Les Canadiens et les Québécois demandent un meilleur étiquetage sur les produits d'entretien ménager | Médias

Un sondage révèle que la majorité des prétentions « vertes » n'ont pas été démontrées

Montréal — La plupart des Canadiens et des Québécois ne savent pas quelles substances toxiques se trouvent dans les produits qu'ils utilisent quotidiennement pour nettoyer leur maison, indiquent les résultats d'un sondage publié aujourd'hui par la Fondation David Suzuki. Les conclusions révèlent que seulement 42 % des produits ménagers affichent la liste complète de leurs ingrédients.

Plus de 10 500 participants au Canada, dont près de 35 % vivent au Québec, ont pris part au sondage en ligne ce printemps, fournissant ainsi des renseignements sur plus de 15 000 produits ménagers se trouvant dans la plupart des foyers. Les résultats du sondage confirment que les Canadiens, et en particulier les Québécois, désirent en savoir davantage sur ce que contiennent leurs produits ménagers, mais que ces renseignements ne sont pas toujours faciles à trouver.

« Le sondage démontre qu'il est grand temps pour le gouvernement fédéral de créer une réglementation pour un meilleur affichage des ingrédients des produits d'entretien ménager, dit Jean-Patrick Toussaint, Chef des projets scientifiques pour le Québec de la Fondation David Suzuki. Nous nettoyons nos foyers pour préserver notre santé, mais en réalité certains des ingrédients qui se trouvent dans ces produits constituent une menace pour notre santé et pour l'environnement. »

Il n'y a actuellement rien qui oblige les fabricants à dévoiler tous les ingrédients ou à avertir les consommateurs des dangers pour la santé et pour l'environnement associés à ces produits. Certaines des substances toxiques contenues dans les produits d'entretien ménager sont liées au cancer, à des problèmes de reproduction, à l'asthme et à d'autres maladies respiratoires, ainsi qu'à des allergies. Et quand les produits ménagers trouvent le chemin des égouts, ils peuvent aussi nuire aux écosystèmes aquatiques.

C'est 99 des répondants qui demandent la transparence des entreprises en ce qui a trait au contenu de leurs produits. Les résultats du sondage indiquent aussi que plus de clarté serait nécessaire sur ce qui constitue un produit ménager « vert » ou respectueux de l'environnement. D'ailleurs, 70 des produits répertoriés comportaient une certaine mention « verte », alors que seulement 47 % affichaient une écocertification quelconque.

« Au Québec et dans le reste du Canada, il existe des organismes indépendants d'écocertification qui aident les consommateurs à faire des choix respectueux de l'environnement, ajoute M. Toussaint. Mais une des meilleures façons de garantir que votre foyer est à la fois propre et sain serait d'utiliser des produits faits maison, qui sont simples, peu coûteux, et tout de même efficaces, tels le vinaigre et le bicarbonate de soude. »

Pour voir à quoi devrait ressembler une « bonne » étiquette de produit d'entretien ménager, et lire les conclusions du sondage, consultez le site Web de la Fondation David Suzuki.

— 30 —

Pour plus de renseignements, joindre :

Manon Dubois, spécialiste des communications
514 679.0821, mdubois@davidsuzuki.org

Citations de répondants au sondage :

« Je n'avais aucune idée que les nettoyants de tous les jours n'avaient pas à afficher leurs ingrédients. À partir de maintenant, je vais consulter les étiquettes. » ~ Jasmine

« Je veux m'assurer que ce que j'utilise pour nettoyer ma maison est totalement sécuritaire. Je crois, en tant que consommatrice, que nous avons le droit de savoir ce qui se trouve vraiment dans les produits que nous achetons. » ~ Angela

« J'utilise maintenant des nettoyants verts, et je les adore ! Ils font parfaitement le travail, et ils sont bien mieux pour nous et pour l'environnement. » ~ Samantha

26 septembre 2012