Protection des bois et corridors forestiers dans la région métropolitaine | Médias

Le Mouvement Ceinture Verte se réjouit des efforts conjoints du MAMROT et de la CMM

Montréal — Le Mouvement Ceinture Verte (MCV) accueille favorablement l'annonce récente du ministre des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire et ministre des Transports (MARMOT), M. Sylvain Gaudreault, qui a convenu, avec la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), d'un plan d'action pour assurer la mise en œuvre du Plan métropolitain d'aménagement et de développement (PMAD) avec l'obligation pour les MRC de protéger les bois et les corridors forestiers métropolitains et d'appliquer des seuils minimaux de densité.

Inscrivez-vous à notre bulletin

Cette annonce survient alors que les 14 Municipalités Régionales de Comtés (MRC) faisant partie de la CMM doivent soumettre leurs schémas d'aménagement d'ici le 12 mars prochain pour une adoption par le MAMROT et que la très grande majorité ne l'ont pas encore fait. Parce que ces schémas jetteront les bases des stratégies et outils utilisés pour planifier le développement de leur territoire, le MCV a récemment interpellé le MAMROT pour demander que toutes les MRC adoptent des schémas d'aménagement et des plans de conservation qui respectent la volonté et engagements du PMAD.

« Puisque plusieurs MRC ne pourront réaliser leurs schémas d'aménagement dans les temps convenus, il est capital d'encadrer l'aménagement du territoire en attendant, et cela dans l'esprit du PMAD. Obliger les MRC d'adopter rapidement un Règlement de contrôle intérimaire pour protéger les bois et corridors forestiers d'intérêt métropolitain est donc un geste essentiel, une bonne nouvelle pour les milieux naturels de la région métropolitaine » d'affirmer Coralie Deny, Directrice Générale du Conseil Régional de l'Environnement de Montréal.

Le Mouvement Ceinture Verte tient par ailleurs à réitérer sa demande auprès du ministère qu'un décret soit adopté afin d'exiger les MRC à effectuer des séances de consultations publiques sur les schémas d'aménagement régionaux et les plans de conservation avant que ceux-ci soient adoptés.

« À l'heure actuelle, le processus de consultations publiques quant aux schémas demeure très vague et à la discrétion des MRC alors qu'il s'agit pourtant d'une exigence de la loi de l'aménagement et de l'urbanisme (LAU) du MAMROT. Il est donc crucial que le MAMROT s'assure que les MRC consultent de manière adéquate leurs citoyens sur ces schémas qui dicteront le développement futur de leurs territoires » de dire Jean-Patrick Toussaint, chef des projets scientifiques à la Fondation David Suzuki.

Le MCV invite donc le MAMROT, la CMM et les MRC à poursuivre leurs efforts conjoints afin que cesse dès maintenant la destruction des milieux naturels sur le territoire de la CMM et pour que les objectifs fixés par le PMAD soient atteints dans les délais fixés, et ce, en s'assurant que les citoyens soient partie prenante des décisions prises par l'entremise de consultations publiques sur les futurs schémas d'aménagement.

- 30 -

Contact :

Aurore Tanier, Chargée en communication et événements, CRE-Montréal
atanier@cremtl.qc.ca

Tél : 514-842-2890 poste 222
Cellulaire : 438-877-9117

19 février 2014