Photo: S.O.S. moustiques : recettes et astuces écolos pour survivre à l'été!

Par Estelle Scalzo, Les Trappeuses

Ce n'est pas parce que le printemps 2017 rime plus avec grisaille qu'avec soleil que les moustiques manquent à l'appel pour autant. Loin de là. D'ailleurs, c'est moi, où ils sont ÉNORMES dans les Laurentides cette année? Bref, tout comme les choix météo douteux de dame nature, les insectes et leurs petits désagréments (c.-à-d., les piqûres!) envers nous sont deux incontournables qui font partie intégrante du monde extérieur.

Je ne vous apprends rien en vous disant qu'on a eu droit à un printemps pluvieux (le mot est faible). Pluie déferlante = accumulation inévitable d'eau un peu partout = party de moustiques en vue. Habitant en forêt depuis plus de deux ans, sur un petit coin de terre entourée de cours d'eau, j'ai accumulé quelques trucs tous simples, sains et naturels pour contrer les effets moins commodes de nos « amis » volants.

Inscrivez-vous à notre bulletin

Éloigner les insectes

Chasse-moustique à l'achillée millefeuilles et à la lavande
Étant à la base moyennement fan des produits à la citronnelle, j'ai fouiné un peu de mon sac d'apprentie herboriste pour finalement créer un vaporisateur chasse-moustique entièrement naturel à base de plantes, super efficace, et qui ne risque pas de faire ramollir le plastique de sa bouteille (hum hum, DEET! Haha).

Le nécessaire
● 1 pot Mason 500 ml
● 250 ml d'achillée millefeuilles (frais préférablement, mais séché fonctionne aussi) pour son effet répulsif sur les insectes
● 250 ml de lavande (fraîche préférablement, mais séchée fonctionne aussi), elle aussi pour son effet répulsif sur les insectes
● alcool 40 % (p. ex. : vodka)
● 15 ml d'hydrolat d'hamamélis, pour son effet apaisant sur les irritations et inflammations de la peau)
● 8 gouttes de chacune de ces huiles essentielles* : cataire (Nepeta cataria), lavande (Lavandula angustifolia), basilic sacré (Ocimum sanctum), romarin (Rosmarinus officinalis) et géranium rosat (Geranium pelargonium); toutes efficaces pour rebuter les insectes, en plus d'être apaisantes, cicatrisantes et anti-inflammatoires pour la peau, dans le cas du géranium et de la lavande
● 1 contenant vaporisateur 60 ml en verre préférablement (j'aime ceux qui ne sont pas trop gros et se trimballent bien dans un sac).

*Pour une recette de 60 ml, j'utilise 40 gouttes d'huile essentielle au total (version adulte). Pour une version sécuritaire pour les enfants (6 mois et plus), utilisez uniquement les huiles essentielles de lavande et de géranium rosat, et appliquez sur les vêtements plutôt que sur la peau directement. Pour les petits, 15 gouttes de lavande et 15 gouttes de géranium au total pour le 60 ml de produit fini seront amplement suffisantes.

Marche à suivre
1. Fabriquez d'abord la teinture de plante, qui sera la base de votre recette. Remplissez votre pot Mason moitié-moitié d'achillée millefeuilles et de lavande. Couvrez d'alcool et laissez macérer au minimum deux semaines. Filtrez à l'aide d'un coton fromage ou d'un vieux bas de nylon, puis embouteillez le produit fini dans un pot en verre propre et hermétique.
2. Mettez d'abord les HE dans votre bouteille vaporisateur (les quantités ici sont pour un vapo de 60 ml), puis ajoutez 15 ml d'hydrolat d'hamamélis et ensuite 45 ml de votre teinture de plantes. Agitez vigoureusement et c'est prêt!

Vous avez donc non seulement un superbe antimoustiques naturel et efficace, mais aussi un surplus de teinture que vous pourrez utiliser pour recharger votre vaporisateur tout au long de l'été au besoin!

Nota : si vous êtes enceinte, nous vous conseillons de consulter un professionnel de la santé afin de confirmer les huiles essentielles qui sont sans danger ou qui pourraient demander une attention particulière.

Huile antimoustique « express »

Le nécessaire
● 30 ml d'huile végétale de neem (répulsif à insectes naturel)
● 30 gouttes d'huile essentielle de lavande (Lavandula angustifolia)

Marche à suivre
Mélanger le tout dans un contenant de 30 ml et appliquer au besoin. Voilà tout!

Petits extras
Autres recettes de mes collègues Trappeuses qui pourraient vous intéresser :
● Les recettes d'Audrey dans cette même lignée
● Les recettes de Mariane pour protéger vos canins chéris

Soulager les piqûres

Onguent anti-démangeaison
L'été, je traîne partout avec moi mon baume anti-démangeaison faite maison! Je l'ai créé à partir des deux ingrédients les plus efficaces pour contrer les effets désagréables des piqûres de moustiques : l'argile verte et le plantain! Il est ultra efficace et très simple à fabriquer! Visitez ma recette sur le site des Trappeuses pour savoir comment le confectionner.

Si vous êtes sur la go et que vous n'avez pas votre baume, l'argile verte et le plantain seuls pourront vous venir en aide :

1. L'argile verte
L'argile verte a un effet très apaisant, appliquée en cataplasme directement sur les piqûres. Tout en atténuant les démangeaisons, elle réduit l'enflure et accélère la guérison. Si votre argile est sous forme de poudre, vous n'avez qu'à mélanger un peu d'eau à votre argile pour en faire une pâte et l'appliquer sur vos démangeaisons. L'argile « sucera » le venin en moins de deux.

2. Le plantain
Le plantain, on le retrouve partout ou chez l'herboriste! Il suffit d'en mâchouiller une feuille pour en faire ressortir le jus et de l'appliquer ensuite sur la piqûre. Vous verrez, le plantain saura calmer la démangeaison illico!

Et vous, quels sont vos trucs granos infaillibles pour un été plus tranquille?!

Au plaisir, et bonne saison du soleil! Je vous souhaite de pouvoir la passer au grand air le plus souvent possible!

Estelle Scalzo, Les Trappeuses

Estelle_rond.png

Maman de deux petits granos en devenir et étudiante en herboristerie, je me passionne principalement pour deux choses qui m'ouvrent à des voies d'explorations infinies : le féminin sacré et les plantes médicinales, qui sont tout autant sacrées. Soigner ma famille avec les médecines douces autant que possible, prôner la prévention par l'alimentation et porter de petits gestes quotidiens pour une planète plus en santé sont mes plus grandes priorités. Je crois fermement que les enfants apprennent par les sens et l'exploration ; que de renflouer leur connexion déjà innée avec la nature est la clef d'une liberté grandement bienfaisante, que les femmes ont un droit indiscutable de se réapproprier leurs accouchements, et que notre santé passe avant tout par notre assiette et par un mode de vie sain et naturel. Je crois qu'un geste en entraîne un autre et puis, au final, qu'un changement majeur s'en découle. J'ose croire à un monde meilleur!

19 juin 2017

Ajoutez un commentaire

La Fondation David Suzuki n'endosse pas nécessairement les commentaires affichés par le public sur son site Web. La Fondation se réserve le droit de refuser la publication de commentaires qui pourraient être perçus comme offensant ou qui vont à l'encontre des principes directeurs qui régissent les organismes de bienfaisance. Veuillez noter que tous les commentaires sont relus avant d'être publiés.

En savoir plus