Épilée de près et écolo, c'est possible! | Mode de vie & compagnie | Fondation David Suzuki
Photo: Épilée de près et écolo, c'est possible!

Crédit photo : Elle Québec

Par Patricia Lachance

Quel bonheur de pouvoir enfin porter jupes et robes sans bas collant! Mais cette liberté a un prix, celui des séances d'épilation obligées! Le rasoir est sans doute une méthode d'épilation ultra rapide et peu douloureuse, mais est-il écolo?

Ils sont bien pratiques ces rasoirs jetables, et très populaires. Chaque année, ce sont des millions d'entre eux qui se retrouvent dans les sites d'enfouissement, car malheureusement la grande majorité des rasoirs de plastiques ne sont ni récupérables, ni biodégradables. À elle seule, la société Bic en a vendu 10 millions par jour en 2010 . Ça vous donne une petite idée de l'impact environnemental!

Inscrivez-vous à notre bulletin

Parce que le rasage demeure une méthode d'épilation rapide et précise, les adeptes comme moi peuvent se tourner vers le bon vieux rasoir de sureté (vous savez, celui que votre grand-père utilise encore) ou le rasoir électrique. Il existe aussi, depuis peu, des rasoirs recyclables faits de plastiques recyclés, mais ceux-ci ne sont pas disponibles dans de nombreux points de vente.

Dans le rayon des mousses à raser, on bannit celles en aérosol. Depuis 1985, on a remplacé les CFC (jugés responsables de l'amincissement de la couche d'ozone) par des gaz tels que le butane et l'isobutane. D'accord, ils sont plus sécuritaires pour l'ozonosphère, mais il n'en reste pas moins que ces substituts sont dérivés du pétrole et qu'ils figurent sur la Liste critique émise par Santé Canada. De plus, les contenants aérosol ne sont pas acceptés par la majorité des entreprises de collecte de matières recyclables. J'ai toutefois découvert sur le marché une foule de savons à raser vendus en flacons pompe ou en tubes.

Je vous en propose d'ailleurs quelques-uns, en plus d'autres solutions épilation écolos, sur le site web du magazine ELLE Québec.

15 mai 2013

Ajoutez un commentaire

La Fondation David Suzuki n'endosse pas nécessairement les commentaires affichés par le public sur son site Web. La Fondation se réserve le droit de refuser la publication de commentaires qui pourraient être perçus comme offensant ou qui vont à l'encontre des principes directeurs qui régissent les organismes de bienfaisance. Veuillez noter que tous les commentaires sont relus avant d'être publiés.

En savoir plus