Le Plan métropolitain d'aménagement et de développement (PMAD) menacé? | Médias

Header Mouvement Ceinture Verte.jpg

Le Mouvement Ceinture Verte demande au gouvernement de ne pas aller de l'avant avec un éventuel décret qui va à l'encontre du PMAD

Montréal, 18 juillet 2013 — Le Mouvement Ceinture verte (1) a eu vent qu'un décret gouvernemental pourrait être adopté sous peu afin d'autoriser à Vaudreuil des constructions sur des terres agricoles, incluant un nouvel hôpital. L'adoption d'un tel décret ignorerait donc le périmètre d'urbanisation édicté dans le Plan métropolitain d'aménagement et de développement (PMAD), adopté par la Communauté métropolitaine de Montréal, la Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles et les principes de protection des milieux naturels. Advenant que la rumeur se concrétise, les organismes regroupés sous le Mouvement Ceinture Verte (MCV) tiennent à signifier d'emblée leur profond désaccord avec une telle décision.

« Le PMAD a édicté des périmètres d'urbanisation, statuant sur la grande importance des milieux naturels et agricoles. Le gouvernement, s'il va de l'avant avec son décret, ira contre l'esprit et la lettre du PMAD qu'il a entériné avec l'aval de 81 maires de la région », d'affirmer Guy Garand, directeur général du Conseil Régional de l'Environnement de Laval.

Le Mouvement Ceinture Verte conteste le dézonage de 26 hectares et demande qu'une étude indépendante soit réalisée pour établir la liste des sites propices aux constructions envisagées, sur la prémisse que les terres agricoles et les milieux naturels ne peuvent être retenus dans les choix potentiels.

Dernièrement, dans la perspective du développement durable et des collectivités viables, le ministre des Transports du Québec Sylvain Gaudreault a eu le courage de dire non à la construction d'une nouvelle gare à Mirabel, aujourd'hui, le Mouvement Ceinture Verte se demande si ministre de la Santé et des Services sociaux Réjean Hébert aura le même courage que son homologue.

« Comment pouvons-nous espérer préserver la crédibilité du PMAD, entériné par le gouvernement du Québec, si une telle décision se prenait ? » de demander Coralie Deny, directrice générale du Conseil Régional de l'Environnement de Montréal. « Pour le Mouvement Ceinture Verte, ceci nous apparaît carrément impossible. »

Le PMAD s'appuie sur les principes de densification et de revitalisation. Avec des constructions en plein milieu naturel, ces concepts seraient aussi balayés du revers de la main, encore une fois au profit de l'étalement urbain, de l'utilisation de la voiture solo, de l'augmentation des gaz à effet de serre et de la création d'îlots de chaleur.

Selon le Mouvement Ceinture Verte, le gouvernement du Québec et la municipalité de Vaudreuil n'ont d'autres choix que de trouver un autre emplacement qui respecte leurs engagements, d'autant plus qu'un terrain déjà zoné blanc possédant déjà des infrastructures qui pourraient sans doute être réutilisée pourrait être accessible à la municipalité . Le Mouvement Ceinture Verte ne se prononce pas sur la nécessité d'un nouvel hôpital pour la région, mais considère surtout que la préservation des milieux naturels et des terres agricoles contribue directement à améliorer la qualité de vie et de santé de tout un chacun.

(1) Le Mouvement Ceinture Verte est composé de la Fondation David Suzuki, du Conseil régional de l'environnement de Montréal, des Partenaires du Parc écologique de l'archipel de Montréal, du Conseil régional de l'environnement de Laval, d'Héritage Laurentien, de la Coalition Verte et de Nature Québec

— 30 —

Le Mouvement Ceinture Verte est une coalition demandant la création d'une trame verte et bleue pour le grand Montréal permettant de créer un réseau dynamique de milieux naturels et agricoles protégés, et de maintenir la biodiversité en plus de pallier à la perte de contact des citoyens avec la nature.

Renseignements :

Guy Garand
Directeur général, Conseil Régional de l'Environnement de Laval
Téléphone (450) 664-3503
guy.garand@credelaval.qc.ca

Philippe Cousineau Morin
Coordonnateur — Affaires publiques et Communications
Vivre En Ville
T. 514.394.1125 #202
C. 514.799.1906
philippe.cousineaumorin@vivreenville.org

19 juillet 2013