Montréal - La Fondation David Suzuki du Québec félicite l'ensemble des législateurs de l'Assemblée nationale et le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques pour l'adoption, cet après-midi, du projet de loi 104 sur les véhicules zéro émission.

« Nous appuyons entièrement cette loi, car elle permet de franchir une étape essentielle à l'atteinte de nos objectifs d'électrification des transports, et qu'elle constitue un pas important dans la lutte aux changements climatiques. Rappelons que 75% du pétrole consommé au Québec va dans les transports, et que ce secteur représente 43% des émissions du Québec », a déclaré Karel Mayrand, directeur de la Fondation David Suzuki du Québec.

« Cette loi oblige pour la première fois les constructeurs automobiles à vendre un minimum de véhicules électriques, alors que leurs efforts de promotion vont présentement aux très polluants et coûteux VUS. Avec cette loi, les Québécois vont bénéficier d'une meilleure disponibilité des véhicules électriques partout au Québec, ainsi qu'une plus grande panoplie de modèles, ce qui devrait se traduire par une réduction de leur facture de transport. L'électrification des transports est désormais inévitable, et le Québec a tous les atouts pour prendre ce virage », a conclu Karel Mayrand.

Selon l'agence de nouvelles Bloomberg, les véhicules électriques vont atteindre la parité de prix en 2022 par rapport aux véhicules à essence, et la parité en termes d'autonomie routière dès 2017.

Pour plus d'information :
Diego Creimer, communications, Fondation David Suzuki 514-999-6743 dcreimer@davidsuzuki.org

26 octobre 2016