ÉES à Terre-Neuve : les consultations publiques débutent! | Médias

Îles-de-la-MadeleineL'Office Canada-Terre-Neuve-et-Labrador des hydrocarbures extracôtiers (l'Office) vient d'annoncer par voie de communiqué que des consultations publiques portant sur la mise à jour de l'évaluation environnementale stratégique (ÉES) dans le golfe du Saint-Laurent auront lieu au cours des prochaines semaines. Ce mandat sera réalisé par la firme de génie-conseil AMEC et portera sur la partie terre-neuvienne du golfe.

La Coalition Saint-Laurent (CSL) invite les communautés côtières des 5 provinces du golfe à se faire entendre, soit tous les groupes et les individus préoccupés par une éventuelle implantation de cette industrie dans le golfe. Leur contribution est essentielle pour l'avenir du golfe.

Les séances de consultation publique débuteront dans à peine 7 jours, soit à Terre-Neuve, ainsi qu'à Blanc Sablon, du 30 septembre au 3 octobre, alors que les séances dans les autres provinces auront lieu entre le 4 et le 25 octobre (détails à venir).

Rappelons que la CSL avait rencontré l'Office en avril dernier. Elle avait insisté sur le fait que les cinq provinces bordant le golfe devaient être consultées pour cette mise à jour de l'ÉES de Terre-Neuve, puisqu'il s'agit d'un enjeu interprovincial. « Nous nous réjouissons du fait que le Nouveau-Brunswick ait été inclus, ce qui n'était pas le cas initialement, et que les consultations aient lieu à un moment où pêcheurs et gens de l'industrie du tourisme pourront prendre part aux consultations. Aussi, nous espérons que des séances de consultations soient offertes auprès des Premières Nations », d'expliquer Danielle Giroux, porte-parole de la Coalition Saint-Laurent et présidente d'Attention FragÎles.

La CSL trouve cependant fort regrettable que les communautés soient informées de la tenue des consultations dans un si court délai, sachant qu'il faut du temps pour bien s'y préparer. Mentionnons que le rapport de l'ÉES réalisée en 2005 fait 350 pages et la mise à jour de 2007, 60 pages (en anglais seulement). À ce jour, aucun document de synthèse n'a été mis à la disposition du public et les documents ne sont disponibles qu'en anglais. « Il est particulièrement désolant que la Gaspésie ne soit pas visitée, tel que nous l'avions fortement recommandé, compte tenu des importantes préoccupations des gens de cette région », de poursuivre Mme Giroux.

Rappelons que l'étude d'impact du projet de forage de la compagnie Corridor Resources est actuellement en cours au gisement potentiel Old Harry, dans les eaux terre-neuviennes. Suite à l'inquiétude des communautés côtières face à cette situation, de nombreux groupes et même l'Office avaient formulé une demande de commission d'examen fédérale auprès du ministre de l'Environnement, M. Peter Kent. Ce dernier avait refusé cette demande mais, en contrepartie, avait notamment demandé à ce que l'ÉES soit mise à jour du côté terre-neuvien.

« Face aux nombreuses inquiétudes quant à l'avènement potentiel de l'industrie pétrolière dans le golfe, et sachant qu'un déversement pourrait affecter les provinces voisines de Terre-Neuve, il est primordial que cette mise à jour soit réalisée de manière adéquate. Soulignons que lors de la dernière mise à jour, en 2007, seulement 6 personnes avaient été consultées », de souligner Jean-Patrick Toussaint, chef des projets scientifiques à la Fondation David Suzuki.

La Coalition Saint-Laurent invite donc les communautés côtières visées par les consultations à y prendre part. Des membres de la Coalition participeront à ces consultations, dont à celle aux Îles-de-la-Madeleine.

Calendrier des consultations :

30 septembre — 4 octobre : cliquez ici (anglais seulement)
9 octobre — 25 octobre : détails à venir

Documentation sur l'ÉES : cliquez ici

- 30 -

La Coalition Saint-Laurent regroupe des Premières Nations et des non-autochtones, provenant de 80 organismes et associations et près de 4000 individus issus de secteurs économiques variés et des 5 provinces côtières du golfe. Les membres de la Coalition demandent que soit décrété un moratoire sur l'exploration et l'exploitation des hydrocarbures dans l'ensemble du golfe du Saint-Laurent.

Sources :

Danielle Giroux
Porte-parole de la Coalition Saint-Laurent (entrevues en français)
Présidente, Attention FragÎles
418-986-6644 / coalitionstlaurent@me.com
http://www.coalitionsaintlaurent.ca/

Manon Dubois, Spécialiste des communications, Fondation David Suzuki
514-679-0821 / mdubois@davidsuzuki.org
http://www.davidsuzuki.org/fr/

24 septembre 2012