Politique d'énergies renouvelables | Énergies | Changements climatiques | Enjeux et recherche | Énergies | Champs d'intervention

Le Canada n'a aucune politique favorisant l'adoption d'énergies renouvelables à grande échelle.

Des pays tels que l'Allemagne et l'Espagne sont des chefs de file mondiaux en matière d'énergie renouvelable et fournissent des exemples clairs de ce qui peut rapidement être réussi si les bonnes politiques sont mises en place.

Leur leadership et leur réussite sont basés sur quelques facteurs communs:

  • Un engagement politique actif en faveur des énergies renouvelables,
  • Des initiatives éducationnelles qui supportent la recherche et le développement, l'éducation et la sensibilisation du public,
  • De puissants incitatifs afin d'atteindre une participation publique maximale.

Certaines mesures déjà utilisées dans le monde entier pour soutenir le développement des énergies renouvelables comprennent les taxes sur les carburants basées sur la teneur en carbone (en Italie, Norvège, Suède et Suisse, par exemple) et les objectifs de contenu en éthanol et biodiesel.

Parmi les outils politiques communément utilisés afin d'implanter les énergies renouvelables dans les bâtiments, on compte les programmes d'énergies renouvelables (ex.: l'initiative des toits solaires) financés par des incitatifs pécuniaires et/ou des prêts à faible taux d'intérêts (ex: Californie, Allemagne et Japon).

En ce qui concerne la production d'électricité, deux politiques sont maintenant instaurées partout sur la planète : les normes de pourcentage d'énergie renouvelable dans les portefeuilles (NPERP) et les tarifs d'alimentation, aussi appelés Tarifs Renouvelables Poussés (TRP).

Essentiellement, les NPERP sont des cibles d'énergies renouvelables qui permettent aux exploitants de réseaux d'utiliser leurs propres moyens pour atteindre des cibles d'énergie verte exigées en vertu des lois. Ces normes sont utilisées en Australie, au Canada (en Ontario et en Nouvelle-Écosse), au Japon, en Pologne, au Royaume-Uni et dans 21 Etats des États-Unis, incluant le Texas et la Californie. Les pays qui innovent dans les domaines de la fabrication d'installation de systèmes d'énergies renouvelables ont réussi à instaurer des tarifs d'alimentation. Le concept est simple: ces tarifs aident à intégrer des systèmes d'énergie renouvelable au réseau et, sur une période de 20 ans, déterminent une tarification fixe pour la production d'énergie renouvelable.

Une législation détermine les primes qui devront être payées pour chaque kilowatt-heure d'électricité généré par différentes technologies renouvelables. Les primes sont non seulement différenciées selon les technologies, mais aussi selon l'ampleur des projets et la productivité des ressources. Les tarifs d'alimentation éliminent deux des plus gros obstacles au développement des énergies renouvelables : la capacité de se connecter au réseau et l'instabilité des marchés (en fournissant des prix équitables sur une longue période ce qui atténue le risque financier de l'investissement).

Pour en savoir plus