Nos hivers ne sont pas éternels | Changements climatiques | Champs d'intervention

Protégeons nos hivers!

En raison des changements climatiques, les scientifiques nous confirment que la dernière décennie fut la plus chaude de l'histoire du Canada, soit de 4 degrés Celsius au-dessus de la moyenne. En conséquence, nos hivers québécois se raccourcissent, les épisodes de redoux et de pluies hivernales deviennent de plus en plus fréquents... tout cela ayant un impact néfaste sur nos activités hivernales, nos sports d'hiver et notre mode de vie québécois.

Bref, en laissant disparaitre nos hivers, c'est tout un pan de notre culture, ainsi que notre patrimoine écologique, qui risque aussi de s'envoler.

Inscrivez-vous à notre bulletin

Voici quelques faits troublants concernant les impacts des changements climatiques sur notre saison hivernale :

• Les chances des Montréalais de vivre un Noël blanc ont baissé de 10% depuis les années 80 et il y a 2 fois moins de neige au sol pour la même période.

Vous avez 27 ans ou moins? Alors vous n'avez jamais connu un mois où la température globale était sous la moyenne historique.

• Ski de fond dans le sud du Québec, un sport en voie d'extinction? D'ici 2050 la saison de ce sport d'hiver pourrait être chose du passé si nos émissions de GES se maintiennent.

Vous rêvez d'être le prochain Gretzky? Faites vite, car nos patinoires extérieures naturelles pourraient être vouées à disparaître dans certaines régions du pays d'ici 2100. Protégeons nos patinoires extérieures!

• Triste record : l'hiver 2009-2010 a été le plus chaud jamais enregistré au Canada avec des températures moyennes de +3 degrés au-dessus des normales historiques pour le sud du Québec!

Le sirop d'érable affecté par les changements climatiques? La production de notre délicieux nectar pourrait chuter de plus de 20% d'ici la fin du siècle dû au réchauffement planétaire.

• Devrons-nous troquer nos bottes d'hiver pour des bottes de pluie? D'ici 2100, pour le sud du Québec, on s'attend à des hivers plus courts parsemés d'épisodes de redoux... et de pluie hivernale.

95% : degré de certitude des scientifiques du climat quant au rôle de la combustion de combustibles fossiles et la coupe des forêts sur les changements climatiques. Passons à l'action.

• 5°C : c'est l'augmentation potentielle des températures globales de la Terre d'ici 2100. Le status quo ne peut plus durer.

Dites à vos proches que les impacts des changements climatiques sur nos hivers vous préoccupent en partageant ces informations dans vos réseaux sociaux.

Mieux encore, consultez notre liste de gestes simples à adopter pour vous activer contre les changements climatiques.

Merci de nous aider à protéger nos hivers, pour que les générations futures de Québécois puissent jouir des merveilles de l'hiver pendant de très longues années!