Photo: Recette beauté : exfoliant au café anti-gaspi et zéro déchet

Crédit : Les Trappeuses

Par Audrey Woods, Les Trappeuses

Avec l'arrivée du beau temps, j'ajoute à mon petit rituel de soin hebdomadaire l'exfoliation de ma peau, question d'avoir de belles jambes lisses et hydratées quand la chaleur s'installera et que je pourrai enfin les dénuder. Héhé. L'ingrédient magique de ma recette n'est nul autre que le marc de café! Oui oui, cette chose que vous mettez au compost tous les jours. Cet exfoliant est non seulement bon pour la peau, mais s'insère dans une optique zéro déchet et anti-gaspillage alimentaire en mettant en vedette un ingrédient de votre garde-manger et en lui donnant une deuxième vie avant de le retourner à la terre. Essentiellement, on prolonge la vie du café en profitant au maximum de ce qu'il peut offrir. Le grano-éco-chic dans toute sa splendeur quoi!

Inscrivez-vous à notre bulletin

Propriétés cutanées de l'exfoliant au marc de café

Le café est reconnu pour améliorer l'aspect de la peau en la tonifiant, la lissant et en la raffermissant. La caféine et l'action mécanique du massage activent la circulation sanguine, et par le fait même, pourraient contribuer à réduire la cellulite. Le massage aide également à enlever les peaux mortes et à prévenir les varices. Que du bon!

Le comment du pourquoi

La femme occidentale qui s'approvisionne en cosmétiques conventionnels de pharmacie s'appliquerait chaque jour près de 500 ingrédients (a-t-on vraiment BESOIN de tous ces ingrédients?) dont l'innocuité sur l'environnement et la santé n'est pas toujours démontrée. D'ailleurs, un ingrédient sur huit serait un produit chimique industriel.

Le simple petit geste de fabriquer ses propres cosmétiques avec des ingrédients du garde-manger est une façon de diminuer l'impact négatif de l'industrie des cosmétiques sur notre planète... et notre santé. Si on peut de surcroît réutiliser un ingrédient qui a déjà servi à autre chose, c'est encore mieux, car on réduit davantage notre impact sur l'environnement. Et si, en plus, on a la chance de pouvoir acheter nos ingrédients en vrac... Bingo!

Recette d'exfoliant au café

Ingrédients *
1/3 de tasse (75 ml) de marc de café
2 c. à soupe (30 ml) de sucre
4 c. à thé (20 ml) d'huile de coco
12 gouttes d'huile essentielle
- p. ex. : verveine des indes (cymbopogon citratus), pamplemousse** (citrus paradisii), eucalyptus mentholé*** (eucalyptus dives piperitoniferum), cèdre atlas*** (cedrus atlantica). Ces huiles essentielles favorisent l'élimination de la graisse emmagasinée qui produit la cellulite.

*Choisissez de préférence des ingrédients biologiques et équitables.
** Huiles essentielles photosensibilisantes : attendre quelques heures avant de s'exposer au soleil après l'exfoliation.
***Contre-indiqué chez la femme enceinte et les épileptiques.

Marche à suivre

Il suffit d'abord de récupérer le marc après son sirop matinal et de le faire sécher* dans une assiette à l'air libre pendant quelques jours. Une fois cette période de séchage terminée, mélanger tous ingrédients ensemble à l'aide d'une fourchette. Transvider dans un contenant de 250 ml.

*Il est très important de faire sécher le marc pour éviter la moisissure.

Conseils d'utilisation
Appliquer sur un corps humide dans la douche ou le bain en faisant des mouvements circulaires et en évitant le visage, le marc de café pouvant être abrasif et irritant pour les régions sensibles de la peau. Masser toujours les jambes de bas en haut, vers le cœur. Savonner la peau avant d'appliquer l'exfoliant pour aider à le répandre.

Important : Si vous faites une grosse « batch » pour pouvoir l'utiliser sur plusieurs jours, évitez d'introduire de l'eau dans le contenant, car celle-ci pourrait entraîner la moisissure du produit!

Bon café et bonne exfoliation!

Audrey Woods, Co-gestionnaire, Les Trappeuses

Audrey_rond.png

Je suis archéologue le jour et blogueuse la nuit. Je passe beaucoup de temps dans la forêt à faire de l'archéologie et, d'année en année, je prends plaisir à la découvrir. Le contact avec la nature et le passé m'a ouvert les yeux sur les approches traditionnelles et m'a donné envie de faire les choses plus à l'ancienne, et de mettre l'accent sur le naturel, la santé et prendre soin de notre planète. J'ai donc commencé à me questionner sur l'impact de mes choix sur l'environnement et la santé. J'ai développé un intérêt qui ne cesse de GRANDIR pour les plantes médicinales. Sans rejeter la médecine traditionnelle, j'aime profiter de ce que peuvent offrir les plantes. Concocter moi-même des recettes de cosmétiques et découvrir des artisans qui mettent en valeur les produits locaux est rendue une vraie passion.

7 juin 2017

Ajoutez un commentaire

La Fondation David Suzuki n'endosse pas nécessairement les commentaires affichés par le public sur son site Web. La Fondation se réserve le droit de refuser la publication de commentaires qui pourraient être perçus comme offensant ou qui vont à l'encontre des principes directeurs qui régissent les organismes de bienfaisance. Veuillez noter que tous les commentaires sont relus avant d'être publiés.

En savoir plus