Tous les moyens sont bons pour prolonger les récoltes | Mode de vie & compagnie | Fondation David Suzuki
Photo: Tous les moyens sont bons pour prolonger les récoltes

(Crédit: Geneviève Rajotte-Sauriol)

Par Geneviève Rajotte Sauriol

L'automne est définitivement ma saison préférée. Fini les canicules, on sort nos manches longues et on va se promener au milieu des arbres colorés. Et surtout, on s'étourdit devant l'abondance des récoltes qui sont à leur apogée. À l'instar des arbres, les étals des marchés sont remplis de légumes rouges, jaunes et verts débordants de santé et de saveur.

L'envie est grande de tout goûter et de profiter au maximum de ce moment dans l'année qui nous permet de manger des aliments locaux à leur meilleur. Il est malheureusement facile de conjuguer abondance et gaspillage. Voilà pourquoi les techniques de conservation des aliments s'imposent afin de faire des provisions pour l'hiver.

Inscrivez-vous à notre bulletin

Les conserves

La mise en conserve ou le cannage est une technique de conservation qui permet de stopper la détérioration des légumes et de les conserver dans des pots en vitre à température ambiante. Nos grands-mères y excellaient et cette technique regagne peu à peu sa popularité.

Les trois principales étapes sont :
1. La stérilisation des pots dans l'eau bouillante
2. La préparation de la recette et la mise en pot
3. Le traitement à l'eau chaude des conserves fermées

La stérilisation et le traitement de chaleur sont extrêmement importants pour détruire les micro-organismes et bactéries qui pourraient nous rendre malade, voire pire. Retrouvez le matériel requis et le détail des étapes à suivre pour faire vos conserves maison par ici!

Quelques idées de conserves : relish, ketchup aux fruits, confitures, betteraves et cornichons marinés, tomates en dés et poivrons grillés.

La déshydratation

La déshydratation est surtout associée aux repas des randonneurs et même des astronautes. Pourtant, c'est une technique simple, accessible à tous et qui permet de préserver la valeur nutritive des aliments crus en plus de diminuer considérablement leur volume et leur poids.

Avec un déshydrateur : coupez vos fruits ou légumes en tranches minces et déposez-les sur les grilles de votre déshydrateur durant une nuit ou selon le temps indiqué.
Au four : coupez vos fruits ou légumes en tranches minces et déposez-les sur une plaque à biscuit recouverte d'un papier parchemin. Enfournez quelques heures à 65 °C en mode convection ou en laissant la porte entre ouverte pour que l'humidité s'échappe. Retournez les aliments à la mi-temps.

Quelques idées de recettes déshydratées : rondelles de pommes et cannelle, copeaux de poires et de fraises pour le gruau, croustille de patate douce, courgette et courges variées.

Petits trucs : pour faire des croustilles de légumes, mélangez vos tranches avec un peu d'huile et de sel. Pour éviter que les pommes et les poires ne brunissent, ajoutez quelques traits de jus de citron.

Conservez vos aliments déshydratés dans un endroit sec, frais et sombre. La durée de séchage et de conservation est différente pour chaque aliment. Je vous invite à consulter les liens plus bas pour en apprendre davantage.

Découvrez mes idées pour créer de belles boîtes à lunch d'automne.

Sources et liens utiles

Recettes de conserves maison
Les trucs de Ricardo : les conserves maison
Déshydratation des aliments : mode d'emploi
Déshydratation : à sec!
Vidéo de Crudessence sur la déshydratation

8 octobre 2013

Ajoutez un commentaire

La Fondation David Suzuki n'endosse pas nécessairement les commentaires affichés par le public sur son site Web. La Fondation se réserve le droit de refuser la publication de commentaires qui pourraient être perçus comme offensant ou qui vont à l'encontre des principes directeurs qui régissent les organismes de bienfaisance. Veuillez noter que tous les commentaires sont relus avant d'être publiés.

En savoir plus