DIBUTYL PHTHALATE (le phtalate de dibutyle) | Substances toxiques | Santé | Enjeux et recherche | Substances toxiques | Champs d'intervention

Utilisation dans les produits de beauté

Le phtalate de dibutyle, ou DBP (ester), est principalement utilisé dans les produits pour les ongles comme solvant pour les vernis et comme plastifiant empêchant les vernis de craqueler.

Dangers pour la santé et l'environnement

Le DBP (ester), est absorbé par la peau.(1) Même si son pouvoir mutagène n'a pas été démontré, il peut stimuler la capacité d'autres produits chimiques de provoquer des mutations génétiques.(2) Au cours d'expériences menées en laboratoires, il a été démontré qu'il pouvait être la cause de troubles du développement, d'altérations des testicules et de la prostate, ainsi que d'une réduction du nombre de spermatozoïdes.(3) L'Union européenne classe le DBP (ester) :

  • comme un potentiel perturbateur endocrinien du fait qu'il interfère avec les fonctions hormonales(4) ;
  • comme toxique pour la reproduction du fait que non seulement il peut nuire à la santé de l'enfant à naître mais aussi altérer la fertilité.(5)

En outre, Santé Canada note que l'exposition aux phtalates peut causer des effets sur la santé tels que l'insuffisance hépatique ou rénale lorsque des produits contenant des phthalates sont sucés ou mastiqués pendant de longues périodes par de jeunes enfants.(6)

L'Union européenne classe le DBP (ester) comme très toxique pour les organismes aquatiques.(7) En vertu de la Convention pour la protection du milieu marin de l'Atlantique du nord-est, le DBP (ester) est répertorié comme un produit chimique dont le suivi est de priorité élevée.(8)

Réglementation

Santé Canada a récemment annoncé des mesures bannissant six phthalates (incluant le DBP ester) des jouets pour enfant et articles de puériculture en vinyle souple. Mais son utilisation dans les produits cosmétiques n'est toujours pas restreinte. Les règlements internationaux sont plus stricts. L'Union européenne a banni le DBP (ester) non seulement des jouets et des articles de puériculture mais aussi des produits cosmétiques.

Autres ingrédients apparentés

D'autres phthalates sont largement utilisés comme ingrédients dans les parfums présents dans les produits de beauté — en particulier le phthalate de diéthyle (DEP). Parmi les effets sur la santé, le DEP est soupçonné d'interférer sur les fonctions hormonales (perturbation endocrinienne), causant ainsi des problèmes de reproduction et de développement.(9) Les recettes de parfums étant considérées comme des secrets commerciaux, les fabricants ne sont pas tenus de divulguer les ingrédients particuliers de fragrance. Le meilleur moyen d'éviter les phtalates dans les cosmétiques est d'utiliser des produits dans lesquels les termes parfum et fragrance ne figurent pas dans la liste d'ingrédients.

———————

(1) Janjua NR, «Systemic uptake of diethyl phthalate, dibutyl phthalate, and butyl paraben following whole-body topical application and reproductive and thyroid hormone levels in humans», Environmental Science & Technology 4, no. 15 (2007): 5564-70.

(2) Kim MY, Kim YC, Cho MH, «Combined treatment with 4-(N-methyl-N-nitrosamino)-1- (3-pyridyl)-1-butanone and dibutyl phthalate enhances ozone-induced genotoxicity in B6C3F1 mice», Mutagenics 17, no. 4 (juillet 2002): 331-6.

(3) Henley DV, Korach KS, «Endocrine-disrupting chemicals use distinct mechanisms of action to modulate endocrine system function», Endocrinology 147, no. 6 Suppl (juin 2006): S25-32; Barlow NJ, McIntyre BS, Foster PM, «Male reproductive tract lesions at 6, 12, and 18 months of age following in utero exposure to di(n-butyl) phthalate», Toxicologic Pathology 32, no. 1 (February 2004): 79-90.

(4) Towards the establishment of a priority list of substances for further evaluation of their role in endocrine disruption, Final Report to Commission européenne, DG Environment (Delft, Pays-Bas: RPS BKH Consulting Engineers, 2002), http://ec.europa.eu/environment/endocrine/documents/bkh_report.pdf.

(5) Commission européenne, Classification, Labelling and Packaging Regulation, Annex VI, Table 3.2 (Sep 2009), Reg. 1272/2008, http://ecb.jrc.ec.europa.eu/classification-labelling/.

(6) Santé Canada, "Le gouvernement du Canada agit pour rendre plus sécuritaires les jouets et articles pour enfants en résine de vinyle et d'autres produits de consommation (Communiqué)," juin 2009, http://www.hc-sc.gc.ca/ahc-asc/media/nr-cp/_2009/2009_96bk1-fra.php.

(7) Commission européenne, CLP Reg, Annex VI, Table 3.2.

(8) «OSPAR List of Substances for Priority Action (Update 2007)" (OSPAR Commission, 2007), http://www.ospar.org.

(9) Study on Gathering Information on 435 Substances with Insufficient Data, rapport final à la Commission européenne, DG Environment (Delft, Netherlands: RPS BKH Consulting Engineers, 2000), http://ec.europa.eu/environment/docum/pdf/bkh_annex_13.pdf.

Pour en savoir plus