Photo: Le mouvement bleu Terre gagne du momentum

(Crédit: Guillaumes Simard)

Par Ian Hanington

Il arrive qu'une bonne idée arrive au bon moment. Lorsque nous avons démarré la Tournée bleu Terre en septembre dernier, nous voulions donner un nouveau souffle à l'idée que chaque citoyen de ce pays a droit à un environnement sain. Nous souhaitions que cette tournée et l'esprit de connectivité, d'empathie et d'action qu'elle visait à faire naître rassembleraient les citoyens d'un océan à l'autre dans une volonté de protéger les gens et les lieux qui leur sont chers.

Où en est aujourd'hui le mouvement bleu Terre?

  • Déclarations municipales - À ce jour, 29 communautés de Montréal à Victoria en passant par Yellowknife, ont adopté une déclaration municipale formelle en faveur du droit de vivre dans un environnement sain.
  • Organisation communautaire - Dans les quartiers d'une centaine de communautés, l'organisation est en marche - on discute stratégies et moyens de sensibiliser la population en vue des rencontres à venir avec l'administration municipale.
  • Des gens qui bougent - Plus de 69 000 personnes se sont ralliées au mouvement bleu Terre, et 13 800 personnes se sont engagées comme bénévoles auprès de leur communauté (350 d'entre elles ont reçu une formation d'organisateur communautaire). Par ailleurs, 1 000 personnes se sont inscrites comme donateurs mensuels pour soutenir le mouvement.
  • Groupes d'appui - Près de 20 regroupements divers représentant des intérêts variés - de la santé aux arts en passant par la législation - se sont inscrits pour appuyer le mouvement. Durant la tournée, près de 150 groupes et organismes communautaires ayant des préoccupations communes se sont partagé la scène bleu Terre, notamment des membres des Premières Nations, et ce, dans toutes les régions visitées.

Nous concentrons maintenant nos énergies à soutenir les initiatives locales liées au mouvement et prenant forme un peu partout à travers le pays. D'autres villes envisagent l'adoption d'une déclaration municipale et, dans quelques endroits, nous nous préparons déjà à aller chercher l'appui des provinces au principe des droits environnementaux.

La passion et la détermination des organisateurs du mouvement bleu Terre demeurent une source d'inspiration pour nous, et nous encouragent à garder le cap sur notre objectif - que les lois du Canada protègent le droit de chaque citoyen de respirer de l'air pur, de boire de l'eau propre et de manger des aliments sains.