de Canadiens depuis 2008. Cette nouvelle cohorte de présentateurs du projet de la Réalité Climatique Canada est la preuve que bien des gens, comme vous et moi, ont à cœur notre environnement et l'état dans lequel nous le lèguerons aux générations futures et sont prêts à donner de leur temps pour convaincre leurs concitoyens de l'urgence d'agir. Leur engagement, comme celui de milliers d'autres, est en soi une belle lueur d'espoir.

Que nous réserve la suite des choses? Tout dépend du chemin que nous déciderons d'emprunter au cours des prochaines années comme citoyens et collectivement... Avec le retrait du Canada du protocole de Kyoto, il revient aux provinces, aux municipalités et aux individus de faire preuve de « leadership » et de prendre les virages nécessaires afin de remettre au cœur des différents débats politiques la question des changements climatiques.

Sur cette note, nous aurons, le 4 septembre prochain, la chance de nous faire entendre sur cette question. Les changements climatiques exigent que nous réduisions notre dépendance au pétrole et aux autres combustibles fossiles. Nous devons faire entendre ce message avec force à tous les partis politiques. À nous donc de signifier à nos leaders qu'une action décisive est attendue d'eux !

29 août 2012

Ajoutez un commentaire


1 commentaire

31 août, 2012
06:13

J'ai toujours eu en tête de voter "stratégiquement" … Les partis politiques importants n'offrent rien qui vaille pour l'environnement. J'aimerais tant que ces politiciens allument et offrent vraiment des programmes concrets ! Nous détenons assez de connaissances et de technologie pour effectuer un virage total et laisser de côté nos pratiques désastreuses en matière d'énergie sale !

La Fondation David Suzuki n'endosse pas nécessairement les commentaires affichés par le public sur son site Web. La Fondation se réserve le droit de refuser la publication de commentaires qui pourraient être perçus comme offensant ou qui vont à l'encontre des principes directeurs qui régissent les organismes de bienfaisance. Veuillez noter que tous les commentaires sont relus avant d'être publiés.