La Fondation David Suzuki lance un appel pour sauver la Biosphère | Médias

Montréal doit conserver son musée de l'environnement

Montréal — La Fondation David Suzuki se joint aux nombreuses voix qui se sont élevées pour demander au Maire de Montréal de sauver la Biosphère, l'un des joyaux de Montréal et un phare de l'éducation relative à l'environnement en Amérique du Nord. La Fondation souhaite que l'ensemble de la communauté montréalaise s'élève contre la décision arbitraire du gouvernement fédéral qui aura pour effet de priver les enfants montréalais d'une infrastructure éducative qui fait l'envie du monde entier.

La Biosphère a été inaugurée à l'occasion du 350ème anniversaire de Montréal. Depuis son ouverture, elle a permis d'éduquer et de sensibiliser des dizaines de milliers d'écoliers, de touristes et de simples citoyens au fonctionnement de notre environnement. Selon Karel Mayrand, directeur général pour le Québec de la Fondation David Suzuki, « La biosphère a contribué à rehausser les connaissances scientifiques de l'ensemble des Montréalais. Elle est devenue l'un des nombreux symboles de fierté auxquels les Montréalais sont attachés. Il est inconcevable qu'un des legs d'expo-67 et du 350ème anniversaire de Montréal soit abandonné alors que notre ville s'apprête à célébrer en 2017 son 375ème anniversaire », a-t-il ajouté.

Rappelons que le gouvernement fédéral a récemment annoncé la cessation des activités éducatives et muséales de la Biosphère en décembre 2013. En fait, une bonne partie de son action culturelle et éducative ainsi que des projets internationaux ont déjà cessé, en plus de huit postes qui ont été coupés. Environnement Canada prévoit que, dès la fermeture du Musée en 2013, le bâtiment sera réaménagé pour accueillir des équipes de scientifiques du Centre météorologique du Canada. « Il est déplorable de constater que le gouvernement fédéral n'estime plus important de contribuer à la diffusion des connaissances scientifiques et à l'éducation environnementale des jeunes. Il est inquiétant de penser que cette décision de nature idéologique privera Montréal de l'un de ses attraits scientifiques de calibre international », a conclu Monsiseur Mayrand.

La Fondation David Suzuki reconnait l'engagement de la Ville de Montréal envers le développement durable et le rayonnement de Montréal. C'est pourquoi elle a bon espoir de voir le Maire, les partis d'opposition, la communauté d'affaires et les citoyens s'unir pour sauver les vocations éducatives et environnementales de la Biosphère.

- 30 -

Source:

Manon Dubois, spécialiste des communications
Tél. : 514-871-4932, poste 1453 / mdubois@davidsuzuki.org

20 août 2012