Fines et fraîches, les herbes! | Mode de vie & compagnie | Fondation David Suzuki
Photo: Fines et fraîches, les herbes!

Photo Credit: Linh H. Nguyen via Compfight cc

Par Julie DesGroseillers

À l'arrivée du printemps, on cherche définitivement des trucs pour alléger et ensoleiller notre menu. Et l'une des solutions passe définitivement par les herbes fraîches! En plus d'être jolies et parfumées, les fines herbes ajoutent illico un coup de fraîcheur à nos recettes. Tour d'horizon sur leurs vertus et des idées pour les adopter.

Exit la salière!

Même si les herbes fraîches ont été peu été étudiées d'un point de vue scientifique, on sait qu'elles apportent une bonne dose d'antioxydants, bénéfiques pour notre bien-être quotidien et notre santé à long terme. Coriandre, basilic, origan, thym, romarin... les parfums sont si aromatiques, qu'ils permettent de réduire considérablement la quantité de sel ajouté aux recettes. Or, limiter l'utilisation de la salière au profit des herbes fraîches pour rehausser les aliments est une excellente habitude, surtout lorsqu'on sait que 7,4 millions de Canadiens souffrent d'hypertension artérielle. De plus, les herbes fraîches sont reconnues pour leur richesse en vitamine C.

Cultiver des herbes à la maison

Inscrivez-vous à notre bulletin

Que ce soit pour le jardin, pour de jolis pots placés sur le balcon ou pour le bord d'une fenêtre, tout le monde peut s'amuser à cultiver des herbes fraîches à la maison, et ce, à longueur d'année. Informez-vous auprès de votre jardinier sur les différentes options, car il existe des semis successifs et des plants que l'on entrer à l'intérieur l'automne venu. On peut aussi se procurer tout simplement de petits pots d'herbes fraîches dans les épiceries. Sachez que certains plants sont cultivés sans pesticides, une option bien alléchante!

Une question de timing

Pour apprécier pleinement les aromates des herbes fraîches, il importe de les utiliser au bon moment. En règle générale, on ajoute les fines herbes en fin de cuisson pour limiter les pertes de saveur. Toutefois, certaines herbes plus robustes comme le romarin et le thym gagnent à être ajoutées au début de la cuisson. Lorsqu'on cuisine des plats froids comme des salades de pâtes, des salsas ou des trempettes, on préfère ajouter les herbes le plus tôt possible afin de leur laisser le temps de dégager un maximum de saveur. Sachez que les herbes hachées très finement dégageront un maximum d'arômes. Enfin, ne jetez pas les tiges des herbes comme celles du basilic et de la coriandre. Une fois hachées, elles sont très parfumées et croquantes sous la dent. On les ajoute aux omelettes, pâtes et salades diverses.

Mariages heureux, mariages goûteux!

Bien que certains mariages soient des incontournables, comme le basilic et la tomate ou l'aneth et le poisson, l'appréciation des différentes herbes fraîches est très personnelle. Amusez-vous donc à créer vos propres alliances au gré de votre inspiration.

  • Pour une glace qui sort de l'ordinaire, congelez des brins d'aneth quelques minutes pour les rendre friables, passez-les au robot et mélangez cette poudre à une bonne crème glacée à la vanille.
  • Aromatisez vos confitures de fraises du Québec avec un peu de basilic : un mariage divin.
  • Faites prendre des feuilles de coriandre dans vos glaçons; ils seront délicieux dans les Martinis et dans les Bloody Cesars. Parfaits pour célébrer l'arrivée du printemps!
  • Ajoutez un peu d'estragon dans la mayonnaise; un pur délice pour garnir les sandwichs, burgers et hot-dog. Un must pour vos soirées barbecue entre amis.
  • Ajoutez à votre pichet d'eau des rondelles de concombre et de la menthe fraîche : un incontournable pour se rafraîchir et s'hydrater sainement.

Pour le plaisir et la santé, je vous invite à rehausser gaiement vos recettes de tous les jours avec des herbes colorées et fraîches!

24 avril 2014

Ajoutez un commentaire

La Fondation David Suzuki n'endosse pas nécessairement les commentaires affichés par le public sur son site Web. La Fondation se réserve le droit de refuser la publication de commentaires qui pourraient être perçus comme offensant ou qui vont à l'encontre des principes directeurs qui régissent les organismes de bienfaisance. Veuillez noter que tous les commentaires sont relus avant d'être publiés.

En savoir plus