LA MER ET SES TRÉSORS DURABLES | Mode de vie & compagnie | Fondation David Suzuki
Photo: LA MER ET SES TRÉSORS DURABLES

(Crédit : bloggyboulga via Flickr)

Par Julie DesGroseilliers

StLaurent-RGB.jpgComme vous le savez, le poisson est un aliment extraordinaire pour la santé. Voilà pourquoi le Guide alimentaire canadien nous recommande d'en consommer au moins deux repas par semaine. Riches en plusieurs vitamines et minéraux, ils renferment aussi des protéines et des bons gras, appelés « oméga-3 ». Ces acides gras essentiels permettent à notre cerveau de bien fonctionner au quotidien, en plus de réduire notre risque d'être atteint d'une maladie cardiovasculaire. De plus en plus d'études démontrent également que ces gras pourraient diminuer nos chances de souffrir de dépression et de la maladie d'Alzheimer. Malheureusement, plusieurs personnes incluant bon nombre d'enfants ne consomment pas de poisson faute d'aimer son goût. Qu'à cela ne tienne! Voici trois stratégies pour vous aider à apprivoiser tranquillement les saveurs de la mer.

Inscrivez-vous à notre bulletin

Stratégies pour aimer le poisson

1. Choisir des poissons maigres. En règle générale, les poissons maigres possèdent les chairs les plus délicates, comme le tilapia. À l'inverse, le saumon, la truite et le maquereau, que l'on peut se procurer de pêcheries durables, sont des poissons gras qui offrent des saveurs plus prononcées.
2. Camouflez son goût. Atténuez la saveur du poisson avec des garnitures que vous aimez. Par exemple, badigeonnez le poisson avec du pesto, de la salsa, une tapenade d'olives ou de tomates séchées, de la pâte de curry, une marmelade aux agrumes, etc. Vous pouvez aussi faire mariner le poisson. Pour les plus réfractaires, comme les enfants, essayez les combos sucré-salé comme du miel et des graines de sésame. Vous pouvez également accompagner le poisson d'une sauce pour pâtes (Alfredo, rosée, quatre fromages) et faire gratiner le tout. Mamma mia, personne ne pourra y résister!
3. Intégrez-le dans vos recettes. Une excellente idée pour amadouer un aliment mal aimé est de l'intégrer en petite quantité dans un plat que vous aimez. Par exemple, ajoutez des morceaux de poisson dans les omelettes, les crêpes et les lasagnes. Vous pouvez aussi concocter des fajitas (hyper gagnants avec les enfants!) ou des vol-au-vent.

Des choix intelligents et durables
Manger du poisson ne doit pas se faire au détriment des trésors dans nos rivières et nos océans. Malheureusement, la pêche ou l'élevage de certains produits de la mer a des impacts très négatifs sur l'environnement, résultant entre autres à l'appauvrissement de certains stocks de poissons. Parce qu'ils ne répondent pas à leurs critères de pêche responsable, certains supermarchés ont banni la vente de plusieurs espèces de poissons, comme la raie, le thon rouge, le bar du Chili, le requin, le hoki de la Nouvelle-Zélande et l'hoplostète (Orange Roughy). Pour faire des achats sensés au rayon de la poissonnerie, privilégiez les produits locaux si possible ou encore, référez-vous à la « Liste des 10 meilleurs choix de produits de la mer de David Suzuki ». Enfin, n'hésitez pas à demander conseil à votre poissonnier qui saura vous guider vers des choix de poissons issus de pêcheries durables.

10 juin 2013

Ajoutez un commentaire

La Fondation David Suzuki n'endosse pas nécessairement les commentaires affichés par le public sur son site Web. La Fondation se réserve le droit de refuser la publication de commentaires qui pourraient être perçus comme offensant ou qui vont à l'encontre des principes directeurs qui régissent les organismes de bienfaisance. Veuillez noter que tous les commentaires sont relus avant d'être publiés.

En savoir plus