L'exploration et l'exploitation d'hydrocarbures mettent en péril la vie autant à l'intérieur du fleuve que sur ses rives | Le Saint-Laurent : notre fleuve vivant | Océans et eau douce | Nos projets | Le Saint-Laurent : notre fleuve vivant | Champs d'intervention
Photo: L'exploration et l'exploitation d'hydrocarbures mettent en péril la vie autant à l'intérieur du fleuve que sur ses rives

Crédit : L.C.Nøttaasen via Flickr

Le golfe du Saint-Laurent constitue un écosystème majestueux, unique et fragile, qui procure un environnement propice à la reproduction, la croissance et la migration de centaines d'espèces marines. Parmi ces espèces, plusieurs ont des statuts précaires et sont en périls, notamment la morue franche, le rorqual bleu et la tortue luth. L'écosystème du golfe joue un rôle fondamental pour assurer la santé des écosystèmes du fleuve et de son estuaire.

Outre sa richesse biologique, le Saint-Laurent se caractérise également par une grande richesse géologique, de par sa formation sédimentaire, plus particulièrement à la hauteur du golfe. La formation d'un bassin sédimentaire mène parfois à des conditions favorables à la présence de gisements d'hydrocarbures. C'est le cas de la structure géologique nommée « Old Harry » se situant dans le bassin des îles de la Madeleine, à la frontière entre Québec et Terre-Neuve-et-Labrador. Old Harry pourrait contenir des réserves d'environ deux milliards de barils de pétrole.

Toutefois, l'exploration et l'exploitation d'hydrocarbures s'avère risquée, coûteuse, dangereuse, et intrinsèquement polluante, sans compter qu'elle s'accompagne immanquablement de déversements, petits ou grands. Le golfe étant une mer intérieure semi-fermée 6 ½ fois plus petite que le golfe du Mexique, les impacts d'un déversement pétrolier pourraient avoir de fâcheuses conséquences. Des simulations vidéo que nous avons réalisées démontrent que toutes les provinces du golfe du Saint-Laurent pourraient être touchées en cas de déversement pétrolier.

Des dizaines de communautés situées dans les cinq provinces qui bordent le golfe du Saint-Laurent en dépendent des pêcheries et du tourisme. Un déversement de pétrole dans le cœur du golfe aurait des conséquences économiques désastreuses pour ces communautés. Parmi celles-ci, les îles de la Madeleine, joyau du patrimoine québécois, sont les plus directement menacées puisqu'elles sont situées à 80 kilomètres du gisement Old Harry.

Afin d'assurer la protection du golfe, de ses écosystèmes et des communautés qui en dépendent, la Coalition Saint-Laurent a été créée pour demander un moratoire sur l'exploration et l'exploitation gazière et pétrolière dans l'ensemble du golfe du Saint-Laurent et instaurer une gestion intégrée de l'ensemble des ressources du golfe.

Vous pouvez faire une différence dans ce dossier. Dites au gouvernement fédéral de protéger le golfe du Saint-Laurent du développement pétrolier et gazier, et par conséquent de prévenir des déversements catastrophiques.

Pour en savoir plus