Au printemps, la rénovation intérieure passe au « vert » | Mode de vie & compagnie | Fondation David Suzuki
Photo: Au printemps, la rénovation intérieure passe au « vert »

(Crédit : psd via Flickr)

Par Claire Labrèche, Designer d’intérieur certifiée APDIQ et écoresponsable

Le printemps nous joue quelques fois des tours, mais il est bel et bien arrivé! Son odeur et ses vents, parfois frisquets, provoquent chez l'être humain un désir soudain de changement. Avez-vous déjà ressenti cette urgence de tout révolutionner dans votre maison? Moi, oui et je ne suis pas la seule! Mais gare aux impulsions soudaines qui peuvent coûter cher! Avant d'entamer de nouveaux projets de rénovations, il faut savoir préserver vos biens de façon écoresponsable.

Inscrivez-vous à notre bulletin

Comment faire?

Explorer les pièces de votre résidence avec papier, crayon, appareil photo et ruban à mesurer en main. Prenez des notes et des photos des vestiges probables de l'hiver. Par ce geste simple, vous contribuerez à réduire votre empreinte écologique et vos dépenses.

• Réparez vos portes et vos fenêtres. Pour une meilleure efficacité énergétique, remplacez les calfeutrages défectueux qui peuvent causer l'augmentation du taux d'humidité et des fuites d'air dans la maison.

• Recherchez des cernes et des fissures sur les sols, murs et plafonds ainsi que des odeurs d'humidité pouvant provenir d'infiltration d'eau. Vous devrez les faire traiter et faire réparer rapidement par des spécialistes. Un manque d'attention immédiat pourrait causer des dommages importants à l'isolation thermique et à la structure de votre demeure ainsi qu'augmenter les polluants intérieurs, comme les champignons, et changer gravement la qualité de l'air.

• Nettoyez les conduits de vos appareils de climatisation et de ventilation (HVAC) afin d'enlever l'accumulation de poussières, acariens, pellicules d'animaux, pollen et toutes autres substances corpusculaires. Un appareil qui manque d'entretien deviendra moins efficient avec le temps et peut s'avérer très coûteux à réparer.

• Réparez les fuites d'eau. Un robinet qui coule une goutte à la seconde peut gaspiller plus de 10 000 litres d'eau par année. Quel gaspillage!

• Changez les appareils d'éclairage défectueux et les ampoules énergivores pour des systèmes d'éclairage homologués Energy Star. L'éclairage compte pour 5 à 10 de la consommation d'énergie totale d'un ménage. Changez, vous économiserez!

• Faites une liste des articles dont vous voulez vous départir : ameublements, éclairage, articles de décoration... Prenez quelques instants pour songer à une réutilisation créative de ces items. Cela contribuera à désengorger les sites d'enfouissement minimisant ainsi votre impact sur l'environnement. Sinon, faites des dons, organisez une vente de débarras ou rendez-vous aux sites de recyclage et tris municipaux pour vous en départir de façon éco responsable.
Il est très important de demander conseil aux experts en cas d'incertitude afin de protéger vos avoirs contre la détérioration.

Place à la rénovation

Maintenant que vous avez fait le nécessaire pour sauvegarder et réparer vos biens, vous pourrez dire que vos rénovations intérieures sont passées au « Vert ».
Bravo... budget en main... allez-y! Planifiez vos nouveaux projets écoresponsables.
Nous aimerions connaitre vos expériences. Partagez-nous vos projets de rénovations printanières qui passent au « Vert ».

29 avril 2013

Ajoutez un commentaire

La Fondation David Suzuki n'endosse pas nécessairement les commentaires affichés par le public sur son site Web. La Fondation se réserve le droit de refuser la publication de commentaires qui pourraient être perçus comme offensant ou qui vont à l'encontre des principes directeurs qui régissent les organismes de bienfaisance. Veuillez noter que tous les commentaires sont relus avant d'être publiés.

En savoir plus