Randonnées en forêt dans la Ceinture verte du Grand Montréal | Mode de vie & compagnie | Fondation David Suzuki
Photo: Randonnées en forêt dans la Ceinture verte du Grand Montréal

Photo Credit: le calmar via Compfight cc

Par Olivier Gougeon

Le Défi nature 30×30 de la Fondation David Suzuki est une belle occasion de découvrir la Ceinture verte du grand Montréal et sa belle forêt mixte. Cette forêt, qui se déploie le long du fleuve Saint-Laurent et jusqu'à la frontière américaine, est constituée de conifères et de feuillus. Elle est riche de nombreuses essences telles que le pin blanc, le pin rouge, la pruche, l'épinette, le merisier, l'érable, le bouleau et le tremble. Voici quelques endroits qui vous permettront d'apprécier les beautés de notre patrimoine écologique naturel.

Le boisé Roger-Lemoine
En octobre 2008, la Ville de Deux-Montagnes et la Corporation des boisés et parcs naturels dévoilaient une plaque commémorative rendant hommage à Roger Lemoine, un citoyen émérite qui a participé à la sauvegarde de ce boisé, devenu une aire protégée, ainsi qu'à l'avènement du train de banlieue. Le boisé Roger-Lemoine est en fait une superbe forêt mature densément peuplée. Le boisé a désormais un statut de réserve naturelle.
Parcours
Le réseau compte environ 2,5 km de sentiers de randonnée pédestre, pour une heure de marche. Un sentier est situé du côté nord du boulevard Deux-Montagnes et un autre du côté sud.

Le boisé des Douze

Inscrivez-vous à notre bulletin

Sympathique petit boisé où il fait bon se balader tout en observant la nature évoluer au fil des saisons, le boisé des Douze abrite un écosystème fragile dans la ville de Saint-Hyacinthe. Il possède le statut de réserve naturelle.
Parcours
Le réseau compte six courts sentiers pour un total de 2,5 km, dont un sentier principal qui longe le ruisseau, pour une heure de marche. Six aires d'observation ont été aménagées en bordure du cours d'eau. Divers panneaux d'interprétation renseignent les visiteurs sur la flore et la faune du boisé.

Le Bois Robert
Très bien aménagé le long de la rivière Saint-Louis, le Bois Robert permet de s'évader quelques instants dans la nature à proximité de Beauharnois. Un bon réseau de sentiers, pour la randonnée pédestre ou le ski de fond, parcourt une forêt composée de tilleuls, de chênes rouges, de frênes rouges, d'ormes d'Amérique et de hêtres.
Parcours
Le réseau compte quatre sentiers pour un total de 7 km, pour une à deux heures de marche. Une agréable boucle de 4,4 km permet d'avoir une bonne vue d'ensemble du Bois Robert.

Le boisé de l'Orée-des-Bois
Le boisé de l'Orée-des-Bois se pointe en bordure de la rivière des Mille Îles, dans le quartier de Fabreville. Fort bien aménagé par la Ville de Laval et l'école primaire L'Orée-des-Bois, voisine du boisé, l'Orée-des-Bois charme par son intense couvert forestier et sa fenêtre ouverte sur la rivière.
Parcours
Le boisé de l'Orée-des-Bois compte trois sentiers pour un total de 1,5 km, pour une heure de marche. En empruntant les sentiers de l'Érable, de la Fougère et du Frêne, il est facile de former une jolie boucle qui fait le tour complet du boisé.

Le bois Chomedey
Le bois Chomedey, situé dans le quartier Chomedey, près de l'autoroute des Laurentides (15), couvre une superficie de 23 ha. Peu connu de la population en général, et même de plusieurs résidents habitant tout près, le bois Chomedey est considéré comme un îlot de verdure, situé au cœur même de la Ville de Laval, qu'il faut à tout prix protéger.
Parcours
Le bois Chomedey est divisé en quatre zones (hautes technologies, publiques, résidentielles et d'aménagement différé). Le Parc scientifique et de haute technologie occupe la partie est du bois.

Extrait du guide Randonnée pédestre au Québec par Yves Séguin disponible en version papier et en format numérique au www.guidesulysse.com.

Cliquez ici pour feuilleter quelques pages du guide.

24 avril 2014

Ajoutez un commentaire

La Fondation David Suzuki n'endosse pas nécessairement les commentaires affichés par le public sur son site Web. La Fondation se réserve le droit de refuser la publication de commentaires qui pourraient être perçus comme offensant ou qui vont à l'encontre des principes directeurs qui régissent les organismes de bienfaisance. Veuillez noter que tous les commentaires sont relus avant d'être publiés.

En savoir plus