Par Peter Robinson

David_suzuki_SNN-thumb-200xauto-4815.jpg

À la Fondation David Suzuki, nous sommes fiers de chercher des solutions scientifiques aux défis réels et urgents de notre époque. Mais nous devons parfois répondre à des allégations fondées sur des mensonges et des exagérations. Certains de nos sympathisants ont demandé si les récentes affirmations de l'animateur de Sun Media Ezra Levant sont exactes. Nous pensons que vous méritez des réponses claires et sincères.

Pour commencer, veuillez noter que David Suzuki n'est pas à la tête d'une société. La Fondation David Suzuki est un organisme de bienfaisance canadien enregistré et David Suzuki n'a jamais été un membre du personnel rémunéré. En fait, il est un des plus généreux donateurs et bénévoles. Il a vécu dans la même maison depuis des décennies, une maison qu'il a partagée avec ses beaux-parents et où il a élevé ses filles.

Inscrivez-vous à notre bulletin

En ce qui concerne l'allégation que David possède un terrain avec une « compagnie d'huile », nous avons fait ce que les journalistes sont censés pour faire avant de publier une histoire. Nous avons vérifié auprès des propriétaires de l'entreprise, un couple vivant dans la région de Sunshine Coast. Ils nous ont dit que père du mari dirigeait la compagnie dans les années 1950 et 60 pour distribuer de l'huile aux ménages et aux petites entreprises, surtout pour les appareils de chauffage. Quand la compagnie a décliné, ils ont utilisé les actifs pour acheter en copropriété des terres sur l'île isolée de Nelson. C'est utilisé seulement comme une société de portefeuille depuis la fin des années 1960. David et un ami, qui ne savaient rien de la compagnie, ont acheté une part des propriétés il y a plusieurs années dans le but précis de les protéger du développement. Il a fait d'autres investissements dans l'immobilier en prévision de sa retraite et pour sa famille.

Nous voudrions aussi prendre un moment pour rétablir les faits : bien que Sun Media se réfère constamment à David Suzuki comme à un saint, il ne l'est pas. Il a reçu de nombreux prix et honneurs, y compris être nommé Compagnon de l'Ordre du Canada, mais il n'a pas été sanctifié ou fait chevalier, et il est humain, pas infaillible. C'est un grand-père âgé de 77 ans qui a consacré sa vie à communiquer les merveilles de la science et à trouver des solutions à nos problèmes environnementaux communs. Mais surtout, c'est est un homme qui fait ce qu'il peut pour faire une différence positive.

Nous trouvons étrange que quiconque puisse s'opposer à la protection de l'air, de l'eau, de la terre et de la biodiversité dont nous avons besoin pour notre santé et notre survie, mais les récentes tentatives visant à ternir la réputation de David Suzuki, ainsi que celle de la Fondation et d'autres groupes environnementaux, montre que certaines personnes considèrent que les profits à court terme pour l'industrie des combustibles fossiles sont plus important que la protection de la planète.

Ceux qui ne connaissent pas l'animateur de Sun News Ezra Levant — qui a également fondé une organisation de propagande et un site Web pour promouvoir l'industrie des combustibles fossiles et cibler des groupes environnementaux — pourraient être intéressés de savoir qu'il a a été jugé moins que crédible en cour, un juge ayant statué qu'il avait parlé dans un cas avec « un mépris désinvolte de la vérité. » En fait, il fait face actuellement à une accusation de diffamation, parmi une série d'autres. Il a également dû s'excuser publiquement pour des coups de gueule et des commentaires qui ont été jugées racistes et contrevenant aux lignes directrices du Conseil canadien des normes de la radiotélévision en matière d'éthique. Il ne croit pas en la science du changement climatique, pense que le recyclage est « inutile » et croit que le Canada devrait mettre tous ses oeufs économiques dans le panier des sables bitumineux. Plusieurs de ses attaques sont ad hominem — c'est-à-dire qu'elles visent des défauts perçus chez un individu plutôt que ses arguments — et la plupart sont manifestement fausses.

Il semble en désaccord avec le fait que David Suzuki ait été récompensé pour ses nombreux succès bien mérités comme auteur prolifique, chercheur, conférencier et animateur de longue date de la populaire émission de télévision The Nature of Things, entre autres réalisations.

Nous, à la Fondation David Suzuki, réalisons que dans le contexte actuel des médias, certains diffuseurs assument que les allégations n'ont pas besoin d'être vraies, il suffit qu'elles soient plausibles. Nous devrons donc parfois répondre au dénigrement et aux diatribes politiques. Mais nous continuons d'espérer que le bruit négatif va être étouffé par le discours positif et rationnel visant à créer un avenir sain et durable. Nous voudrions aussi remercier tous ceux qui nous appuient, qui voient clair à travers les mensonges et continuent à travailler pour protéger notre planète, malgré les groupe d'intérêts bruyants qui font tout en leur pouvoir pour saper ces efforts.

9 septembre 2013

Ajoutez un commentaire


La Fondation David Suzuki n'endosse pas nécessairement les commentaires affichés par le public sur son site Web. La Fondation se réserve le droit de refuser la publication de commentaires qui pourraient être perçus comme offensant ou qui vont à l'encontre des principes directeurs qui régissent les organismes de bienfaisance. Veuillez noter que tous les commentaires sont relus avant d'être publiés.