SODIUM LAURETH SULFATE (le sulfate laureth de sodium) | Substances toxiques | Santé | Enjeux et recherche | Substances toxiques | Champs d'intervention
Photo:  SODIUM LAURETH SULFATE (le sulfate laureth de sodium)

Utilisation dans les produits de beauté

Le sulfate laureth de sodium est utilisé comme détergent et agent moussant. On le retrouve dans les shampooings, les gels de douche et les nettoyants pour le visage ainsi que dans les produits nettoyants pour la maison, comme le savon à vaisselle.

Dangers pour la santé et l'environnement

Le sulfate laureth de sodium est un autre ingrédient « ethyoxylaté ». Tout comme les PEG, il peut contenir des quantités mesurables de 1,4-dioxane.(1) Or, le Centre International de la Recherche sur le Cancer classe le 1,4-dioxane comme potentiellement cancérigène pour les humains(2) et il est également persistant,(3) en d'autres termes, il ne se dégrade pas facilement et peut rester dans l'environnement longtemps après avoir été évacué dans les canalisations de la douche. Le 1,4-dioxane peut être éliminé des produits de beauté durant leur fabrication par un processus d'extraction sous vide, mais il est impossible pour les consommateurs de connaître quels produits contenant du sulfate laureth de sodium auraient été intégrés à un tel processus.(4) Une étude américaine sur les produits d'hygiène et de beauté autoproclamés « naturels » ou « biologiques » (non certifiés) a révélé que le 1,4-dioxane était présent dans 46 des 100 produits analysés.(5)

Le comité industriel qui évalue la sécurité des ingrédients utilisés dans les produits cosmétiques note que le sulfate laureth de sodium peut irriter la peau et les yeux (ce qui n'empêche pas l'autorisation de son utilisation dans les produits de beauté).(6)

Réglementation

Il n'existe aucune restriction régissant l'usage du sulfate laureth de sodium dans les cosmétiques au Canada. Le 1,4-dioxane figure sur la Liste critique des ingrédients dont l'utilisation est restreinte ou interdite dans les cosmétiques élaborée par Santé Canada. Cependant, cette liste ne contrôle pas la présence de ces produits chimiques en tant que contaminants. Le 1,4-dioxane a récemment été évalué dans le cadre du Plan de gestion des produits chimiques du gouvernement; mais Santé Canada et Environnement Canada ont conclu que cette substance pouvait être tenue pour "toxique" en vertu de la loi, considérant que les niveaux d'exposition estimés ne pouvaient constituer un danger pour la santé humaine. L'évaluation a révélé l'incertitude des études concernant l'exposition au 1,4-dioxane « en raison d'informations limitées sur la présence ou les concentrations de cette substance dans les produits de consommation vendus au Canada ».(7)

Santé Canada a attribué au sulfate laureth de sodium « une priorité sanitaire modérée pour la santé humaine » et l'a retenu pour de futures évaluations dans le cadre du Plan de gestion des produits chimiques du gouvernement.

Autres ingrédients apparentés

Le SODIUM LAURYL SULFATE (sulfate lauryl de sodium), un détergent utilisé en cosmétique, irrite la peau, les yeux et les voies respiratoires et est toxique pour les organismes aquatiques.(8)

D'autres ethoxylates peuvent contenir du 1,4-dioxane. Ces ingrédients ont habituellement des noms chimiques incluant les lettres « eth ».

————————-
(1) Black RE, FJ Hurley, et DC Havery, «Occurrence of 1,4-dioxane in cosmetic raw materials and finished cosmetic products».

(2) IARC Monographs on the Evaluation of Carcinogenic Risks to Humans vol. 71 (1999).

(3) Environnement Canada et Santé Canada, Screening Assessment for the Challenge: 1,4-Dioxane (Environnement Canada et Santé Canada

(4) Association pour la santé environnementale de la Nouvelle-Écosse, Guide to Less Toxic Products (Association pour la santé environnementale de la Nouvelle-Écosse, 2004), http://www.lesstoxicguide.ca/index.asp?fetch=personal#commo.

(5) Products. «Carcinogenic 1,4-dioxane found in leading "organic"bBrand personal care products [Çommuniqué]».

(6) Cosmetic Ingredient Reivew, «Alert for Sodium Laureth Sulfide and Sodium Lauryl Sulfide», http://www.cir-safety.org/staff_files/alerts.pdf.

(7) Screening Assessment for the Challenge: 1,4-Dioxane.

(8) International Programme on Chemical Safety et Commission européenne, «Sodium lauryl sulfate», International Occupational Safety and Health Information Centre, août 1997, http://www.ilo.org/legacy/english/protection/safework/cis/products/icsc/dtasht/_icsc05/icsc0502.htm

Pour en savoir plus