Les parabènes | Substances toxiques | Santé | Enjeux et recherche | Substances toxiques | Champs d'intervention

Soyez à l'affût des ingrédients se terminant par « PARABEN ».

Utilisation dans les produits de beauté

Les parabènes sont les agents de conservation les plus utilisés dans les produits de beauté. On estime que 75 à 90 % des produits de beauté contiennent des parabènes (généralement à des niveaux très bas).(1)

Dangers pour la santé et l'environnement

Les parabènes pénètrent facilement dans la peau(2) et sont suspectés d'interférer avec les fonctions hormonales (perturbation endocrinienne).(3) Des preuves en nombre limité suggèrent que les parabènes peuvent imiter l'œstrogène, la principale hormone sexuelle féminine. Dans une étude, des parabènes ont été détectés dans des tissus de cancer du sein humain,(4) ce qui soulève des questions sur une possible association entre les parabènes présents dans les produits de beauté et le cancer. Les parabènes pourraient également interférer avec les fonctions reproductrices mâles.(5) De plus, des études indiquent que le méthylparabène appliqué sur la peau réagit avec les UVB, provoquant le vieillissement accéléré de la peau et endommageant l'ADN.(6)

Les parabènes sont présents naturellement en faibles concentrations dans certains aliments comme l'orge, les fraises, les raisins de Corinthe, la vanille, les carottes et les oignons, alors que ceux qui sont utilisés dans les produits de beauté sont des préparations synthétiques dérivées de la pétrochimie. Les parabènes des aliments sont métabolisés lorsqu'ils sont ingérés, ce qui les rend moins fortement ostrogéniques.(7) En revanche, lorsqu'ils sont appliqués sur la peau et absorbés par l'organisme, les parabènes présents dans les cosmétiques échappent au processus métabolique et pénètrent dans le sang et les organes. Il a été estimé que les femmes sont exposées à 50 mg de parabène issus de produits de beauté par jour.(8) Des recherches plus approfondies sont nécessaires concernant les résultants niveaux de parabène présents chez les humains. Aux États-Unis, au cours d'études menées par les centres de lutte et de prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention) quatre différents parabènes ont été détectés dans des échantillons d'urine humaine, ce qui indique une certaine exposition malgré les teneurs très faibles dans les produits.(9)

Réglementation

Il n'y a aucune restriction sur l'utilisation des parabènes dans les cosmétiques au Canada.

Les règlements internationaux sont plus stricts. L'Union européenne limite les concentrations de parabènes dans les produits de beauté.

Autres ingrédients apparentés

Le méthylparabène, le butylparabène et le propylparabène sont quelques-uns des parabènes les plus couramment utilisés dans les produits de beauté. Les noms des autres produits chimiques de cette classe se terminent généralement en « -paraben » (par exemple, ISOBUTYLPARABEN et ETHYLPARABEN, etc.).

———————-

(1) Winter, Ruth, A Consumer's Dictionary of Cosmetic Ingredients, 7e éd. (New York: Three Rivers Press, 2009), 166

(2) U.S. Food and Drug Administration, «Parabens», Cosmetics > Product and Ingredient Safety, 31 octobre 2007, http://www.fda.gov/Cosmetics/ProductandIngredientSafety/Selected-CosmeticIngredients/ucm128042.htm.

(3) Study on Enhancing the Endocrine Disrupter Priority List with a Focus on Low Production Volume Chemicals, Revised Report to DG Environment (Hersholm, Danemark : DHI Water and Environment, 2007), http://ec.europa.eu/environment/endocrine/documents/final_report_2007.pdf.

(4) Darbre, P.D. et al., «Concentrations of parabens in human breast tumours», Journal of Applied Toxicology 24, no. 1 (février 2004): 5-13.

(5) Darbre PD et PW Harvey, «Paraben esters: review of recent studies of endocrine toxicity, absorption, esterase and human exposure, and discussion of potential human health risks», Journal of Applied Toxicology 28, no. 5 (juillet 2008): 561-78.

(6) Handa, O. et al., «Methylparaben potentiates UV-induced damage of skin keratinocytes», Toxicology 227, no. 1-2 (3 octobre 2006): 62-72; Okamoto, Y. et al., «Combined activation of methyl paraben by light irradiation and esterase metabolism toward oxidative DNA damage», Chemical Research in Toxicology 21, no. 8 (26 juillet 2008): 1594-99.

(7) Vince, G., «Cosmetic chemicals found in breast tumours», New Scientist, 12 janvier 2004, http://www.newscientist.com/article/dn4555-cosmetic-chemicals-found-in-breast-tumours.html.

(8) Epstein, Samuel S, Toxic Beauty (Dallas: BenBella Books, 2009), 30.

(9) Ye, X. et al., «Environmental Health Perspectives: Parabens as Urinary Biomarkers of Exposure in Humans», Environmental Health Perspectives 114 (29 août 2006): 1843-6; Ye, X. et al., «Temporal stability of the conjugated species of bisphenol A, parabens, and other environmental phenols in human urine», Journal of Exposure Science and Environmental Epidemiology 17 (septembre 2007): 567-572.

Pour en savoir plus