La Fondation donne le coup d'envoi à la troisième édition du Sommet de l'hiver présenté par Desjardins | Médias

Science, culture et sport seront au rendez-vous de cet événement où les solutions aux changements climatiques seront à l'honneur.

Québec — La Fondation David Suzuki et ses partenaires ont dévoilé, aujourd'hui à Québec, la programmation de la troisième édition du Sommet de l'hiver présentée par Desjardins, qui se tiendra du 31 janvier au 3 février 2013 dans le cadre du 59e Carnaval de Québec. Cet événement, qui comprendra un cocktail-conférence sur l'économie verte, une conférence scientifique, une table ronde citoyenne ainsi qu'un événement de hockey extérieur, réunissant artistes et anciens joueurs de hockey, a pour objectif de sensibiliser les citoyens et les visiteurs de la région aux solutions innovantes pour contrer les effets des changements climatiques sur nos hivers.

Les activités du Sommet de l'hiver, organisées par la Fondation David Suzuki et présentées par Desjardins, sont rendues possibles grâce à la collaboration de précieux partenaires, tels l'Université Laval, Fairmont Le Château Frontenac, Le Soleil, le Carnaval de Québec, le Musée de la civilisation et Réalité Climatique Canada d'Al Gore.

La Fondation David Suzuki est fière d'être présente à Québec encore une fois cette année afin d'offrir aux citoyens et festivaliers une programmation dynamique et variée qui permettra de célébrer en grand nos hivers. « La saison hivernale est profondément ancrée dans notre histoire et notre identité, il est donc tout naturel de vouloir la protéger. Les solutions pour contrer les changements climatiques existent et créent de nouvelles occasions d'affaires partout dans le monde. Les citoyens et les entreprises d'ici peuvent jouer un rôle de premier plan dans leur déploiement », affirme Karel Mayrand, directeur général de la Fondation David Suzuki et président de Réalité Climatique Canada.

Madame Pauline D'Amboise, vice-présidente Soutien à la coopération et secrétaire générale du Mouvement Desjardins, et présidente d'honneur du cocktail-conférence sur l'économie verte, souligne quant à elle l'importance d'un tel événement pour poursuivre la sensibilisation du grand public aux changements climatiques et le motiver à passer à l'action. « Nous appuyons la Fondation David Suzuki depuis déjà plusieurs années en raison de son apport tangible à la recherche et à la vulgarisation scientifique des enjeux du développement durable, dont les changements climatiques », explique-t-elle. « Cette collaboration s'appuie sur des valeurs communes et sur la conviction que c'est par la sensibilisation et l'éducation que nous pourrons susciter une prise de conscience et des changements de comportement. Nous croyons que la prospérité durable, respectueuse des personnes et de l'environnement passe par l'engagement de tous. »

Une nouveauté cette année : le Sommet de l'hiver ajoute un volet affaires à sa programmation. Dans le cadre du cocktail-conférence sur l'économie verte, monsieur Pierre-Paul Noreau, éditeur adjoint et vice-président, Information, au quotidien Le Soleil, animera une discussion entre des leaders d'affaires sur les questions d'innovation, de durabilité et de compétitivité des entreprises au Québec. « Les solutions aux changements climatiques existent et sont à notre portée. Le Québec peut encore démontrer du leadership et tirer son épingle du jeu. Il en va de l'héritage que nous léguerons aux générations futures », de rajouter Claude Gagnon, président et éditeur du journal Le Soleil et vice-président exécutif des journaux régionaux Gesca.

Pour souligner le volet scientifique, l'Université Laval accueillera gratuitement ses étudiants et le grand public à la salle Jean-Paul-Tardif du pavillon La Laurentienne, pour une table ronde intitulée « Solutions à la crise climatique : Que nous dit la science? », animée par Thomas Gervais, communicateur scientifique au Code Chastenay et incluant la présence de deux professeurs de l'Université Laval, soit Thierry Rodon, professeur et titulaire de la Chaire de recherche sur le développement durable du Nord et Warwick F. Vincent, professeur et directeur scientifique du Centre d'études nordiques. « Pour une troisième année, l'Université Laval est fière de collaborer au Sommet de l'hiver en offrant une conférence qui réunira des scientifiques et des chercheurs de renom pour traiter des solutions aux changements climatiques. C'est également l'occasion pour notre établissement d'affirmer, une fois de plus, sa position de chef de file en matière d'études nordiques, un enjeu de société incontournable pour les prochaines générations », de mentionner le recteur Denis Brière.

Selon Hélène Pagé, directrice du service de la médiation culturelle et éducative et des relations avec les musées québécois du Musée de la civilisation, le Sommet de l'hiver donne à tous et à toutes l'occasion de se joindre au mouvement pour la protection de nos hivers. « Nous sommes très enthousiastes de nous associer pour la première fois au Sommet de l'hiver et d'être l'hôte d'un nouvel événement gratuit qui permettra aux participants d'échanger sur le rôle du citoyen engagé », ajoute-t-elle. La table ronde citoyenne intitulée « Sommes-nous entrés dans une nouvelle ère d'engagement citoyen? » donnera la parole à l'écosociologue Laure Waridel, le réalisateur Hugo Latulippe, la comédienne Geneviève Rochette et à Jérôme Dupras du groupe Les Cowboys Fringants.

« J'encourage tous les festivaliers et citoyens de la ville de Québec à participer en grand nombre aux activités extérieures et intérieures du Sommet de l'hiver. Nous désirons tous que cette saison demeure celle qui nous distingue et que les Québécois et les visiteurs venus de partout dans le monde puissent poursuivre avec nous la grande aventure carnavalesque. Joignez-vous à Bonhomme pour un événement de hockey haut en couleur à la patinoire de la porte Saint-Louis, le dimanche 3 février! », affirme Alain Winter, président du 59e Carnaval de Québec.

Robert Mercure, directeur général du Fairmont Le Château Frontenac, est quant à lui heureux d'appuyer le Sommet de l'hiver pour une troisième année consécutive. « La contribution et la participation des entreprises est essentielle à la lutte aux changements climatiques. Celles-ci ont non seulement la possibilité de sensibiliser leur clientèle et les citoyens, mais également l'occasion de démontrer un leadership innovateur en mettant en place des pratiques éco-responsables qui auront des effets positifs sur les changements climatiques ».

Pour plus d'information sur les activités du Sommet de l'hiver 2013 et les façons d'y participer, visitez le www.davidsuzuki.org/sommetdelhiver.

— 30 —

Renseignements :
Catherine Orer, Fondation David Suzuki
438-580-6584 | catherine.orer@davidsuzuki.org

Sommet.jpg

15 janvier 2013