Montréal - À la suite de la diffusion ce matin des résultats de l'inventaire québécois des émissions de gaz à effet de serre (GES) en 2014, Karel Mayrand, directeur de la Fondation David Suzuki pour le Québec et l'Atlantique et membre du comité-conseil du gouvernement du Québec sur les changements climatiques, a déclaré :

«La tendance des trois dernières années est très inquiétante. Alors que le rythme des réductions devrait s'accélérer, le Québec fait du surplace et risque de rater ses cibles à l'interne pour 2020 et 2030.»

«Cette tendance ne pourra pas être inversée sans un coup de barre majeur dans la stratégie climat du gouvernement, notamment dans le secteur des transports qui représente 41% des émissions de GES au Québec. Il semble de plus en plus évident que le plan d'action sur le climat 2013-2020 et les actions menées à travers le fond vert ne livrent pas des réductions d'émissions suffisantes pour l'atteinte des objectifs du Québec. Nous offrons notre collaboration au gouvernement pour revoir l'ensemble de la stratégie climat du Québec et adopter le plus rapidement possible une politique de mobilité durable.»

- 30 -

Pour plus d'information:
Diego Creimer, communications, dcreimer@davidsuzuki.org 514-999-6743

10 mars 2017