La Fondation David Suzuki réitère l'importance de la création d'une Ceinture verte

Montréal — La Fondation David Suzuki réitère l'importance et l'urgence de créer une Ceinture et trame vertes pour le Grand Montréal alors que bien des milieux naturels de la région sont la proie d'un développement urbain et immobilier qui contribuent grandement à la détérioration et la fragmentation des derniers milieux naturels du territoire de la Communauté Métropolitaine de Montréal (CMM). À titre d'exemple, le boisé des Hirondelles, dont des milliers de citoyens et plusieurs groupes environnementaux réclament la protection depuis plusieurs mois, pourrait bien disparaître pour faire place à un projet de développement domiciliaire.

« Le cas du boisé des hirondelles est le parfait exemple de la cause de la perte de biodiversité au sud-ouest du Québec. Ce boisé fait partie d'un corridor forestier essentiel au maintien de la biodiversité du parc national du Mont-Saint-Bruno et donc du territoire des Montérégiennes. Ce type de fragmentation observé sur le territoire du Grand Montréal agit tel un cancer qui s'attaque lentement et sournoisement aux organes d'un corps, en l'occurrence ici nos milieux naturels. En poursuivant de la sorte nous nous retrouvons à éliminer toute la biodiversité qui est à la base même d'un environnement sain et riche, et donc d'une meilleure qualité de vie », de souligner Jean-Patrick Toussaint, Chef des projets scientifiques à la Fondation David Suzuki.

Inscrivez-vous à notre bulletin

En juin dernier, la Fondation David Suzuki publiait un rapport proposant des pistes d'actions pour la mise en œuvre concertée d'une Ceinture verte pour le Grand Montréal. Ce rapport avait pour but de délimiter le périmètre de cette ceinture verte et d'établir une feuille de route pour concrétiser sa création d'ici cinq ans.

« Il est essentiel de se doter d'une structure permettant de conjuguer ville, nature et agriculture dans le respect des besoins et droits de chacun, a affirmé Karel Mayrand, directeur général pour le Québec à la Fondation David Suzuki. Puisque la création d'une trame verte et bleue a été identifiée comme priorité dans le Plan métropolitain d'Aménagement et de Développement (PMAD), le projet de Ceinture verte que nous proposons pour le Grand Montréal est un projet mobilisateur pour l'ensemble des acteurs de la région et se veut une infrastructure verte qui rendra la région encore plus attractive », a-t-il ajouté.

La Fondation David Suzuki prévient que si l'essor de projets de développement en milieux naturels riches et précaires, tels que celui du boisé de Hirondelles, devient la norme, cela ne fera que contribuer à l'effritement du territoire visé pour la création de la Ceinture verte du Grand Montréal. Ainsi, les représentant de la Fondation souligne l'importance que le Grand Montréal se dote rapidement d'une telle Ceinture verte afin d'assurer la protection des derniers milieux naturels de la région.

- 30 -

Source :

Jean-Patrick Toussaint, Chef, projets scientifiques
Fondation David Suzuki
438-884-4720 / jptoussaint@davidsuzuki.org

27 août 2012