Le caribou des forêts boréales | Espèces critiques | Conservation terrestre | Enjeux et recherche | Espèces critiques | Champs d'intervention
Photo: Le caribou des forêts boréales

Le Caribou de Grant (Crédit: wallyg via Flickr)

Une icône canadienne

Lorsque vous pensez au caribou, vous imaginez sûrement une harde de milliers de bêtes courant à travers les plaines de la toundra, ou vous pensez peut-être plus simplement à l'animal que l'on retrouve sur nos pièces de 25 cents. Au Québec, lorsque l'on parle du caribou, on pense au caribou forestier (ou caribou des bois), une espèce qui vit uniquement en forêts boréales et qui est en situation dite, « vulnérable ».

Le caribou forestier est une espèce emblématique de la forêt boréale (autant que son cousin cervidé : l'orignal). Il représente un véritable baromètre de la santé des forêts. Le fait qu'il se porte mal est une indication que la forêt ne va pas bien. Et nous avons besoin de forêts en santé pour lutter contre les changements climatiques.

Où vivent les caribous ?


Du Yukon en descendant jusqu'au nord de la Colombie-Britannique et en traversant le Canada jusqu'à Terre-Neuve, plusieurs espèces de caribous errent à la grandeur du pays. 

On retrouve le caribou des toundras, comme son nom l'indique, dans la toundra arctique. Le caribou des montagnes, qui est plutôt rare, se tient dans les chaînes de montagnes éloignées. Mais le plus familier est le caribou des bois qui préfèrent la forêt boréale couverte de lichens et infestée de moustiques. 

Il fut un temps où le caribou vivait aussi en Nouvelle-Écosse, au Nouveau-Brunswick et sur l'Île-du-Prince-Édouard. Mais les activités humaines telle que la surchasse, et la destruction de son habitat l'ont fait disparaître

Pourquoi le caribou est en danger ?

Le caribou forestier est menacé d'extinction depuis 2002 (selon la Loi fédérale sur les espèces en péril) et son habitat n'est toujours pas protégé. À ce jour, près de la moitié de l'habitat du caribou a été dévasté par des bouleversements tels que l'exploitation forestière, l'exploration pétrolière et la construction de routes. Ces modifications humaines de la forêt boréale font du caribou une cible plus facile pour son prédateur naturel: le loup. 



La voie à suivre

Il apparaît évident que la gestion actuelle de la forêt boréale du Canada est inefficace. L'activité industrielle dans l'habitat du caribou provoque sa disparition. Une nouvelle manière de gérer nos forêts doit être mise en place. 

Les scientifiques se mettent d'accord pour dire que la survie du caribou dépend de forêts grandes, en santé, intactes et connectées entre elles. La mise en place d'aires protégées au cœur des forêts boréales est essentielle à la survie du caribou forestier, qui a besoin de plusieurs milliers de km2 de forêt pour vivre.

Conséquemment, les gouvernements provinciaux ainsi que le gouvernement fédéral doivent travailler conjointement pour conserver, protéger et remettre en état l'habitat du caribou partout au pays. 



Nouvelle étude scientifique

De récentes revues de littérature scientifique suggèrent l'application du principe de précaution à propos du caribou forestier et la création de grandes aires protégées afin de maintenir l'habitat de cette espèce à grand domaine vital.

Un comité scientifique mis sur pied par le gouvernement fédéral a récemment publié un rapport intitulé Examen scientifique aux fins de la désignation de l'habitat essentiel de la population boréale du caribou des bois au Canada. Ce rapport désigne les zones qui devraient être considérées comme habitats essentiels à la survie et au rétablissement de l'espèce.

Pour le Québec, cette étude recommande que l'aire de répartition du caribou forestier soit maintenue jusqu'à ce que des recherches supplémentaires permettent de délimiter les populations de caribou et de déterminer si elles sont, ou non, capables de résister à une dégradation additionnelle de leur habitat.

Créer de grandes aires protégées

Jusqu'à maintenant, les gouvernements ont refusé de créer de grandes aires protégées afin de préserver l'habitat du caribou forestier. C'est cependant ce qui doit être fait pour sauver l'emblème de nos forêts.

Canopée, la Fondation David Suzuki, ForestEthics et Greenpeace ont récemment écrit au Ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF) et au Ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs (MDDEP) pour leur demander de revoir le plan de rétablissement du caribou forestier 2005-2012, afin d'y inclure une stratégie de sauvegarde des forêts intactes qui vise la conservation de l'habitat du caribou forestier. Pour être crédible, ce plan devrait utiliser les recommandations issues des plus récentes études scientifiques.

Pour en savoir plus