L'énergie hydroélectrique | Énergies | Changements climatiques | Enjeux et recherche | Énergies | Champs d'intervention

L'hydroélectricité peut jouer un rôle important dans un avenir où nous serions alimentés par de l'énergie renouvelable. L'hydroélectricité couplée à des sources intermittentes, telles que l'énergie éolienne, représente un moyen innovateur d'assurer une source significative et stable d'électricité renouvelable, disponible selon les besoins.

De larges barrages hydroélectriques peuvent devenir autant de « piles » permettant d'emmagasiner l'eau lors des pics de production d'électricité éolienne pour ensuite la libérer et produire de l'électricité au besoin.

L'État de l'Oregon couple l'énergie éolienne avec l'énergie hydroélectrique, fournissant une solution pratique pour gérer la nature intermittente des sources d'énergies renouvelables telles que le vent.

Le Québec prépare aussi le déploiement de milliers de mégawatts éoliens qui seront intégrés à son immense offre hydroélectrique.

Le cas de l'hydroélectricité à faible impact

De tout temps, les grandes installations hydroélectriques ont causé des dommages environnementaux significatifs incluant l'inondation de réservoirs, la sédimentation, la destruction d'habitats naturels, dont l'habitat des poissons, ainsi que des émissions de gaz à effet de serre.

Les petites centrales de production demandent, en comparaison, très peu d'espace physique pour leur mise en place tout en infligeant qu'occasionnellement plus de dommages aux écosystèmes locaux que les inondations naturelles, la sécheresse et les taux d'érosion observés avant leur construction.

Retombées économiques

En Ontario seulement, l'industrie hydroélectrique génère à l'heure actuelle 1,7 milliard de dollars en production annuelle d'énergie alors qu'elle soutient 3 600 emplois.
De nombreuses autres nouvelles installations hydroélectriques peuvent être déployées dans des régions du Canada éprouvant des difficultés économiques et une situation de sous-emploi chronique. De petites installations hydroélectriques à faible impact conviennent particulièrement au développement des communautés, car elles créent de l'emploi, augmentent l'activité économique et renforcent la sécurité énergétique locale.

Choisir l'emplacement des projets hydroélectriques au fil de l'eau

Les centrales au fil de l'eau ont le potentiel pour devenir une partie importante de la combinaison d'énergies propres qui aideront le Canada à relever le défi du changement climatique tout en le protégeant des impacts environnementaux locaux. Toutefois, les projets hydroélectriques au fil de l'eau peuvent causer des impacts inacceptables s'ils sont mal localisés, médiocrement conçus, s'ils sont construits ou exploités compte non tenu des coûts et des retombées sur les écosystèmes régionaux ou, encore, si les impacts sur l'environnement local sont sous-évalués. Ce débat est ouvert en Colombie-Britannique et il concerne les autres provinces et territoires tentés par le développement hydroélectrique à petite échelle.

On craint de plus en plus que les politiques gouvernementales existantes, couplées à une surveillance et une mise en application laxistes puissent faire en sorte que des projets hydroélectriques au fil de l'eau ayant des impacts environnementaux particulièrement négatifs soient acceptés. Les provinces et territoires doivent mettre en œuvre des stratégies de gestion proactives pour assurer l'intégrité des écosystèmes tout en profitant des retombées des énergies propres. Pour atteindre cet équilibre, les provinces ont besoin d'une stratégie de gestion coordonnée fondée sur les écosystèmes, qui inclut la protection d'un débit d'eau minimal et des écosystèmes, ainsi que la minimisation des impacts locaux en vue de réduire au mieux la fragmentation des espaces naturels résultant de la présence d'infrastructures associées, telles les routes d'accès et les lignes de transport d'énergie.

Pour en savoir plus