Invitez un « Ambassadeur du Saint-Laurent » | Le Saint-Laurent : notre fleuve vivant | Océans et eau douce | Nos projets | Le Saint-Laurent : notre fleuve vivant | Champs d'intervention
Photo: Invitez un « Ambassadeur du Saint-Laurent »

Le fleuve coule à travers chacun de nous : la santé du fleuve, c'est notre santé. Sans cette prise de conscience, nous continuerons d'exercer une pression qui accentuera la détérioration progressive du fleuve. Voilà pourquoi la Fondation David Suzuki a formé des Ambassadeurs du Saint-Laurent pour vous offrir gratuitement une conférence afin de bien comprendre l'interconnexion qui existe entre nous et le fleuve Saint-Laurent.

Trouvez l'expert du fleuve qui se trouve dans votre région et remplissez une demande de conférence en suivant ce lien.


Mérani Baril-Gilbert.jpg
Mérani Baril-Gilbert (Montréal)
La protection des milieux naturels est ce qui a, depuis toujours, motivé le cheminement académique de Mérani. Titulaire d'un baccalauréat en géographie environnementale ainsi que d'une maîtrise en environnement de l'Université de Sherbrooke, elle aspire à un monde plus responsable et plus sensibilisé aux impacts des activités humaines sur les écosystèmes planétaires. La gestion de projets environnementaux ne représente pas seulement une carrière pour elle c'est également la poursuite d'un rêve.


Rachel Beriault.jpg
Rachel Bériault (Montréal)
Géographe depuis 1971, Rachel Bériault, détient depuis 2010, une maîtrise en environnement de l'université de Sherbrooke. Après avoir travaillé comme professionnelle en aménagement chez Gaétan Richard, Urbaniste-Conseil, elle a fondé son entreprise agricole « bio » et elle a écrit des articles sur des sujets environnementaux pour Les AmiEs de la Terre. Adjointe de recherche au développement durable à l'Agence spatiale canadienne, elle a travaillé sur les potentiels de transferts technologiques. Depuis 2011, elle rédige des textes pour Les films J.B. De plus, elle est devenue Ambassadrice pour la Fondation David Suzuki.


Bibeau Sylvie resized.jpg
Sylvie Bibeau (Montréal)
Sylvie Bibeau détient un baccalauréat en biologie, un diplôme d'études supérieures spécialisées en toxicologie et deux certificats en études environnementales et en écologie, en plus d'être membre de l'Association des biologistes du Québec. Elle a débuté au Comité ZIP Jacques-Cartier en 2005 en tant que chargée de projet avant d'être nommée directrice générale en 2008. Auparavant, elle a été directrice générale de l'organisme Les Gardiens de l'environnement, où elle opérait entre autres un centre d'éducation sur la récupération et le recyclage dans l'Est de Montréal. Par la suite, elle a été assistante de recherche pour le Dr Christian Blaise, au Centre Saint-Laurent d'Environnement Canada, où elle a réalisé une recherche scientifique pour l'édition du livre Small-scale Freshwater Toxicity Investigations. Elle est très impliquée dans le milieu environnemental, en faisant partie de plusieurs conseils d'administration, dont celui du Comité mixte municipal, industrie et citoyens de l'Est de Montréal (CMMIC-EM), du Conseil régional de l'environnement de la Montérégie (CRE Montérégie) et de Stratégies Saint-Laurent.


EstherBlier.jpg
Esther Blier (Rivière-du-Loup)
Esther est à l'emploi du ROMM depuis 2001 et en est la directrice générale depuis 2004. Au cours de ses années de travail, elle a été responsable de la réalisation de la totalité des projets d'envergure, autant en recherche, en éducation et sensibilisation qu'en écotourisme. Ayant une bonne connaissance des mammifères marins, son expertise principale est en gestion de projets.


Jérémy Bouchez.jpg
Jérémy Bouchez (Montréal)
Jérémy Bouchez est spécialisé en écologie et en sciences de l'environnement ainsi qu'en vulgarisation scientifique et en communication environnementale. Il détient un baccalauréat ès sciences de l'UQAM ainsi qu'un certificat de l'Université McGill. Il possède 5 ans d'expérience dans le domaine environnemental et a été directeur des opérations pour une entreprise spécialisée dans le recyclage des déchets électroniques. Il est coordonnateur des communications et également coordonnateur bénévole du cercle scientifique à la Fondation David Suzuki. Il est également blogueur pour l'Agence Science-Presse depuis 3 ans et anime un blogue professionnel spécialisé en vulgarisation scientifique et en écologie (Sciencesenviro.com). Il a notamment écrit un article sur le Saint-Laurent qui a été sélectionné pour figurer dans un livre de recueil des meilleurs blogues de science en français. Il est membre de l'ACFAS et de l'ACS .


Kimberly Bull.jpg
Kimberly Bull (Montréal)
C'est en lisant "Silent Spring" (Rachel Carson) que Kimberly a définitivement attraper le virus de la science et plus particulièrement de l'écotoxicologie. Suite à une maîtrise dans ce domaine, elle a mené des projets de recherche au Centre St-Laurent d'Environnement Canada avant d'occuper son poste actuel en environnement, santé, sécurité et développement durable chez IHS (spécialisée en analyse réglementaire des produits chimiques). En plus de sa passion pour l'environnement, la course à pied et le jardinage lui apporte beaucoup de plaisir au quotidien.


Caron Chantal.jpg
Chantal Caron (St-Jean-Port-Joli)
Chantal Caron est chorégraphe, directrice artistique de Fleuve | Espace danse, productrice et enseignante. À Saint-Jean-Port-Joli, elle développe une démarche artistique intimement liée aux forces vives de l'environnement qui l'entoure, caractérisé par l'omniprésence du Fleuve. Assoiffée de création, Caron fonde en 2006 Fleuve | Espace danse au sein de laquelle elle a signé jusqu'à présent 10 spectacles et donné plus de 75 représentations partout au Québec. Soutenue par le Conseil des arts et des lettres du Québec depuis 2009, Fleuve | Espace danse est, au Québec, la seule compagnie de création en danse contemporaine basée dans un village. Elle ouvre en 1982, dans son village natal, L'École de danse Chantal Caron qui a permis à plus de 1200 jeunes de se développer fièrement à travers la danse. La créatrice est aussi reconnue pour son développement artistique et son engagement dans la communauté, ce qui lui a valu plusieurs prix dont: le Prix de la création artistique 2008 du Conseil des arts et des lettres du Québec, Lauréate du Gala-bénéfice de FEMME DE Mérite 2007 du YWCA, et Prix de la culture Monique Miville-Deschênes 2005.


ElyseCaron-Beaudoin.jpg
Élyse Caron-Beaudoin (Montréal)
Élyse Caron-Beaudoin s'implique dans le mouvement écologiste autant sur le plan personnel que professionnel. Elle est titulaire d'un baccalauréat en biologie et a complété en 2012 une maîtrise en écotoxicologie, portant sur de nouveaux polluants dans l'écosystème du fleuve Saint-Laurent. Elle amorcera son doctorat à l'automne 2012, en recherche sur le cancer de la prostate.


Châle Jessica resized.jpg
Jessica Châles (Montréal)
Titulaire d'un baccalauréat en enseignement en adaptation scolaire et sociale depuis 2004, Jessica enseigne aux élèves du secondaire en difficultés scolaires et/ou de comportements. Fascinée par la beauté de la Nature et intéressée à sensibiliser pour prendre soin de la planète, elle centre son enseignement sur le principe du respect: respect de soi, des autres et de l'environnement. Très impliquée dans les comités verts présents dans les écoles où elle enseigne, elle participe au développement de projets et d'évènements environnementaux au sein de l'école. Elle a pour devise que "Chacun doit faire sa part, à sa manière!".


Darribere Charlotte.jpg
Charlotte Darribere (Montréal)
Désireuse de s'impliquer dans la protection et la préservation de son environnement, Charlotte a suivi des études dans le domaine des sciences et technologies de l'eau. Elle s'est également intéressée à l'analyse du cycle de vie pour calculer l'impact de produits et services sur l'environnement, notamment au niveau des changements climatiques. Tout juste diplômée en décembre 2012 elle cherche aujourd'hui à mettre profit ses connaissances dans la gestion des cours d'eau et le traitement des eaux usées.


Marie-LineGentes.jpg
Marie-Line Gentes (Montréal)
Marie-Line Gentes est titulaire d'une maîtrise en toxicopathologie depuis 2006 et présentement candidate au doctorat en écotoxicologie à l'Université du Québec à Montréal. Elle se spécialise dans l'étude des impacts des contaminants sur la faune, plus particulièrement les oiseaux.


SoniaGiroux.jpg
Sonia Giroux (Rivière-du-Loup)
Diplômée de l'Université du Québec à Rimouski en sciences marines, Sonia occupe le poste de chargée de projets au sein du ROMM depuis 2006. Elle est responsable du volet « Éducation et sensibilisation » de l'organisme et gère la Station exploratoire du Saint-Laurent, un centre d'interprétation du milieu marin situé à Rivière-du-Loup.


Grenier Laurie.jpg
Laurie Grenier (Québec)
Maintenant chargée des communications à la Société de développement économique du Saint-Laurent, Laurie a un parcours quelque peu atypique. Passionnée par les affaires publiques et les grands enjeux socioéconomiques de notre société, elle a été à l'emploi de Citoyen Optimum comme conseillère en relations publiques pendant près d'un an. Dynamique et créative, elle possède également un talent de rédaction qu'elle peut déployer tant au niveau des relations de presse qu'en planification stratégique ou au niveau des médias sociaux. Consciente de la diversité et de la complexité de l'environnement dans lequel les organisations d'aujourd'hui évoluent, elle privilégie d'abord et avant tout une approche globale de la communication. Diplômée en communication de l'Université de Sydney en Australie et d'économie de l'Université Laval à Québec, elle a occupé les postes de journaliste, reporter et chef de nouvelles à Québec. Laurie a également travaillé comme recherchiste sur une émission d'affaires publiques à Télé-Québec. Elle a travaillé également comme conseillère en communication au Burkina Faso dans le cadre d'un projet de l'Agence canadienne de développement international.


ChristianHart.jpg
Christian Hart (Nicolet)
Président de la réserve mondiale de la Biosphère du Lac Saint-Pierre (UNESCO) et coordonnateur RAMSAR pour le lac Saint-Pierre. Il a été nommé responsable du comité international Euro-MAB UNESCO pour le tourisme durable en juillet dernier en Suède.


 Yannick Hébert Millette resized.jpg
Yannick Hébert Millette (Montréal)
Yannick débute ses études universitaires en démographie/géographie à l'Université de Montréal, en 2005. À mi-parcours, il développe un grand intérêt pour l'environnement (physique et humain), et décide de poursuivre ses études en géographie environnementale, toujours à l'Université de Montréal. Il obtient son diplôme en 2012, et travaille, à ce jour, comme technicien en environnement pour de la sensibilisation auprès des citoyens de la Ville de Boucherville (aussi appelée patrouille verte) pour Nature-Action.


FelixLaurendeau-Lebel.jpg
Félix Laurendeau-Lebel (Montréal)
Après avoir été diplômé en Économie et politique et en Journalisme à l'Université de Montréal, je fais des études en Sciences de l'environnement à l'Université du Québec à Montréal. C'est en fait dans ce domaine que j'ai choisi de m'impliquer à la fois de manière personnelle et professionnelle. De mon Abitibi natale à mon exil en pleine ville à Montréal, l'environnement a toujours fait partie de mes préoccupations et est demeuré près de moi, en moi. Nous sommes dans une relation d'interdépendance avec lui, avec tout ce qui vit et qui ne vit pas sur cette planète. Voilà ma conviction la plus profonde !
Depuis 2008, je m'implique auprès de l'organisme Vrac environnement à Parc-Extension. D'abord pendant un an en siégeant sur le Conseil d'administration, puis ensuite en me joignant à l'équipe de travail. Ce qui m'intéresse particulièrement dans la grande sphère de l'environnement, c'est la prise de conscience des gens au niveau de leur empreinte écologique et de faire découvrir les solutions qui existent afin de la minimiser.


Lavigne Mélyssa.jpg
Mélyssa Lavigne (Montréal)
Née à Montréal, Mélyssa s'intéresse au sort de la planète et des animaux depuis le très jeune âge. Graduée de la Faculté de Médecine Vétérinaire de St-Hyacinthe en 2001, elle effectue un stage de coopération internationale au Nicaragua, où elle constate la dépendance de l'humain sur son milieu. De retour à Montréal, elle entreprend une Maîtrise en Science de l'Environnement à l'UQAM. Ses recherches la pousse à connaître davantage le Fleuve St-Laurent et plusieurs lacs de l'immense réseau hydrique Québécois, un sujet qui la passionne.


SoazigLeBreton.jpg
Soazig Le Breton (Sept-Iles)
Soazig Le Breton, biologiste-coordonnatrice des projets environnementaux à l'Agence Mamu Innu Kaikusseht (AMIK) depuis six ans, est titulaire d'une maîtrise en océanographie de l'Université du Québec à Rimouski.
Elle possède une solide expérience dans la gestion de projets environnementaux, notamment pour des projets de sensibilisation et d'acquisition de connaissances sur le milieu marin en partenariat avec les communautés innues de la Côte-Nord.


Michael Leboeuf.jpg
Michel Leboeuf (Montréal)
Rédacteur en chef du magazine Nature Sauvage, le biologiste Michel Leboeuf est aussi l'auteur de nombreux articles et de quatorze livres documentaires sur la flore et la faune, d'essais et d'œuvres de fiction.


Lussier Claude resized.jpg
Claude Lussier (Montréal)
Responsable des communications dans une institution financière, j'ai pu développer une meilleure compréhension de la valeur de l'eau et des chemins qu'elle emprunte en tant que responsable provincial du projet Eau bleue RBC. Passionné des communications et aquaphile, je crois fermement que tous les petits et les grands gestes de l'homme ont un impact sur nos ressources. L'eau étant la plus précieuse, le partage des connaissances à son sujet me semble essentiel. Le St-Laurent n'est pas qu'un souvenir d'enfance, mais la voie bien réelle du développement de notre pays. Il apporte avec lui tant de richesses, il nous appartient de faire notre part pour l'aider à demeurer en santé.


VeroniqueNolet.jpg
Véronique Nolet (Rivière-du-Loup)
Originaire d'Ottawa et diplômée de l'UQAR en sciences marines, Véronique s'est promenée aux quatre coins du Québec maritime en naviguant entre l'eau douce et l'eau salée avant de trouver son port d'attache au ROMM. Impliquée au sein de cet organisme depuis 2004, elle occupe aujourd'hui le poste de directrice adjointe et apporte son grain de sel à tous les projets, quels qu'ils soient.


Othoniel Clara resized.jpg
Clara Othoniel (Montréal)
Clara Othoniel a suivi des études de biologie et de chimie des eaux et est titulaire d'un doctorat en sciences de l'Environnement de l'Université de Bordeaux. Ses expériences professionnelles au sein d'organisme de bassins versants ainsi qu'au Conseil régional de l'environnement lui ont permis de se familiariser avec les différents paliers de gestion environnementale existants (gouvernements, MRC, municipalités) et de découvrir plusieurs régions du Québec.


MylenePaquette.jpg
Mylène Paquette (Montréal)
Mylène est navigatrice et rameuse océanique, elle œuvre comme conférencière dans le milieu corporatif, scolaire ou devant le grand public. Après avoir traversé l'Atlantique à la rame en 2010, elle a ramé de Montréal aux Îles-de-la-Madeleine au cours de l'été 2011. Sa prochaine aventure à la rame à travers l'Atlantique Nord en solitaire prévue en 2013 a pour mission de sensibiliser le public à conserver la santé des écosystèmes marins.


simon-paquin.jpg
Simon Paquin (Tout au long du fleuve Saint-Laurent)
Simon Paquin, fondateur et directeur général d'ÉcoMaris depuis 2006, la première école environnementale en mer au Québec, est un entrepreneur qui œuvre dans le milieu maritime tant au niveau de la voile pure, qu'au développement de projets d'éducation en environnement et en navigation. Il organise des expéditions maritimes à bord d'un grand voilier sur le fleuve Saint-Laurent et en Amazonie pour des jeunes. Simon a une formation en communication et psychoéducation et détient une maîtrise en gestion de projet.


Pédrot Claire resized.jpg
Claire Pédrot (Sept-îles)
Claire Pédrot est chargée de projet en environnement dans un organisme autochtone. Originaire de France elle est diplômée de l'Université de La Rochelle. Elle est titulaire d'un bac en biologie marine et d'une maîtrise en environnement avec comme spécialisation la gestion des écosystèmes littoraux. La pratique de la plongée sous-marine lui a permis d'approfondir ses connaissances et de s'en servir aussi bien pour ses activités professionnelles qu'associatives.


MelaniePoirier.jpg
Mélanie Poirier (Îles de la Madeleine)
Après ma formation de biologiste, je suis revenue dans mon coin de pays, les Îles-de-la-Madeleine. La nature y est dans toute sa splendeur et sa fragilité.
Tant par mon travail et mes activités, je tente de joindre les efforts qui fusent de partout mondialement afin de valoriser et de protéger ce qui nous permet de vivre, notre environnement.


Robitaille Sophie resized.jpg
Sophie Robitaille (Québec)
Étudiante en technique de Bioécologie au Cégep de Sainte-Foy, Sophie Robitaille est aussi membre du comité environnemental Gaïa du Cégep et plongeuse. Le fleuve Saint-Laurent est pour elle un joyau inestimable et veut partager sa passion afin que tous prennent conscience de sa fragilité et de sa beauté. Par son implication environnementale diversifiée, autant professionnelle que personnelle, elle tente de faire sa part des choses pour protéger l'environnement.


Rodriguez Gloria.jpg
Gloria Rodriguez (Mont St-Hilaire)
Passionnée par la navigation et la vie marine, Gloria Rodríguez est diplômée universitaire en communications, en droit et en gestion des ressources maritimes. En 25 ans d'expérience, elle a livré de nombreuses conférences et programmes éducatifs sur des thèmes reliés à l'océan. Gloria a navigué dans les Caraïbes, la Méditerranée, l'Atlantique et le Pacifique, et fréquenté la station de recherche Heron Island (Australie), la station de recherche Charles Darwin (Équateur) et le Centre de l'Océan (Maui). Elle a également œuvré avec le Musée Naval des Caraïbes (Cartagena), la Commission Colombienne de l'Océan et l' Association colombienne pour l'avancement des sciences.


Rouselle Sophie resized.jpg
Sophie Rouselle (Québec)
Sophie Rouselle, citoyenne. Aussi, professeure de géographie et d'histoire au collège Notre-Dame de Montréal. Elle est également co-auteure avec Julie Montambeault de Une clé pour l'histoire: guide d'apprentissage en histoire et éducation à la citoyenneté (2010). Elle fut l'initiatrice du comité vert de son collège et s'implique depuis en organisant de nombreuses activités autant chez le personnel que chez les élèves. Elle transmet également sa passion du voyage en accompagnant les étudiants lors de voyages scolaires (Santiago de Compostelle, Grèce, Italie, Chili, etc.).


Roy Julie resized.jpg
Julie Roy (Québec)
Écologiste depuis toujours, c'est un cours de chimie industriel donné à l'Université York qui a véritablement sensibilisé Julie à la fragilité des divers écosystèmes. Depuis, elle fait de l'environnement un vrai cheval de bataille. Lors de son embauche au sein d'Artmérik International en 2007, elle a formé un comité environnemental qui vise, par ses activités de formation et de sensibilisation, à l'adoption d'un mode de vie plus respectueux de l'environnement. De plus, en raison de son implication au sein du Collège O'Sullivan de Québec, cet établissement d'enseignement a été reconnu en 2011 par ENvironnement JEUnesse en recevant la certification Cégep vert du Québec.


Whitemore.jpg
Johanne Withmore (Montréal)
Directrice, Affaires institutionnelles et maritimes chez ÉcoMaris, la première école environnementale en mer au Québec, Johanne est titulaire d'une maîtrise en géographie physique spécialisée en paléoécologie. Depuis plus de huit ans, elle œuvre auprès d'organismes environnementaux à but non-lucratif, dont l'Institut Pembina et la Fondation David Suzuki, comme chercheur, vulgarisatrice scientifique et mobilisatrice sociale. Elle est l'auteure de nombreux rapports liés aux politiques sur les changements climatiques. Elle est membre fondatrice de la Coalition canadienne des jeunes pour le climat et a participé à plusieurs conférences des Nations-Unies sur les changements climatiques.