La Fondation David Suzuki demande aux Canadiens: De quoi sont faits vos cosmétiques? | Médias
Photo: La Fondation David Suzuki demande aux Canadiens: De quoi sont faits vos cosmétiques?

(Crédit: sparktography via Flickr)

Nouveau sondage pour dévoiler les substances chimiques qui se cachent dans les produits d'hygiène et de beauté des Canadiens

OTTAWA, le 8 avril 2010 — Quelles substances chimiques se retrouvent dans vos cosmétiques et vos produits d'hygiène et de beauté? La Fondation David Suzuki veut le savoir.

Aujourd'hui marque le lancement d'un sondage national demandant aux Canadiens de tirer leur rideau de douche et d'enregistrer leurs produits d'hygiène et de beauté, notamment les shampooings, les savons, les lotions ainsi que les divers produits de maquillage, afin de dresser un inventaire des ingrédients toxiques et de voir à quel point les substances chimiques toxiques sont présentes dans les produits utilisés par les Canadiens. Toute personne peut ouvrir une session et soumettre les ingrédients de ses produits sur le site Web.

« Il n'est pas rare qu'une personne utilise 10 produits d'hygiène et de beauté, voire plus, en une seule journée », explique Lisa Gue, analyste de politiques en santé environnementale pour la Fondation.

Mais certains ingrédients contenus dans des produits de beauté ne sont pas de toute beauté. Des chercheurs américains ont découvert qu'un ingrédient sur huit, parmi les 82 000 ingrédients utilisés dans les produits d'hygiène et de beauté, est un produit chimique industriel; on retrouve notamment des agents carcinogènes, des pesticides, des agents toxiques pour la reproduction, des modulateurs endocriniens, des plastifiants, des solvants de dégraissage et des agents surfactants.

Mais dans quelle mesure les principaux produits chimiques sont-ils courants dans les produits utilisés par les Canadiens? La Fondation David Suzuki présentera les résultats de ce sondage en septembre, et émettra des recommandations pour renforcer les lois en vue de protéger les Canadiens et notre environnement contre les substances chimiques nocives utilisées dans les produits d'hygiène et de beauté.

« Les résultats de ce sondage nous permettront d'appuyer notre demande pour un règlement plus strict sur les cosmétiques canadiens afin de protéger notre santé collective et notre environnement », ajoute Mme Gue.

- 30 -

Remarques destinées aux rédacteurs, aux journalistes et aux réalisateurs : Vous êtes intéressé par une idée d'article pour la Journée de la Terre (22 avril)? Nous serions très heureux de vous guider, vous ou vos journalistes, dans vos produits personnels et vous indiquer lesquels sont sans danger et lesquels sont nocifs, et comment vous pouvez rester libre de tout produit chimique.

Répondez au sondage dès aujourd'hui! Visitez le site Web

Renseignements :
Catherine Orer
Spécialiste des communications
Fondation David Suzuki
514.679.0821 ou catherine.orer@davidsuzuki.org

8 avril 2010