La Fondation David Suzuki accueille la décision de Québec d'interdire l'exploration et à l'exploitation d'hydrocarbures dans l'estuaire du Saint-Laurent | Médias

La Fondation demeure toutefois préoccupée par l'intention du Québec et d'autres provinces d'exploiter les hydrocarbures dans le Golfe du Saint-Laurent

MONTRÉAL — La Fondation David Suzuki accueille aujourd'hui avec satisfaction la décision du gouvernement du Québec de soustraire l'estuaire du Saint-Laurent à l'exploration et à l'exploitation pétrolière et gazière. Bien qu'il s'agisse d'un important pas dans la bonne direction, la Fondation demeure préoccupée par l'intention du Québec et d'autres provinces d'exploiter les hydrocarbures dans le Golfe du Saint-Laurent.

« L'estuaire et le Golfe du Saint-Laurent sont des écosystèmes intimement liés. Il est virtuellement impossible d'établir des frontières naturelles entre les deux, d'où l'importance de soustraire l'ensemble du Golfe à ces activités et d'aborder de façon intégrée, avec l'ensemble des provinces intéressées, toute question relative à l'exploitation d'hydrocarbures en milieu marin », affirme Karel Mayrand, directeur général de la Fondation David Suzuki au Québec. « En effet, la décision d'aujourd'hui ne change en rien les projets d'exploration et d'exploitation du gisement Old Harry dans le Golfe du Saint-Laurent, qui pourraient avoir des conséquences désastreuses pour l'ensemble de la région », a-t-il ajouté.

« Comme l'estuaire, le Golfe du Saint-Laurent constitue un habitat important pour de nombreuses espèces incluant le rorqual bleu, le saumon de l'Atlantique et la morue. Il s'agit également d'une zone côtière habitée qui vit essentiellement du tourisme et des pêcheries et qui serait affectée par le développement d'une telle industrie », explique Dr Jean-Patrick Toussaint, Chef, projets scientifiques de la Fondation David Suzuki au Québec.

La Fondation demeure également préoccupée par l'effet cumulatif sur le Saint-Laurent qu'aurait le développement des activités gazières dans la Vallée et sur les Iles du Saint-Laurent. Cet aspect devrait, selon la Fondation, être ajouté au mandat du Bureau d'Audiences publiques pour l'environnement sur les gaz de schistes.

À propos de la Fondation David Suzuki

La Fondation David Suzuki œuvre à concevoir, par l'entremise de la science et de l'éducation des solutions novatrices afin de protéger la diversité naturelle et notre qualité de vie dès maintenant et pour les générations à venir. La Fondation est un organisme non gouvernemental, soutenu par quelque 40 000 individus au Canada et dans le monde. La création récente d'un bureau à Montréal permet désormais à la Fondation d'avoir une présence dans les deux langues officielles du Canada. Pour en savoir plus, visitez www.davidsuzuki.org/fr/.

- 30 -

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec :

Catherine Orer
Spécialiste des communications, Fondation David Suzuki
Téléphone : 514 316-4646, poste 104;
Courriel : catherine.orer@davidsuzuki.org

27 septembre 2010