Près de 4 500 Québécois écrivent à la Première ministre Marois pour soutenir la fermeture de Gentilly-2 | Médias

Montréal — Lancée il y a deux semaines, la pétition en ligne disponible sur le site Web de la Fondation David Suzuki demandant au gouvernement Marois de tenir son engagement et de fermer définitivement la centrale nucléaire Gentilly-2 a déjà franchi le cap des 4 400 lettres envoyées.

« La réponse du public a dépassé nos espérances. Il est clair qu'un grand nombre de Québécois ne souhaitent pas se lancer dans cette aventure risquée pour les finances publiques, notre sécurité et l'environnement », a dit Karel Mayrand, directeur général de la Fondation David Suzuki au Québec.

« Devant la levée de boucliers qu'a suscitée l'annonce de la fermeture de la centrale, il est important de réitérer l'appui du public au gouvernement Marois. Cette décision ne concerne pas que les gens de la Mauricie, mais l'ensemble des Québécois qui devront payer la facture à même leurs tarifs d'électricité », a conclu Monsieur Mayrand.

Rappelons que la Fondation David Suzuki, membre fondateur du Mouvement Sortons le Québec du nucléaire, a salué la décision historique du gouvernement de démanteler la centrale nucléaire Gentilly-2 et de créer un fonds de diversification pour la région annoncée le 20 septembre dernier.

La Fondation David Suzuki invite les Québécois à signer et à partager la pétition qui demeurera en ligne jusqu'à ce que la décision de fermer Gentilly-II soit définitive. Le public peut la trouver à l'adresse http://action2.davidsuzuki.org/fr/Gentilly-2.

- 30 -

Source:

Manon Dubois
Spécialiste des communications, Fondation David Suzuki
514-679-0821 / mdubois@davidsuzuki.org

27 septembre 2012