Adoptez l'écoconduite pour une planète en santé | Ce que vous pouvez faire | Fondation David Suzuki
Photo: Adoptez l'écoconduite pour une planète en santé

(Crédit: noise64 via Flickr)

Le transport routier (voitures, camions et autobus) constitue le principal défi du Québec en matière de lutte aux changements climatiques, générant près du tiers des émissions de gaz à effet de serre de la province. Plusieurs facteurs expliquent cette problématique comme l'augmentation continue du nombre de véhicules sur les routes et du kilométrage moyen parcouru par les automobilistes chaque année.

Puisque l'abandon de l'automobile ou la généralisation de technologies de transport propres ne constituent pas des options viables dans l'immédiat, le potentiel le plus important de réduction des émissions de gaz à effet de serre réside présentement dans les comportements des millions de conducteurs québécois.

En modifiant certaines habitudes de conduite, il est possible d'économiser du carburant et de l'argent (de 10 à 20 %) et ainsi avoir une incidence moindre sur l'environnement et ce, peu importe le véhicule que l'on conduit. La pratique de l'écoconduite permet de réduire la consommation de carburant, l'usure du véhicule, les émissions de gaz à effet de serre et les risques d'accident de la route. Voici les quelques conseils de CAA-QC, de Ressources naturelles Canada et US Department of Energy.

  • Combiner mes déplacements: Une voiture est utilisée en moyenne 50 % du temps pour faire des trajets de moins de 5 km ce qui ne permet pas au moteur d'atteindre la température idéale d'opération, particulièrement par temps froid.
  • Utiliser le transport actif, le covoiturage ou le transport collectif une fois par semaine: Lorsque l'on considère que l'usage d'une voiture coûte en moyenne 50¢/km et que ce coût augmente de façon notable dans les périodes de pointe, il devient rapidement économique de diversifier ses modes de transport.
  • Effectuer une mise au point de mon véhicule tous les 45 000 km: Une mécanique mal entretenue consommera jusqu'à 15 % plus d'essence qu'un moteur inspecté régulièrement.
  • Contrôler la pression et l'état de mes pneus chaque mois: Un pneu mal gonflé augmente la résistance et la consommation d'essence et diminue la durée de vie des pneus. Ceci augmente par le fait même le nombre de pneus utilisés qui se retrouvent prématurément au rancart. Une mauvaise utilisation des pneus coûte annuellement aux canadiens plus de 500 millions de $.
  • Conduire défensivement en ville: Une conduite agressive réduit le temps de conduite en moyenne de 4 alors qu'elle augmente la consommation d'essence jusqu'à 37 et multiplie par cinq les émanations de gaz toxiques. Environ 50 % de l'essence brûlée par un véhicule en ville l'est lors des accélérations.
  • Réduire ma vitesse sur l'autoroute à 100km/h: La vitesse excessive augmente de manière proportionnelle votre consommation d'essence et vos émissions de gaz à effet de serre. À 120km/h, la consommation d'essence est de 20 % supérieure qu'à 100km/h.
  • Arrêter le moteur lorsque mon véhicule est à l'arrêt plus que 60 secondes: Un moteur qui tourne inutilement pendant plus de 60 secondes consomme davantage d'essence que lorsque l'on éteint et redémarre un véhicule. Un véhicule émet jusqu'à 20 fois plus de gaz à effet de serre à un feu rouge que lorsqu'il roule à une vitesse de 50km/h.
  • Utiliser mes accessoires avec discrétion: L'utilisation de certains accessoires augmente significativement votre consommation d'essence. Par exemple, le climatiseur peut augmenter votre consommation de carburant en moyenne de 10 % en ville.
  • Utiliser un chauffe-moteur: Durant les mois d'hiver, votre véhicule peut consommer jusqu'à 50 % plus de carburant pendant qu'il se réchauffe.
  • Vider le coffre: Un ajout de 100 lb à votre véhicule peut réduire votre efficacité de 2 %.
  • Éviter les périodes de pointe: En planifiant votre trajet et en évitant le trafic des heures de haute affluence, vous pouvez économiser du temps et de 5 à 10 % d'essence.
  • Utiliser le régulateur de vitesse: Par temps sec, le fait d'utiliser un régulateur de vitesse pour aider à maintenir une vitesse constante vous permet d'économiser du carburant.
  • Changer le filtre à air: Un filtre à air bouché peut augmenter de 10 % votre consommation de carburant.
  • Effectuer des changements d'huile à intervalle régulier: Le fait de négliger les changements d'huile usée diminue la performance de votre moteur, ce qui mène à une augmentation de votre consommation de carburant et à l'endommagement de votre moteur.
  • Passer à la vitesse supérieure: Il est préférable de changer rapidement de vitesses afin de passer à un rapport supérieur et ainsi, maintenir votre véhicule au rapport le plus élevé. La plupart des voitures récentes fonctionnent au rapport de vitesses le plus élevé à des vitesses bien inférieures à 60 km/h.
  • Augmenter l'aérodynamisme: Les porte-skis et porte-bagages accroissent la résistance aérodynamique d'un véhicule, il est donc préférable de les retirer lorsqu'ils ne servent pas. Un casier de toit chargé peut augmenter de 5 % votre consommation de carburant.
  • Réchauffer le moteur en roulant: Il ne faut pas plus que 30 secondes avant de partir les jours d'hiver pour réchauffer votre véhicule. Tout le temps additionnel ne fait que gaspiller le carburant et accroître les émissions.

Pour en savoir plus