Marie-Soleil Michon nous confie ses coups de cœur écolos | Mode de vie & compagnie | Fondation David Suzuki
Photo: Marie-Soleil Michon nous confie ses coups de cœur écolos

Crédit photo: Julie Perreault

Par Marie-Soleil Michon

Mode de vie & compagnie est heureux de vous présenter en exclusivité une entrevue avec Marie-Soleil Michon, animatrice de télévision et radio depuis 16 ans. Elle est la personnalité vedette du premier numéro de notre webzine! Marie-Soleil partage ici ses trucs pour rester en santé et protéger la planète.

ModeDeVieCie : L'art de vivre écoresponsable gagne en popularité dans les dernières années avec l'arrivée de la gastronomie verte, l'écomode, les produits cosmétiques de luxe, les marques de nettoyants ménagers écolos, l'écotourisme, etc. Qu'est-ce que cette tendance signifie pour toi? Est-ce qu'elle a une place dans ta vie de tous les jours?

Marie-Soleil : Ça occupe une très grande place, ça guide pratiquement tous mes choix de consommation depuis un bon moment. C'est justement pas une mode! Vivre de manière écoresponsable m'apparaît comme un devoir de citoyenne car la santé et l'environnement sont les enjeux les plus importants à mes yeux.

Inscrivez-vous à notre bulletin

ModeDeVieCie : Comment es-tu devenue consciente des liens entre l'environnement, ta santé et ton mode de vie?

Marie-Soleil : J'ai grandi dans le village de La Présentation, près de Saint-Hyacinthe, un coin qu'on appelle le grenier du Québec à cause de ses belles terres agricoles. Ma grand-mère (qui a 86 ans) composte depuis toujours; je l'ai vue faire ses germinations dans ses bocaux de verre, cuire son pain, faire son yogourt, récupérer ses coquilles d'oeufs pour éloigner les insectes de son jardin de manière naturelle. Elle est très inspirante! Je suis petite-fille de deux acériculteurs. Dans ces contextes-là, c'est évident qu'on réutilise, on récupère, on répare au lieu de jeter! Ce sont des principes qui font partie de ma vie depuis toujours. Nous allions chercher nos œufs dans les rangs, nous mangions les produits de saison, selon ce que l'on trouvait au marché fermier. Je suis une fille de la campagne qui est restée très proche de la nature. La nature m'apaise, me réconforte et me fascine. C'est pourquoi j'ai à coeur de la protéger. Ça se reflète nécessairement dans ma façon de vivre au quotidien.

ModeDeVieCie : Partage-nous une expérience où tu as tenté de changer une habitude de vie (avec ou sans succès!) et les leçons que tu en as tirées.

Marie-Soleil : J'ai voulu m'acheter une voiture électrique il y a quelques mois, mais j'habite dans un édifice de 2006 qui n'a pas prévu de bornes de recharge. Faudrait vraiment que davantage de promoteurs offrent cette option dans leurs nouvelles constructions si on veut que ça gagne du terrain. Ces véhicules sont de plus en plus intéressants mais il faut pouvoir les recharger! Alors j'ai dû abandonner l'idée pour l'instant. Malheureusement, le compostage n'est pas à ma portée non plus dans ce contexte. Bref, j'ai hâte que la collecte brune s'enclenche à la Ville de Montréal, il est plus que temps!

ModeDeVieCie : Quels sont tes top 3 conseils pour commencer à adopter un mode de vie sain et écologique, en particulier pour ceux et celles qui s'y intéressent, mais ne savent pas trop par où commencer?

Marie-Soleil :

  • S'informer: c'est beaucoup plus facile qu'on croit de faire des choix responsables si on prend la peine de se renseigner. Il y a tant de ressources, suffit de les connaître.
  • Se reconnecter avec la nature, avec la terre, les saisons: ça fait un bien fou et ça vous mènera nécessairement vers une sensibilité pour la protection de l'environnement.
  • Parmi les bonnes habitudes prises depuis belle lurette chez nous:
    • Savons et produits nettoyants écolos achetés en vrac (contenants réutilisables)
    • Manger bio et local aussi souvent que possible
    • Lundis sans viande (et plusieurs autres jours aussi! Nous avons diminué notre consommation de viande de 80% dans les 7-8 dernières années)
    • Habiter près du travail pour éviter les longs trajets en auto et l'étalement urbain
    • Recyclage et sacs réutilisables pour les courses il va sans dire!
    • Penser avant d'acheter (ex. matériaux de réno, meubles bois recyclés, fibres naturelles pour vêtements, cosmétiques, éviter les produits suremballés... acheter peu tout court!)

ModeDeVieCie : Crois-tu que les gestes individuels peuvent avoir un impact positif sur la planète?

Marie-Soleil : Oui mais il faut vraiment commencer à faire de plus grands gestes, c'est urgent! Les données sur le réchauffement climatique sont alarmantes. La pensée magique liée aux «petits gestes» est pernicieuse car pour beaucoup de gens, ça s'arrête au bac de recyclage bien rempli. Pour eux, la job est faite: ils se considèrent «verts» et n'en font pas plus. L'inverse est tout aussi désolant: les gens qui lancent la serviette et décident de vivre comme s'il n'y avait pas de lendemain parce qu'ils se sentent impuissants face aux grands pollueurs par exemple. Pour eux, l'impact des gestes individuels est annulé par les actions des grandes corporations. Moi je peux vous assurer qu'en gang on peut changer les choses! Je le constate depuis trois ans car je suis très engagée, comme des milliers de gens, dans la campagne pour le moratoire contre l'exploration et l'exploitation des gaz de schiste dans la Vallée du St-Laurent. Ça bouge même si la partie n'est pas encore gagnée...

ModeDeVieCie : Ton plus récent coup de cœur écolo?

Marie-Soleil : Je suis membre de la Co-op Les Grands Rangs depuis sa fondation et je suis ravie que le projet d'épicerie-cantine soit enfin concrétisé dans le quartier St-Roch à Québec. La devise me rejoint complètement: «Manger fiers pour que demain soit». Tout le monde est bienvenu pour y faire son marché 100% québécois et casser la croûte grâce à l'équipe du bistro voisin (Le Clocher Penché). Plus de 80 artisans d'ici fournissent directement fruits et légumes frais, pains, noix, fromages, huiles, farines, viandes et charcuteries, produits de la Beurrerie du patrimoine, jus La Rhubarbelle, fruits de mers et poissons de Pêcheries gaspésiennes, etc. 1000 produits en tout, je vous invite à aller découvrir cet endroit!

Co-op Les Grands Rangs
199, rue St-Joseph Est
Québec (QC) G1K 3A8
418-914-9569
Commandes en ligne et pour devenir membre: www.lesgrandsrangs.com

J'aime bien aussi la boutique en ligne Vivre sans plastique, qui offre des solutions saines et écologiques au plastique pour les produits-clés dont on se sert fréquemment chez soi. Je suis également abonnée aux paniers de légumes des Fermes Lufa, les serres situées sur les toits du Marché Central à Montréal. Elles offrent des petits bijoux en toute saison: une fraîcheur inégalée puisque les produits sont récoltés le matin même de la livraison, sans jamais être réfrigérés! Cultivés sans herbicides ni pesticides.

À découvrir, vraiment!

7 mars 2013

Ajoutez un commentaire

La Fondation David Suzuki n'endosse pas nécessairement les commentaires affichés par le public sur son site Web. La Fondation se réserve le droit de refuser la publication de commentaires qui pourraient être perçus comme offensant ou qui vont à l'encontre des principes directeurs qui régissent les organismes de bienfaisance. Veuillez noter que tous les commentaires sont relus avant d'être publiés.

En savoir plus