Photo: Végétarien... à temps partiel!

Par Michèle Rhéaume de Voyages Gaïa

Avec les vacances, on a souvent un peu plus de temps pour nous. J'aimerais donc vous inciter à profiter de cette période pour poser une action qui est aussi bénéfique pour votre santé que la planète : manger végétarien!

Inscrivez-vous à notre bulletin

Attention! Mon objectif n'est pas de vous convaincre de devenir complètement végétarien du jour au lendemain ou de culpabiliser les carnivores. Loin de là! Je désire tout simplement vous inviter à vous ouvrir à de nouvelles options et à faire des découvertes... vos papilles gustatives et la planète vous en remercieront.

Vous avez sûrement déjà entendu parler du mouvement Lundi sans Viande. Créée aux États-Unis, cette initiative invitant les gens à réduire leur apport en viande une journée par semaine, les lundis, est devenue un phénomène mondial. Bien sûr, vous pouvez choisir la journée qui vous convient pour intégrer de nouvelles habitudes alimentaires à votre vie, mais ce que j'aime tout particulièrement de cette tendance, c'est qu'elle informe les consommateurs sur les conséquences de leur consommation de viande.

Moins de viande = meilleure santé

Tout d'abord, il faut savoir que, côté santé, nous avons de nombreux avantages à réduire la quantité de viande que contient notre assiette. Tel que nous l'explique l'équipe de Lundi sans Viande, le fait d'opter pour des végétaux plutôt que de la viande nous permet de réduire nos risques de maladies cardiaques, de cancers, de diabète, d'hypertension artérielle et bien d'autres problèmes de santé. De plus, une consommation accrue de végétaux tels que les noix, le soya et les légumineuses ajoute des fibres, des antioxydants et des phytoprotecteurs à notre diète, tout en réduisant notre apport en cholestérol et en gras saturé.

Mangez bien, polluez moins!

Tout comme notre corps, la planète apprécie elle aussi lorsque nous réduisons notre consommation de viande, et ce, pour plusieurs raisons. La production de viande est l'une des grandes responsables des émissions de gaz à effet de serre; elle amène une utilisation importante et peu efficace de nombreuses ressources (céréales, eau, sol) et contribue à d'autres problèmes environnementaux tels que l'érosion du sol, la pollution de l'eau et la destruction des milieux naturels. À cela s'ajoute la question éthique du traitement des animaux. À ce sujet, je vous invite à visionner l'excellent documentaire Terriens (Earthlings), qui expose les conséquences de nos divers choix de consommation sur les animaux, que ce soit pour nous nourrir, nous vêtir ou nous divertir.

Une délicieuse économie

Outre ces deux raisons fort importantes, saviez-vous qu'être végétarien peut vous faire économiser des sous? Par exemple, si vous remplacez du bœuf haché extra maigre par une quantité équivalente de lentilles, vous payerez deux fois et demie moins cher!

Végé « santé » à temps plein

Si vous vous inquiétez sur l'aspect nutritif de l'alimentation végétarienne, sachez qu'en s'informant bien et en mangeant de façon variée légumes, fruits, légumineuses, céréales, noix et autres, il est facile d'avoir une alimentation équilibrée. Pensez-vous vraiment que l'ancien joueur de hockey chevronné et végétalien depuis de nombreuses années Georges Laraque aurait pu être un tel athlète s'il vivait avec des carences en vitamines, en minéraux et en protéines? D'ailleurs, si vous pensez vous lancer dans l'aventure végé à temps plein, n'hésitez pas à consulter un ou une nutritionniste qui saura vous guider.

Pour les débutants

Pour ceux qui désirent débuter à temps partiel, je vous suggère d'abord certains de mes livres fétiches sur le sujet : Les Carnivores infidèles de Catherine Lefebvre (elle-même nutritionniste) ainsi que toute la série de livres créés par David Côté et Mathieu Gallant de l'équipe Crudessence.

De plus, je vous partage l'une de mes recettes favorites que ma belle amie Leanne m'a fait découvrir. Tirée du blogue Thug Kitchen, elle semble un peu platounette à première vue, mais je vous garantis, elle est surprenante! Vous m'en donnerez des nouvelles!


Burritos aux brocolis et pois chiches rôtis

Pour 6 à 8 burritos

Ingrédients

  • 2 boîtes de conserve de pois chiches cuits égouttés
  • 1 gros oignon jaune
  • 1 poivron rouge
  • 1 grosse tête de brocoli
  • 4 gousses d'ail émincées
  • 1 lime
  • Un paquet de tortillas de blé entier
  • Garnitures selon vos préférences : laitue ou épinard, avocat tranché, coriandre, salsa, etc.

Mélange d'épices

  • 3 c. à table d'huile d'olive
  • 2 c. à table de sauce soya
  • 2 c. à thé de poudre de chili (mon conseil : réduire à 1 c. à thé si vous ne mangez pas très épicé)
  • 1 c. à thé de cumin moulu
  • 1 c. à thé de paprika moulu (régulier ou fumé selon votre préférence)
    Facultatif : personnellement j'ajoute aussi 1 c. à thé de curcuma, vu ses propriétés santé!

Poivre noir au goût
Préchauffer le four à 425 degrés. Émincer finement l'oignon, le poivron et le brocoli. Déposer dans un grand bol avec les pois chiches. Dans un petit ramequin, faire le mélange d'huile, de sauce soya et d'épices. Verser sur le mélange de pois chiches et de légumes et bien mélanger. Verser le mélange également sur une plaque à biscuit et cuire environ 20 minutes. Sortir du four, ajouter l'ail, bien mélanger et remettre la plaque au four environ 15 minutes. À ce stade, il est normal que le brocoli soit légèrement brûlé, mais ne vous inquiétez, c'est ce qui donne tout le goût à cette recette! Sortir la plaque du four, arroser du jus de lime et bien mélanger. Enrouler avec vos garnitures préférées dans une tortilla et voilà! Bon appétit!

28 juillet 2015

Ajoutez un commentaire

La Fondation David Suzuki n'endosse pas nécessairement les commentaires affichés par le public sur son site Web. La Fondation se réserve le droit de refuser la publication de commentaires qui pourraient être perçus comme offensant ou qui vont à l'encontre des principes directeurs qui régissent les organismes de bienfaisance. Veuillez noter que tous les commentaires sont relus avant d'être publiés.

En savoir plus