Les gaz à effet de serre | Principes de base du changement climatique | Changements climatiques | Enjeux et recherche | Principes de base du changement climatique | Champs d'intervention

Tout comme le verre d'une serre, les gaz dans notre atmosphère nous permettent de vivre sur terre en emprisonnant la chaleur du soleil. Ces gaz permettent aux rayons du soleil de pénétrer et réchauffer la planète mais empêchent la chaleur de s'échapper de l'atmosphère vers l'espace. Sans ce phénomène naturel de gaz qui piègent la chaleur (principalement le dioxyde de carbone, la vapeur d'eau et le méthane), la terre serait trop froide pour maintenir quelque forme de vie que ce soit.

Le danger provient de la croissance rapide de dioxyde de carbone et autre gaz à effet de serre qui intensifient cet effet de serre naturel. Pendant des milliers d'années, les réserves de carbone étaient essentiellement stables grâce à des processus naturels qui absorbaient autant de carbone qu'ils n'en produisaient. Les activités modernes de l'être humain; l'utilisation de combustibles fossiles, la déforestation et l'agriculture intensive, ont ajouté d'énormes quantités de dioxydes de carbone et autres gaz à effet de serre dans l'atmosphère.

L'atmosphère d'aujourd'hui contient 32 % de dioxyde de carbone de plus qu'au début de l'ère industrielle. Les niveaux de méthane et de dioxyde de carbone sont plus élevés qu'ils ne l'ont été depuis un demi million d'années. Le protocole de Kyoto porte sur six gaz à effet de serre : le dioxyde de carbone, le méthane, l'oxyde nitreux, les perfluorocarburees, les hydroluorocarbures et les hexafluorures de soufre. Parmi ces six gaz, trois sont de première préoccupation, car ils sont intimement liés aux activités humaines.

Le dioxyde de Carbone est le principale coupable en ce qui concerne les changements climatiques, particulièrement par l'utilisation de combustibles fossiles.

Le méthane est produit naturellement quand la végétation est brûlée, digérée ou se décompose sans présence d'oxygène. Une grande quantité de méthane est produite par l'élevage de bétail, les dépotoirs, l'agriculture du riz et la production de pétrole et de gaz.

L'oxyde nitreux, produit par les produits fertilisants et les combustibles fossiles, a un potentiel de réchauffement de la planète 310 fois plus puissant que le dioxyde de carbone.

Pour en savoir plus