84 % des Québécois ont une perception positive du travail des groupes environnementalistes | Médias

Un sondage Léger réalisé pour le compte de l'émission Les Verts contre-attaquent démontre un fort appui dans la population

Montréal — Selon un sondage réalisé à l'initiative de l'équipe de l'émission Les Verts contre-attaquent, dont les résultats seront divulgués ce soir à 19 h 30 sur les ondes de Télé-Québec, les Québécois ont une perception très positive des environnementalistes. Le sondage, dont l'objectif était de vérifier si les écologistes souffrent d'un problème d'image, a au contraire démontré que la population les appuie largement.

Ce sondage fait partie du défi que se sont donné les animateurs pour cet épisode soit de vérifier la perception et les préjugés des Québécois envers les environnementalistes.
Le sondage, réalisé en ligne, a permis à mille répondants d'affirmer s'ils étaient en accord ou non avec les affirmations suivantes :

• Les environnementalistes sont trop moralisateurs
• Les environnementalistes sont trop alarmistes
• Les environnementalistes sont trop rêveurs
• Les environnementalistes n'apportent aucune solution
• Les environnementalistes sont trop revendicateurs
• Je suis fatigué d'entendre parler d'environnement
• Je m'intéresse moins qu'avant à l'environnement

En moyenne, 84 des personnes interrogées ont affirmé être en désaccord avec ces affirmations, 89 ont affirmé ne pas être fatiguées d'entendre parler d'environnement et 93 ne sont pas moins intéressées qu'avant par l'environnement. Les opinions les plus favorables à l'endroit des environnementalistes se retrouvent chez les 18-24 ans (88 ), les femmes (88 ) et les gens de la grande région de Montréal et ses couronnes (86 ).

Équiterre, la Fondation David Suzuki et le Fonds mondial pour la nature (WWF-Canada) se réjouissent de ces résultats.

« Le sondage montre que l'écofatigue n'a pas encore gagné la population, qui nourrit encore un grand intérêt pour les enjeux environnementaux », mentionne Karel Mayrand, directeur général pour le Québec de la Fondation David Suzuki.

« Ces données sont très encourageantes. Elles démontrent que les citoyens sont préoccupés par l'environnement et qu'ils sont ouverts à la vision et aux solutions proposées par les environnementalistes », se réjouit Marie-Claude Lemieux, directrice pour le Québec du WWF-Canada.

« Les résultats de ce sondage montrent que les attaques formulées depuis quelques années à l'endroit des groupes écologistes n'ont pas de prise sur la perception des citoyens. Nous continuons de jouir d'une grande légitimité auprès de la population », exprime pour sa part Steven Guilbeault, cofondateur et directeur principal d'Équiterre.

Le sondage, réalisé à l'initiative de l'équipe de l'émission Les Verts contre-attaquent et de leurs animateurs, Jean-Sébastien Busque et Frédéric Choinière, a été réalisé par Internet (Omniweb) auprès d'un échantillon de 1000 Québécois, du 8 au 11 juillet 2013. Parmi eux, 400 répondants provenaient de Montréal RMR, 300 de Québec RMR et 300 autres des autres régions du Québec.

Les Verts contre-attaquent à Télé-Québec.
Jean-Sébastien Busque et Frédéric Choinière se donnent comme défi de tester leurs idéaux environnementaux dans la vie de tous les jours. Ensemble, ils expérimentent chaque semaine les différentes tendances « vertes » avec un nouveau défi. L'émission est aussi ponctuée d'entrevues, de confrontations d'idées préconçues sur l'environnement dans « le ring » et d'une visite à « l'éco-confessionnal », où des personnalités avouent un péché environnemental. L'émission est informative et son contenu est sérieux. Néanmoins, les animateurs sont prêts à tout pour tester les solutions écologiques et parler des différents enjeux environnementaux qui touchent notre quotidien. La série produite par Productions Pixcom Inc en est à sa deuxième saison sur les ondes de Télé-Québec. C'est un rendez-vous à ne pas manquer le mardi à 19 h 30!

À propos d'Équiterre
Équiterre s'est donné pour mission de contribuer à bâtir un mouvement de société en incitant citoyens, organisations et gouvernements à faire des choix écologiques, équitables et solidaires. Par son action, Équiterre veut porter l'attention sur les aspects fondamentaux de la vie. Manger, se transporter, habiter, jardiner et consommer : des besoins vitaux, mais aussi des moyens à la portée de chacun pour agir de façon responsable et changer le monde un geste à la fois.

À propos de la Fondation David Suzuki
La Fondation David Suzuki a pour mission de protéger la diversité de la nature et notre qualité de vie, maintenant et pour l'avenir. Elle travaille avec les gouvernements, les entreprises et les citoyens pour élaborer des solutions permettant de protéger notre environnement. Par l'éducation, la science et le plaidoyer, elle cherche à catalyser les changements nécessaires pour vivre en équilibre avec la nature. La Fondation David Suzuki compte au-delà de 200 000 sympathisants au Canada, dont 55 000 au Québec. Elle est soutenue financièrement par 30 000 citoyens de tout le pays.

À propos du Fonds mondial pour la nature (WWF-Canada)
Le WWF-Canada est la section canadienne du Fonds mondial pour la nature. Grâce au soutien de plus de 150 000 Canadiens, le WWF-Canada est la plus importante organisation de conservation au pays. Le WWF-Canada propose des solutions aux plus grands défis de conservation qui se posent à notre planète afin que les humains puissent vivre en harmonie avec la nature. wwf.ca/fr

30

Sources :

Marie-Claude Lemieux, directrice pour le Québec
WWF-Canada
514-394-1105
mclemieux@wwfcanada.org

Manon Dubois
Fondation David Suzuki
514-679-0821
mdubois@davidsuzuki.org

Julie Tremblay, relations médias, Équiterre
514-605-2000
jtremblay@equiterre.org

22 octobre 2013