Exposer la vérité, vous tenir informés | 2011 | Rapports Annuels | Publications | Fondation David Suzuki

Zéro : Le nombre de sociétés, parmi les 42 sondées, ayant accepté de divulguer les produits chimiques potentiellement dangereux dont sont composées ce qu’elles appellent leurs « fragrances ».

La recherche de solutions nous permettant de vivre dans les limites de la nature débute par des recherches scientifiques rigoureuses. Lorsque des enjeux environnementaux surgissent, nous les examinons en profondeur, animés par notre responsabilité de révéler aux citoyens qui s'en préoccupent la vérité au sujet de l'état de leur environnement.

Le gaz naturel peut-il aider à contrer les changements climatiques au Canada?

Pas du tout, selon le rapport que nous avons produit l'an dernier en collaboration avec l'Institut Pembina, un rapport qui a été très remarqué et abondamment cité. Même si certains prétendent que le gaz naturel est un combustible « de transition » qui permettra de réduire à court terme les émissions de gaz à effet de serre, nous avons conclu que les impacts environnementaux -- notamment ceux liés au processus de fracturation hydraulique -- sont trop considérables. Le rapport intitulé Le gaz naturel est-il une bonne solution pour contrer le changement climatique au Canada? explique que nous devons passer rapidement aux sources d'énergie renouvelables.

Aider les citoyens à choisir des produits de beauté inoffensifs

L'année dernière, la Fondation a mené un sondage sur les ingrédients toxiques présents dans les produits de beauté. Tout d'abord, nous avons demandé à nos sympathisants de répertorier pour nous les ingrédients dont leurs produits sont composés. Le rapport qui en a résulté, Ce qui importe le plus, c'est le contenu, révèle qu'une quantité inquiétante de substances hautement toxiques se retrouve dans les produits que nous utilisons tous les jours. Ce rapport a soulevé une vaste attention médiatique.

Nous avons ensuite mobilisé nos sympathisants pour qu'ils communiquent avec les fabricants des produits contenant une « fragrance », en exigeant d'eux qu'ils divulguent les ingrédients chimiques de leurs recettes de parfum. Et pour aider les gens à magasiner intelligemment, nous avons créé le guide pratique « Les 12 ingrédients à éviter dans les produits de beauté » dont nous avons distribué 30 000 exemplaires. Nous continuons à exercer des pressions pour faire modifier les lois canadiennes sur l'étiquetage des produits de beauté.

Élucider le mystère du saumon rouge

À l'automne 2010, des scientifiques de la Fondation ont participé à la Commission Cohen d'enquête sur le déclin du saumon du Fraser (disponible en anglais seulement). À titre de membre de la Coalition Conservation représentée par Ecojustice, le biologiste de la Fondation Jeffery Young y a comparu comme témoin expert. Nous saurons dans l'année qui vient si la Commission souscrit à nos recommandations, notamment celle qui incite le gouvernement fédéral à changer de cap en recommençant à subventionner les sciences et la conservation plutôt que de promouvoir et de financer des industries comme l'aquaculture.

Profil : Jean-Patrick Toussaint

Chef, Projets scientifiques Montréal

Comme chef des projets scientifiques au bureau du Québec de la Fondation, je dirige la campagne de protection du magnifique fleuve Saint-Laurent et des écosystèmes naturels de la région métropolitaine de Montréal. Je coordonne également le contenu scientifique de nos projets, de nos campagnes et de nos communications avec le public.

Le fait d'être papa donne une nouvelle pertinence à mes activités et renforce les motivations qui sous-tendent mes actions. J'ai grandi à la campagne dans les Cantons de l'Est du Québec, dans un environnement vert et sain, un héritage que j'aimerais laisser à mon garçon pour qu'il puisse lui aussi bénéficier d'un si bel environnement.