L'expérience écoartistique OÎKOS! | Mode de vie & compagnie | Fondation David Suzuki
Photo: L'expérience écoartistique OÎKOS!

Par Laurie Archambault, chargée du projet OÎKOS et bénévole de la Fondation David Suzuki

« Accepter le changement en tant que source de votre créativité» — Sagesse amérindienne

En 2013, nous le savons plus que jamais, notre société de consommation nous lie à bien des maux. Notamment, des montagnes de déchets qui s'entassent de jours en jours aux sites d'enfouissement. Si les extraterrestres débarquaient sur Terre, ne se diraient-t-ils pas: Mais toute cette masse de matières non recyclables, est-ce qu'elle pousse naturellement sur cette planète, telle une communauté végétale?

Inscrivez-vous à notre bulletin

D'où la nécessité de changer nos pratiques artistiques et notre vision. Les meilleurs artistes ne sont-ils pas ceux qui créent avec ce qui existe déjà, minimisant ainsi leur empreinte écologique en plus de sensibiliser à la préservation de notre environnement? C'est un peu à partir de ce constat qu'est venue l'inspiration du projet OÎKOS : créer avec nos rebuts des objets utiles, que ce soit pour verdir ou agrémenter nos appartements que pour l'espace extérieur. L'idée directrice est de valoriser nos déchets en tant que matière créative dans une préoccupation écologique, artistique et communautaire.

C'est ainsi que depuis janvier 2013, cette toute nouvelle aventure a débuté à Compagnons de Montréal, organisme au service de la communauté, de la déficience intellectuelle et des personnes démunies. Projet OÎKOS est adapté à des personnes adultes vivant avec une déficience intellectuelle et/ou en marge de la scène artistique.

Deux fois par semaine, différents ateliers gratuits sont offerts et proposent un nouveau regard esthétique sur ce qui est considéré comme jetable ou inutile. Tout au long de ce projet innovateur, une importance sera portée sur l'intégration du volet agriculture urbaine. Ateliers d'œuvres vivantes, d'initiation à la culture de plantes urbaines, indigènes ou d'intérieures, réalisation d'une mosaïque collective, le projet OÎKOS va ainsi permettre aux participants de développer une plus grande autonomie et liberté dans leur éco-créativité.

L'exposition installation publique aura lieu en juin et présentera les productions individuelles et collectives du projet. L'espace vert encore inutilisé à l'angle de la rue Beaubien et de la 1ère Avenue va devenir un lieu original d'échange, de communication et d'ouverture sur la différence.

Pour plus d'information sur ce projet, pour des dons de matériaux et/ou de plantes, ou encore pour vous impliquer contactez :

Laurie Archambault
Chargée de projet OÎKOS & adjointe aux communications
514 — 727 — 4444, poste 228 | l.archambault@compagnonsdemtl.com

5 mars 2013

Ajoutez un commentaire

La Fondation David Suzuki n'endosse pas nécessairement les commentaires affichés par le public sur son site Web. La Fondation se réserve le droit de refuser la publication de commentaires qui pourraient être perçus comme offensant ou qui vont à l'encontre des principes directeurs qui régissent les organismes de bienfaisance. Veuillez noter que tous les commentaires sont relus avant d'être publiés.

En savoir plus