La Ceinture verte du Grand Montréal procure des services écologiques dont la valeur atteint plus de 4 milliards de dollars par année | Médias

La Fondation David Suzuki et Nature-Action Québec publient un rapport qui établit la valeur des biens et services de la Ceinture verte

Montréal — Selon une étude publiée aujourd'hui par la Fondation David Suzuki et Nature-Action Québec, les milieux naturels de la Ceinture verte du Grand Montréal procurent des biens et services écologiques ayant une valeur de 4,29 milliards de dollars par année. D'une superficie de plus de 1,7 million d'hectares, ce territoire habité par 3,7 millions de personnes recoupe, outre les milieux urbanisés, les meilleures terres agricoles du Québec et des écosystèmes qui abritent la plus importante diversité biologique du Québec.

Dans le cadre de cette étude, neuf grands services naturels ont été étudiés et évalués: la régulation du climat, la qualité de l'air, l'approvisionnement en eau, la régulation des crues et des inondations, la pollinisation, l'habitat pour la biodiversité, les loisirs et le tourisme, le contrôle de l'érosion et le contrôle biologique. « L'objectif de cette étude consiste à établir la valeur non marchande de certains biens et services fournis par les écosystèmes, qui sont utiles à l'être humain et dont la valeur n'est présentement pas reconnue économiquement », explique Jérôme Dupras, co-auteur de l'étude. « Il ne s'agit pas de donner une valeur commerciale aux milieux naturels mais bien de créer un outil qui permettra d'utiliser le territoire de façon durable en valorisant des services trop souvent ignorés des décideurs. »

Selon le rapport, les 400 000 hectares de forêts urbaines et rurales de la Ceinture verte ont une valeur économique de près de trois milliards de dollars par année. Le tourisme et les loisirs font partie des services écologiques ayant les valeurs les plus importantes, comptant pour plus d'un milliard de dollars par année. « Ces données démontrent clairement à quel point la présence de milieux naturels contribue à notre bien-être et renforce l'attractivité du Grand Montréal », affirme Jean-Patrick Toussaint, chef des projets scientifiques à la Fondation David Suzuki. « Cette étude vient donc réaffirmer l'importance de la mise en œuvre du Plan métropolitain d'aménagement et de développement (PMAD) et la création d'une Ceinture verte dans la région écologique du Grand Montréal, tel que proposé par le Mouvement Ceinture Verte. »

« Il est essentiel de se doter d'un cadre cohérent permettant de conjuguer ville, nature et agriculture dans le respect des besoins et droits de chacun », a affirmé Pascal Bigras, directeur général de Nature-Action Québec. « Nous devons désormais nous demander combien rapportera la ceinture verte plutôt que combien va-t-elle-nous coûter? »

Les résultats de l'étude seront présentés par Karel Mayrand, directeur général de la Fondation David Suzuki au Québec, dans le cadre de l'Agora métropolitaine, le 1e mars prochain au Palais des congrès de Montréal.

Rappelons qu'un premier rapport sur la Ceinture verte du Grand Montréal a été publié par la Fondation David Suzuki et Nature-Action Québec en juin 2012. De plus, la Fondation David Suzuki a réalisé des études similaires sur les biens et services écologiques pour la région de Toronto et de Vancouver au cours des dernières années et a initié, en novembre 2012, la création du Mouvement Ceinture Verte qui œuvre au développement d'un réseau dynamique de milieux naturels et agricoles protégés dans le Grand Montréal.

Consultez le rapport sur la valeur des biens et services écologiques de la ceinture verte de Montréal.

— 30 —

Renseignements:

Catherine Orer
Fondation David Suzuki
514 871-4932, poste1458
catherine.orer@davidsuzuki.org

Pascal Bigras
Nature-Action Québec
450 536-0422, poste 225
pascal.bigras@nature-action.qc.ca

Synthèse de la valeur des biens et des services écologiques par type de milieu

Utilisation du territoire Superficie (ha) Valeur économique non marchande (M$/an)
Forêts urbaines 37 987,0 960,8
Forêts rurales 361 180,0 1 947,1
Milieux agricoles sous couverture permanente 73 874,1 102,8
Milieux agricoles en culture annuelle 545 235,8 327,7
Milieux agricoles dépendants des pollinisateurs 23 426,0 14,1
Érablières 59 782,9 83,2
Vergers 6 731,9 9,4
Friches 50 035,0 69,6
Milieux humides urbains 8 679,9 117,1
Milieux humides ruraux 86 614,9 494,2
Bandes riveraines urbaines 6 053,7 29,1
Bandes riveraines rurales 26 727,9 139,0
Territoire urbain/développé 185 242,4 n.d.
Cours et plans d'eau 127 310,4 n.d.
Autres espaces 135 500,7 n.d.
Total 1 734 382,0 4 294

Synthèse de la valeur des biens et des services écologiques par type de services

Biens et services écologiques Valeur retenue (M$/an)
Habitat pour la biodiversité 1075,4
Loisirs et tourisme 1072,9
Régulation du climat 990,2
Approvisionnement en eau 427,0
Pollinisation 404,4
Régulation des crues et inondations 164,5
Contrôle de l'érosion 103,1
Qualité de l'air 31,8
Contrôle biologique 24,6
Total estimé 4294,0
25 février 2013