De l'ombre dans l'univers des écrans solaires | Mode de vie & compagnie | Fondation David Suzuki
Photo: De l'ombre dans l'univers des écrans solaires

Par Patricia Lachance

J'adore lézarder au soleil, me faire « griller », comme dit ma mère. Et c'est littéralement ce qui peut arriver si je ne me tartine pas de crème solaire de la tête aux pieds. Avec l'amincissement de la couche d'ozone, les protections anti-UV sont indispensables, mais sont-elles sans danger?

Les écrans solaires traditionnels contiennent des ingrédients qui absorbent et neutralisent une partie des rayons responsables du photovieillissement, des coups de soleil et des cancers cutanés. Toutefois, certains de ces filtres chimiques (comme les benzophénones, l'octinoxate et le 4-méthylbenzylidène camphre) sont soupçonnés de perturber le système hormonal.

Inscrivez-vous à notre bulletin

C'est du moins ce qu'ont révélé des études sur des animaux. « Des rats soumis à certaines de ces substances sont nés avec une prostate plus petite et ont atteint la puberté plus tardivement qu'à la normale », révèle Thomas Sanderson, professeur agrégé à professeur agrégé à l'INRS-Institut Armand-Frappier. Bien que des études similaires peuvent difficilement être réalisées chez l'humain, le chercheur souligne que ces ingrédients traversent notre épiderme et s'accumulent dans notre organisme : « on en a retrouvé des concentrations dans les tissus, l'urine et dans le lait maternel ». D'autres expériences in vitro suggèrent même que les benzophénones pourraient stimuler la croissance de cellules cancéreuses du sein. Rien de très rassurant!

Alors, faut-il se résigner à rester à l'ombre ou à porter un « face-kini »? Heureusement non. On se tourne plutôt vers des soins solaires qui contiennent de l'oxyde de zinc ou du dioxyde de titane *. Ces ingrédients minéraux agissent comme une barrière physique qui réfléchit les rayons du soleil. Seul hic, ils ont tendance à laisser une fine pellicule blanchâtre à la surface de la peau. Mais cela demeure un moindre mal que les rides, les tâches pigmentaires et le cancer!

Rendez-vous sur ellequebec.com , où je vous propose des soins solaires non toxiques et des accessoires écolos pour un été radieux.

Vous pouvez également télécharger le Guide du consommateur responsable de la Fondation David Suzuki afin de consulter la liste détaillée des 12 ingrédients à éviter dans les crèmes solaires et autres produits cosmétiques.

*sauf sous forme de nanoparticules.

Logo_EQ_MD_Rose.jpg

8 juillet 2013

Ajoutez un commentaire

La Fondation David Suzuki n'endosse pas nécessairement les commentaires affichés par le public sur son site Web. La Fondation se réserve le droit de refuser la publication de commentaires qui pourraient être perçus comme offensant ou qui vont à l'encontre des principes directeurs qui régissent les organismes de bienfaisance. Veuillez noter que tous les commentaires sont relus avant d'être publiés.

En savoir plus